Menu

En Égypte, une centaine de députés veulent amender la Constitution pour que le président puisse se représenter  04/02/2019

Les élus ont déposé un projet d’amendement pour permettre à Abdel Fattah Al-Sissi de concourir à nouveau à la présidentielle, au terme de son deuxième mandat, en 2022, a fait savoir à la presse dimanche Abdel-Hadi Al-Qasabi, le chef de la majorité parlementaire.

Les députés souhaitent que le mandat présidentiel, actuellement limité à deux fois quatre ans, soit désormais de deux fois six ans, ce qui permettrait, selon eux, au président égyptien de se représenter encore deux fois après 2022.

La durée actuelle du mandat “n’est pas vraiment appropriée étant donné la réalité et la conjoncture du pays et de la région”, fait valoir un communiqué publié sur le site du Parlement. Selon le site d’information égyptien Ahram Online,

la plupart des partis politiques représentés au Parlement ont signé le projet d’amendement, à l’exception des formations de gauche Tagammu et le Parti social-démocrate égyptien.
CI

Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Les commentaires trop longs peuvent ne pas être publiés en raison de leur longueur. Tous les commentaires sont modérés. eMouaten.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture et nous avons hâte d'avoir de vos nouvelles!


NOUS SUIVRE
Facebook
Twitter
Instagram
Flipboard
Rss
Newsletter