Menu
eMouaten : 2019 African Games Village Inaugurated in Rabat via https://t.co/ZGymulrZB8

eMouaten : Bulletin de Veille
Twitter
Newsletter
Rss



              
| Reproduit ici le Jeudi 15 Août 2019 à 00:11

Verdissement de la planète : Le Maroc aux avant-postes




New York : Selon des données de deux satellites de la NASA, un grand gain de couverture végétale a été constaté au Maroc, ces 20 dernières années.

Contrairement aux idées reçues, la planète verdit à bon rythme. Elle est plus verte qu’il y a vingt ans.

Cette conclusion contre-intuitive a été avancée par une équipe multinationale de chercheurs issus des universités de Boston – USA, Pékin – Chine, Wuhan – Chine, du Birla Institute of Technology and Science – Inde, Karlsruhe Institute of Technology – Allemagne, Max Planck Institute for Meteorology – Allemagne, de l’université Paris Saclay – France, l’université de Copenhague – Danemark, du Norwegian Institute for Nature Research – Norvège, de l’Indian Institute of Science – Inde et de la NASA Ames Research Center.

Ces chercheurs ont réalisé une étude sur 20 ans ou presque (2000 – 2017). Ses résultats ont été publiés dans la revue scientifique américaine, Nature. Selon ceux-ci, contrairement au discours extrémistement alarmiste sur la mort de la terre et la désertification, la planète au fait elle verdit.

Cette conclusion inattendue a été réalisé grâce à une longue recherche scientifique, qui a utilisé des enregistrements de données sur deux décennies, provenant de deux satellites de la NASA, Terra et Aqua.

Ces deux satellites fonctionnent selon un mode technique appelé, MODIS (Spectroradiomètre d’imagerie à résolution modérée - Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer). 

Ce MODIS permet une couverture intensive dans l’espace et dans le temps : Durant les vingt années de cette étude, les deux satellites ont capturé chaque jour, jusqu’à quatre clichés de presque chaque endroit sur Terre.

LE MAROC AUX AVANT-POSTES

Selon cette équipe scientifique internationale, si la terre a verdi ces deux dernières décennies, c’est grâce à un certain nombre de pays au sein desquels la révégétalisation a été plus importante.

Bien évidement, au vu de leurs moyens économiques et humains, la Chine et l’Inde sont leaders dans le monde, de cette tendance. Mais aussi le Maroc qui y joue un rôle majeur.

Selon ces chercheurs internationaux, les données recueillies par les satellites Terra et Aqua de la NASA, ont montré que les sols marocains ont enregistré l’un des taux les plus élevés, au monde, de verdissement. 

Sur la partie nord et le large centre du Maroc, la surface foliaire moyenne a été au niveau le plus élevé au monde, celui de +16% par décennie entre 2000 et 2017.

Ce taux, plus ou moins, a été également enregistré dans de minces bandes côtières au nord de l’Algérie et de la Tunisie.

Les chercheurs ont indiqué que la révégétalisation dans les plus grands pays contributeurs au verdissement de la planète, comme la Chine, l’Inde et le Maroc, a été ces vingt années, essentiellement dû au facteur humain. 

Les programmes de reboisement conduits par les gouvernements et le développement de l’activité agricole y ont grandement contribué.

Néanmoins, souligne ces scientifiques, des facteurs comme le changement climatique et surtout la raréfaction des ressources hydriques et c’est un grand risque au Maroc, pourraient inverser cette tendance à l’avenir.

En fin, ces chercheurs ont-ils conclu, ce gain de couverture végétale à l’échelle mondiale ne compense pas nécessairement la perte de végétation naturelle dans des régions tropicales comme le Brésil et l’Indonésie. Il y a des conséquences sur la durabilité et la biodiversité dans ces écosystèmes, au-delà du simple verdissement des paysages. 



Source : https://www.lemag.ma/le-fil/c/0/i/36341352/verdiss...

Tags : emouaten