eMouaten : Bulletin de Veille

Twitter
Facebook
Rss
Video



“Le Parlement des singes” de Banksy adjugé 9,9 millions de livres (11,1 millions d’euros), un record pour l’artiste  04/10/2019

Devolved Parliament sold for £9.8 million in London. ( Banksy )
La toile, acquise jeudi soir lors d’une vente aux enchères à Londres, a pulvérisé les estimations, comprises entre 1,5 et 2 millions de livres (entre 1,7 et 2,25 millions d’euros), selon l’Evening Standard.

Vendue en pleine crise du Brexit, cette peinture dystopique met en scène des chimpanzés assis sur les banquettes vertes de la Chambre des communes, en lieu et place des députés britanniques. Ce n’est pas la première fois que le célèbre street artiste s’immisce dans le débat sur l’Europe.

À Douvres, Banksy a réalisé une fresque représentant un homme en train de briser une étoile du drapeau européen à coups de burin, une œuvre que peuvent voir les milliers de chauffeurs routiers et de visiteurs qui entrent au Royaume-Uni chaque jour.
CI

Philip Morris et Altria sur la voie d’une fusion  29/08/2019

Les deux géants du tabac pourraient se rapprocher alors que la demande est en baisse, note le Wall Street Journal.

Alors que de moins en moins d’adultes fument et que la cigarette électronique est en pleine croissance, Altria a investi en 2018 près de 13 milliards de dollars dans Juul, le leader du marché.

La valeur boursière de Philip Morris se situe aux environs de 121 milliards de dollars et celle d’Altria à 88 milliards, précise le quotidien new-yorkais.
CI

Opiacés : Johnson & Johnson condamné à payer 572 millions de dollars  29/08/2019

Un tribunal américain a condamné lundi le groupe à payer cette somme à l’État de l’Oklahoma pour sa responsabilité dans la crise des opiacés, qui a fait des dizaines de milliers de morts par overdose outre-Atlantique. “Le juge a déclaré que l’État avait prouvé que Johnson & Johnson avait lancé une campagne de marketing trompeuse pour convaincre le public que les opiacés présentaient peu de risque de dépendance et étaient appropriés pour traiter tout une gamme de douleurs chroniques”, relate le Wall Street Journal.  

Ce verdict, le premier jugement civil contre un laboratoire aux États-Unis, “pourrait être annonciateur d’autres conclusions de culpabilité pour les laboratoires pharmaceutiques alors que des affaires similaires sont portées devant les tribunaux partout dans le pays”, estime le quotidien. Johnson & Johnson a annoncé vouloir faire appel du jugement.
CI

Laâyoune: Arrestation de deux délinquants soupçonnés de coups et blessures ayant entraîné la mort (DGSN)  15/08/2019

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire à Laâyoune ont arrêté, mercredi à l'aube, deux délinquants, âgés de 28 ans, aux multiples antécédents judiciaires pour le implication présumée dans une affaire de coups et blessures à l'arme blanche ayant entraîné la mort et d'ivresse publique manifeste.

Les services de sûreté avaient reçu un avis sur le transfert à l’hôpital d'un individu aux antécédents judiciaires en état d'ébriété et blessé au niveau du cou avant qu'il ne décède des suites des complications de la blessure, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que l'enquête qui a été ouverte à cet effet s'est soldée par l'arrestation de deux individus dans un état d'ivresse avancé, dont l'un présentait des blessures à l'avant-bras, pour leur implication présumée dans l'agression de la victime à cause de différends personnels.

Les recherches ont permis également d'appréhender un troisième individu blessé au niveau de l'oreille, soupçonné d'être impliqué aussi dans l'échange de coups et blessures prémédités avec les deux mis en cause, poursuit le document.

Les trois prévenus ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent, en vue de déterminer les mobiles et les circonstances réels de leurs actes et d'élucider les tenants et aboutissants de cette affaire, relève le communiqué. 
MAP

Arrestation d'un récidiviste pour son implication présumée dans le vol de médicaments de l'hôpital multidisciplinaire d'Azrou (DGSN)  15/08/2019

La Brigade de la police judiciaire relevant de la ville d'Azrou, a arrêté, mercredi matin, un individu âgé de 23 ans, aux antécédents judiciaires, soupçonné d'être le principal responsable du vol de médicaments et de comprimés de l'un des bureaux de l'hôpital multidisciplinaire de la ville.

Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), les services de sûreté avaient reçu un avis de l'administration de l’hôpital, indiquant la disparition, dans des circonstances inconnues, de boites de médicaments contenant des comprimés utilisés dans le traitement des maladies psychiques et neurologiques, ce qui a nécessité l'ouverture d'une enquête minutieuse ayant abouti à l’arrestation du suspect principal qui était sous l'emprise de la drogue et en possession de deux boites de médicaments volées.

Les recherches effectuées dans le cadre de cette affaire ont permis de récupérer une grande partie des médicaments volés, qui sont en cours d’analyse en coordination avec les autorités médicales compétentes, ajoute le communiqué, faisant état de l'arrestation d'un deuxième individu soupçonné d'avoir participé dans ces actes criminels.

Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent pour élucider les tenants et aboutissants de cette affaire et arrêter tous les suspects, conclut la DGSN.
MAP

Tanger: Plus de 7.000 tonnes de déchets collectés durant la période de l'Aïd Al-Adha  15/08/2019

La quantité de déchets et ordures ménagères collectée durant la période de l'Aïd Al Adha à Tanger s'est élevée à plus de 7.000 tonnes, indique la Commune de Tanger.

Lancée en coopération avec les sociétés en charge de la propreté, ''Solamta'' et ''Sita Boughaz'', l'opération de collecte des déchets de l'Aïd Al-Adha, qui a abouti à la collecte cette année de plus de 7.000 tonnes en deux jours, a permis à la ville de retourner à la "normale" dès le premier jour de fête à minuit, précise-t-on.

Au niveau de la zone Tanger Est, la quantité de déchets collectés a atteint 3.644 tonnes le premier jour, avant de s'élever à environ 5.000 tonnes le deuxième jour, tandis que la quantité de déchets collectés dans la partie Tanger Ouest est passée de 1.652 tonnes le premier jour à environ 2.000 tonnes le deuxième.

Par ailleurs, 2.700 tonnes de produits d'assainissement ont été utilisées sur les lieux où se trouvent les conteneurs à déchets et sous les camions de collecte, fait savoir la Commune, ajoutant qu'il a également été procédé à la pulvérisation de produits parfumés sur ces lieux, afin de préserver la propreté de la ville.

Cette opération de collecte des déchets, dans ses volets technique, logistique et humain, a été mise en oeuvre sur la base d'un plan d'action proactif mené par l'ensemble des intervenants concernés, souligne la même source.

Et d'ajouter que d'importants moyens matériels, humains et logistiques ont été mobilisés afin de garantir le succès de cette opération, dont la mise en place de conteneurs sur des espaces précis désignés comme lieux temporaires de collecte de déchets de l'Aïd Al-Adha. 
MAP

L'administration de la prison locale Salé 2 dément tout contact d'un détenu dans le cadre de la loi antiterroriste avec des personnes autres que des membres de sa famille (communiqué)  14/08/2019

L'administration de la prison locale Salé 2 a démenti, mardi, les allégations diffusées sur les réseaux sociaux et par des sites d'informations faisant état d'un contact présumé du détenu (M.I), poursuivi dans le cadre de la loi antiterroriste, avec des personnes autres que les membres de sa famille qu'il a légalement le droit de contacter. Les déclarations attribuées à ce détenu, véhiculées sur les réseaux sociaux et rapportées par des sites d'informations, sont "dénuées de tout fondement", souligne l'administration de cet établissement pénitentiaire dans un communiqué, précisant que "sa famille est la seule partie avec laquelle il a pris contact, conformément à la loi".

Après avoir pris connaissance des déclarations qui lui sont attribuées, à travers sa famille, le détenu en question, ajoute le communiqué, a écrit à l'administration de la prison pour confirmer que ces propos sont "infondés" et qu'il "rejette catégoriquement la tentative d'exploitation de son nom et de son affaire par des parties qui cherchent à être médiatisées".

