Menu
eMouaten : Bulletin de veille | Afrique du Sud: le Maroc présent en force au Forum économique mondial Le Maroc va participer a… https://t.co/bSpmDneGkj

eMouaten : Bulletin de Veille

Twitter
Newsletter
Rss




#Algérie/Otages: confirmation de la mort d'un ressortissant américain (médias US)  18/01/2013

Un ressortissant américain travaillant dans le complexe gazier d'In Amenas (sud-est de l'Algérie), théâtre d'une opération de prise d'otages menée par un groupe terroriste armé, a trouvé la mort sur le site, confirment vendredi les médias américains en citant des responsables US ayant requis l'anonymat.

Il s'agit de Frederick Buttaccio, un résident de l'Etat du Texas, dont la famille a été informée, précisent les médias américains, ajoutant que la dépouille du défunt avait été récupérée.

De même source on affirme que l'Administration Obama cherche la libération des autres citoyens américains encore détenus par les terroristes, trois jours après que ces derniers aient pris d'assaut ce complexe gazier.

La secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton avait plus tô t dans la journée demandé aux autorités algériennes de faire preuve d'une "extrême précaution" dans la gestion de la crise des otages en vue de préserver la vie des personnes retenues par ce groupe extrémiste.

"J'ai parlé à nouveau ce matin avec le Premier ministre algérien pour être informée sur cette situation très difficile, et insisté, encore une fois, qu'une extrême précaution doit être de mise pour préserver les vies innocentes", a souligné Mme Clinton dans une déclaration à la presse au Département d'Etat.

La chef de la diplomatie américaine a également exprimé les condoléances de son pays aux familles des victimes de cette attaque, en affirmant que les Etats-Unis restent "profondément préoccupés" par le sort des otages encore en détention.
MAP

Algérie: 100 otages étrangers libérés, 30 toujours manquants  18/01/2013

Les forces spéciales algériennes ont libéré quelque 100 otages étrangers détenus par un groupe armé islamiste sur un site gazier dans le Sahara, mais 30 autres sont toujours portés disparus, a rapporté vendredi l'agence officielle algérienne APS.

"Près d'une centaine de ressortissants étrangers, sur les 132 otages pris par le groupe terroriste qui a attaqué mercredi le site gazier de Tigantourine ont été libérés", indique l'APS, citant une source de la sécurité selon qui le bilan n'est pas définitif.

"L'opération pour déloger le groupe terroriste retranché dans l'installation gazière se poursuit", a-t-elle ajouté.

L'APS avait indiqué plus tô t que "plus de la moitié" des 132 otages étrangers avaient été libérés, ainsi que 573 Algériens.

Elle avait ajouté que les forces spéciales tentaient encore de parvenir à un "dénouement pacifique", neutraliser le groupe terroriste et libérer un groupe d'otages encore détenu.

Un groupe armé islamiste a pris en otage mercredi des centaines d'employés du site d'In Aménas (à 1.300 km au sud-est d'Alger), dont des dizaines d'étrangers. Le lendemain, l'armée algérienne a lancé un assaut pour libérer les otages.
AFP

#Algérie: trois #Japonais "en sûreté" et 14 portés manquants  17/01/2013

TOKYO, 18 jan 2013 (AFP) - Le porte-parole du gouvernement japonais a annoncé vendredi que trois Japonais sur 17 étaient "en sûreté" et 14 portés manquants, possiblement retenus par des islamistes armés sur un site gazier en Algérie.

La compagnie japonaise JGC qui oeuvre sur le site a transmis cette information au ministère des Affaires étrangères, a précisé Yoshihide Suga, lors d'un point de presse.

Il n'a cependant pas donné de détails quant au fait de savoir si ces trois personnes de nationalité nippone ont été libérées ou si elles ont réussi à échapper à la prise d'otages.

"Concernant les 14 autres, il y a des informations contradictoires et nous n'avons pas pu confirmer leur situation", a-t-il ajouté.

JGC a réussi à vérifier qu'un autre salarié, de nationalité étrangère non précisée, était également sauf.

Au total, JGC compterait 78 employés en Algérie, dont 17 Japonais. Parmi les 61 autres, étrangers, un seul a pour le moment été confirmé en sûreté, la situation des 60 autres restant inconnue.

Parmi les quatre personnes sauves (trois Japonais, un étranger), une partie auraient été légèrement blessés, selon les propos du porte-parole de JGC retranscrits sur le site internet du Mainichi Shimbun.
AFP

#Otages: #Washington n'était pas informé de l'intervention #algérienne  17/01/2013

WASHINGTON, 17 jan 2013 (AFP) - Les Etats-Unis n'avaient pas été mis au courant en avance de l'intention des autorités algériennes de mener une opération pour tenter de libérer des otages détenus par un groupe lié à Al-Qaïda dans un centre gazier, a déclaré à l'AFP un responsable américain.

