eMouaten : Bulletin de Veille


paris-luttes.info le Vendredi 31 Janvier 2020

Une BD rend hommage à Mohamed Choukri




Le Pain nu est le récit d’une enfance qui n’a pas eu lieu. Celle de Mohamed Choukri, marquée par la pauvreté et l’exil dans le nord du Maroc des années 1940 à 1950 sous le joug du protectorat. La famine, la fuite d’un père violent, les nuits à la belle étoile dans les bas-fonds de Tanger, la combine, le vin, le kif, le sexe... Mohamed Choukri fait très tôt l’apprentissage de la survie. Il connaîtra aussi la prison. C’est là, aux côtés des détenus politiques, qu’à l’âge de vingt ans il apprendra à lire et à écrire. De l’intérieur de sa cellule, il livrera ce récit autobiographique, celui d’une revanche sur le destin, qui dévoile comme jamais auparavant une autre histoire du pays, faite de misère et d’exclusion.

Considéré comme le père du 9e art au Maroc mais peu connu en France et en Europe, Abdelaziz Mouride entreprend, à la fin des années 2000, l’adaptation en bande dessinée du roman de Choukri ; sa mort en avril 2013 avait laissé son œuvre inachevée.

Alifbata publie aujourd’hui l’adaptation du Pain nu telle que Mouride l’a laissée, avec des planches à l’aquarelle et d’autres en noir et blanc, pour enfin faire découvrir au public ce que ni Choukri ni Mouride n’ont pu voir.

Une préface de Kenza Sefrioui et une annexe écrite par Jean-François Chanson complètent les planches et permettent de situer cette œuvre forte dans son contexte politique et artistique.

L’annexe propose également une annexe sur la vie et l’œuvre de Abdelaziz Mouride, et une archive visuelle rare et précieuse, avec des planches inédites de son album « On affame bien les rats », bande dessinée réalisée clandestinement durant sa réclusion dans la prison de Kénitra et dans laquelle il témoigne de la condition des prisonniers politiques pendant les années de plomb.

Abdelaziz Mouride est reconnu comme le pionnier de la bande dessinée marocaine. Membre fondateur du Mouvement du 23 mars, un des principaux courants de l’extrême gauche marocaine de la fin des années 1960, Mouride est arrêté en 1974 et condamné à vingt-deux ans de prison. Il sera libéré en 1984 après dix ans de détention. Durant sa réclusion, il réalise clandestinement une bande dessinée évoquant la situation des prisonniers politiques au temps de Hassan II. Il décède en 2013, laissant inachevée une partie des planches de son dernier projet : l’adaptation en bande dessinée du roman de Mohamed Choukri, Le Pain nu.

Librairie Quilombo (23 rue Voltaire 75011 Paris - Métro Rue des Boulets ou Nation). Entrée libre à tous les événements ; buffet et bar tenus par la librairie.
arton13401.jpg?1580155557
 


Source : https://paris-luttes.info/hommage-a-mohamed-choukr...