À cet égard, l'administration de la prison locale Salé 2 exprime son "indignation" devant "le comportement de certaines personnes qui diffusent de fausses informations sur les réseaux sociaux pour servir leurs propres intérêts".
MAP

Tunisie/présidentielle: le parti Ennahdha présente un candidat, une première  07/08/2019

Le parti d'inspiration islamiste Ennahdha en Tunisie, principale force au Parlement, a présenté son candidat, Abdelfattah Mourou, à la présidentielle anticipée du 15 septembre, une première dans l'histoire de cette formation. 

L'annonce de cette candidature a été faite dans la nuit de mercredi à jeudi dans un communiqué laconique par le parti qui doit tenir dans l'après-midi une conférence de presse pour expliquer son choix. 

Abdelfattah Mourou, 71 ans, est chef du Parlement par intérim, depuis que son prédécesseur Mohamed Ennaceur est devenu président par intérim après le décès le 25 juillet du président Beji Caïd Essebsi à l'âge de 92 ans. 

"C'est la première fois de son histoire que le mouvement présente un candidat à la présidentielle", a dit le porte-parole d'Ennahdha, Imed Khmiri. 

En 2011, neuf mois après la révolution qui chassa du pouvoir le président Zine el Abidine ben Ali et mis le pays sur la voie de la démocratie, Ennahdha avait remporté les législatives, le premier scrutin post-révolution. 

"Le Conseil consultatif du parti a voté à une majorité de 98 voix en faveur de la candidature d'Abdelfattah Mourou à l'élection présidentielle", a indiqué Ennahdha dans son communiqué. 

Connu pour sa modération, Abdelfattah Mourou est l'un des membres fondateurs d'Ennahdha au côté de Rached Ghannouchi. Le parti a été fondé en 1981. 

Avant le décès du chef de l'Etat et le bouleversement du calendrier électoral, Ennahdha était réticent à l'idée de présenter son propre candidat à la présidentielle et misait sur un succès aux législatives prévues initialement avant la présidentielle pour laquelle il voulait jouer les faiseurs de roi. 

Aujourd'hui le premier tour de la présidentielle est le 15 septembre et les législatives sont prévues le 6 octobre. 

Les aspirants à la présidence ont commencé à déposer le 2 août leur candidature. Jusqu'à mardi, 27 prétendants ont déposé leur dossier au siège de l'Instance indépendante chargée des élections (Isie), dont l'homme d'affaires et magnat des médias Nabil Karoui. Récemment inculpé pour blanchiment d'argent, il se présente comme le candidat des plus démunis. 

M. Karoui est aujourd'hui un adversaire de taille pour le Premier ministre Youssef Chahed, candidat du parti Tahya Tounes. 

Abir Moussi, pasionaria de l'ancien régime du dictateur déchu Zine el Abidine Ben Ali, s'est également officiellement enregistrée dans la course. Elle prône entre autres l'exclusion des islamistes dont ceux d'Ennahdha. 
AFP

Instance Équité et Réconciliation: Remise à Rabat de nouvelles décisions arbitrales au profit de 624 bénéficiaires  06/08/2019

De nouvelles décisions arbitrales du comité de suivi pour la mise en œuvre des recommandations de l’Instance Équité et Réconciliation (IER) ont été remises mardi à Rabat au profit de 624 bénéficiaires, lors d'une rencontre organisée par le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH).

Les bénéficiaires de ces nouvelles décisions arbitrales sont répartis sur plusieurs groupes de victimes ou leurs ayants-droit, qui seront indemnisés des violations graves des droits de l’Homme commises à leur encontre entre 1956 et 1999 et qui ont fait l'objet de traitement conformément aux normes et critères définis dans le rapport final de l’IER.