"Nous n'étions pas au courant de l'intervention en avance", a-t-il déclaré, ajoutant que les responsables américains "avaient fortement encouragé" les autorités algériennes à faire de la sécurité des otages leur priorité.
AFP

#APS : Des otages sont encore détenus au niveau de l'usine de traitement de gaz de #Tiguentourine  17/01/2013

L'assaut mené par les forces spéciales de l'ANP, dans une action terrestre, a pris fin au niveau de la base de vie où le plus grand nombre d'otages étaient retenus, ont ajouté les mêmes sources, précisant que des otages sont par contre encore détenusau niveau de l'usine de traitement de gaz de Tiguentourine qui est toujours encerclée par les forces spéciales de l'ANP. (APS)
APS - eM

Trente otages, dont un Français, ont été tués lors de l'assaut mené par les forces spéciales de l'armée algérienne  17/01/2013

#ALGERIE Trente otages, dont un Français, ont été tués lors de l'assaut mené par les forces spéciales de l'armée algérienne pour libérer les otages d'un groupe islamiste sur un site gazier, selon l'agence Reuters.
eMouaten

Dahou Ould Kablia : Le groupe terroriste qui a attaqué la base de vie n'est entré ni du Mali, ni de Libye  17/01/2013

#ALGERIE "Le groupe terroriste qui a attaqué la base de vie n'est entré ni du Mali, ni de Libye", a déclaré hier le ministre de l'Intérieur algérien Dahou Ould Kablia. Ce soir, il contredit ses propos : il a affirmé que le groupe d'islamistes qui ont attaqué le site gazier venait de Libye.
eMouaten

Jean-Pierre Chevènement : "Rien n'est possible concernant le Mali sans le concours de l'Algérie"  17/01/2013

Jean-Pierre Chevènement était l'invité de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1, jeudi 17 janvier 2003.

  • Les Algériens sont les mieux placés pour régler le problème. Ils ont l'expérience de 10 années où ils ont dû faire face presque seuls à la terreur islamiste.
  • L'Algérie est un pays souverain, il faut leur faire confiance.
  • La décision incombera au gouvernement algérien. On ne peut pas exclure que cela se dénoue militairement.
  • Il ne faut pas exagérer. In Amenas représente 10% du potentiel gazier algérien. Symboliquement, c'est fort, mais nous nous ne sommes pas dans la communication. Nous sommes tout prêt de la frontière lybienne et il est probable que ce sont des groupes qui sont venus de Lybie. C'est ce qui me paraît probable compte tenu du fait que l'accent des preneurs d'otages était un accent lybien.
  • L'Algérie fait face avec tous ses moyens. Elle n'est pas poussée dans ses retranchements ultimes comme je l'ai entendu dans la bouche de certains commentateurs.
  • AQMI est une des suites du GIA devenu GSPC. Depuis 2007, ils ont pris le sigle AQMI. Ce sont des gens qui s'étaient installés au Mali mais il en restait quelques-uns en Algérie.
  • Le problème ne se pose pas en termes de solidarité avec la France. L'Algérie ne peut pas voir s'installer au Sud un "Sahelistan", une sorte d'Afghanistan africain. Les intérêts d'Etat de la France et de l'Algérie sont liés. Dans cette affaire, nous combattons côte à côte. Il faudrait qu'en France, on se le dise. Nous avons quand même un allié dans la région ! Il suffit de regarder la carte de l'Afrique pour comprendre que rien n'est possible dans la durée si on veut stabiliser durablement cette zone, si on veut la purger du terrorisme sans le concours de l'Algérie: 37 millions d'habitants, 300 000 soldats.
  • L'Algérie n'est pas à la botte de quiconque, elle défend ses intérêts, comme chacun.
  • Je suis l'ami de l'Algérie, parce que les intérêts de l'Algérie et les intérêts de la France se recoupent étroitement.
  • Si on veut apporter une solution à cette région, c'est une colonne vertébrale entre la France, l'Algérie et les pays africains amis. Et nous viendrons à bout du terrorisme si nous savons avoir cette vision politique d'ensemble qui manque à beaucoup de commentateurs.
  • La France n'avait pas le choix. Elle ne pouvait pas laisser s'effondrer la République et l'Etat du Mali, par conséquent le Président de la République a fait ce qu'il avait à faire.
chevenement.fr

#Algérie I #InAmenas  17/01/2013

  • Selon le site algérien TSA,qui a joint un notable de la région,l'armée contrôlerait la totalité du site gazier d'
  • #Algérie : 600 Algériens ont été libérés, 1 Kényan, 2 Britanniques et 1 Français (APS)
  • VIDÉO - L'attaque d'In Amenas menace directement les intérêts algériens f24.my/11ASIVO
  • l'Irlandais est libre, annonce Dublin : "il a été en contact avec sa famille, il nous semble qu'il est sain et sauf."
  •  
eMouaten

1 ... « 29 30 31 32 33