Il s'agit de 39 bénéficiaires dont les dossiers étaient incomplets et qui ont ensuite présenté les documents manquants, 80 victimes civiles enlevées par le Polisario, 28 ayants-droit de victimes dont le sort était inconnu et qui ont présenté les documents requis en vue de la finalisation de leurs dossiers, 367 appartenant au groupe des élèves de Ahermommou qui ont déposé leurs dossiers auprès de l’IER. S'y ajoutent 110 victimes ou ayants-droits ayant bénéficié de l’intégration sociale.

La présidente du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), Amina Bouayach, a souligné à cette occasion que les nouvelles décisions arbitrales s'inscrivent dans le cadre du suivi de la mise en œuvre des recommandations issues de l'Instance Équité et Réconciliation. Le CNDH, a-t-elle dit, "a adopté la théorie du risque selon laquelle l’État est responsable de la protection de ses citoyens même s'il n'est pas responsable d'éventuels actes préjudiciables".

La remise des décisions arbitrales intervient dans le cadre de la clôture du dossier des violations graves et de la mise en œuvre des recommandations de l'Instance relatives à la réparation des victimes ou de leurs ayants-droit décédés.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait chargé, en janvier 2006, le Conseil consultatif des droits de l'Homme, actuellement le CNDH, du suivi de la mise en œuvre des recommandations de l’IER, y compris celles relatives à la réparation, à l'indemnisation financière, à l'intégration sociale, à la régularisation administrative et financière et à la couverture médicale des victimes ou leurs ayants-droit.

Dans ce contexte, le CNDH a présenté dans un communiqué ses excuses les plus sincères aux victimes et aux ayants-droit pour le retard enregistré depuis 2012 dans la mise en œuvre des recommandations susmentionnées, affirmant qu'il s’engage à poursuivre les actions pour tourner la page des violations graves des droits de l’Homme et qu'il procédera à la remise des premières décisions arbitrales au profit de 624 bénéficiaires parmi les dossiers en instance, et ce en couronnement des efforts déployés pour la mobilisation des fonds nécessaires à cette opération estimés à près de 87 millions de dirhams.

Conformément à la recommandation de l’IER relative à l’intégration sociale, le comité de suivi de la mise en œuvre des recommandations poursuivra son travail pour finaliser ses démarches techniques et administratives relatives aux dossiers de retraite complémentaire d’un certain nombre de victimes intégrées dans la fonction publique ou au sein d’établissements publics, ainsi que l'examen des dossiers restants ou en suspens. 
MAP

Entrée en vigueur de la charte de déontologique du journalisme (communiqué)  06/08/2019

La Charte de déontologie du journalisme est entrée en vigueur lundi, suite à sa publication sur le site électronique du Secrétariat général du gouvernement, conformément aux dispositions de la loi n°90.13 portant création du Conseil national de la presse (CNP). Cette charte déontologique constitue la pierre angulaire de l'autorégulation de la profession, souligne le CNP dans un communiqué, en relevant que ce document est le fruit d'une accumulation nationale de contributions d'organismes professionnels marocains de journalisme et des médias.

Le texte de loi approuvé par le Conseil s'est inspiré de diverses expériences mondiales relatives au journalisme, ainsi que des développements récents en matière d'élaboration de chartes déontologiques et ce, à la lumière des mutations que connait le secteur des technologies de la communication, ajoute le Conseil. Le CNP, poursuit la même source, œuvrera, dans le cadre de son plan d'action, à la mise en oeuvre des dispositions de cette charte à travers l'organisation de campagnes de sensibilisation, de séminaires et colloques professionnels, de réunions avec les journalistes, éditeurs et divers acteurs du domaine du journalisme, des médias et de la communication, afin de promouvoir l'engagement vis-à-vis de ces principes déontologiques et renforcer leur application au quotidien par les professionnels et au sein des différentes institutions opérant dans le secteur. Dans ce sillage, et en vue d'atteindre ses objectifs, le Conseil souligne sa volonté de coopérer avec les organisations professionnelles, les établissements éducatifs et académiques, en particulier ceux spécialisés dans la formation journalistique et médiatique, ainsi qu'avec les organismes nationaux et les associations de la société civile concernées par les principes de cette charte déontologique.
MAP

1 2 3 4 5 » ... 34