MAP le Samedi 25 Juillet 2020

Un policier algérien tue quatre membres de sa famille dans le centre du pays



​Alger - Un policier algérien a abattu, vendredi, avec une arme à feu quatre membres de sa famille dans la wilaya de M'sila (230 km au sud-Est d’Alger), selon des sources sécuritaires algériennes.


Le drame s’est produit dans une maison, au quartier populaire "La Rocade", à l’entrée Est de M’sila, a précisé la même source citée par les médias algériens, relevant que le présumé coupable, policier de son état, exerce dans la wilaya d’Annaba.

Les victimes seraient, l’épouse du policier, ses parents et son frère, a-t-on précisé.

La même source a fait savoir que l’homme s’est rendu, après son forfait, aux services de la police indiquant qu’une enquête a été ouverte et qu’actuellement, le mis en cause est soumis à un interrogatoire.

Le 13 octobre 2019, un policier âgé de 53 ans avait tué quatre personnes de son ex-belle-famille avec son arme de service et blessé grièvement une cinquième à Sidi Lahcen, dans la wilaya de Sidi Bel Abbès. L’auteur de ce crime a été abattu deux jours plus tard dans son domicile par les forces du Groupement des opérations spéciales de la police (GOSP).

Un autre crime similaire s’est produit le 6 avril, à Bouzaréah, sur les hauteurs d’Alger, lorsqu’un agent de police a tué son épouse, elle-même policière.

En Algérie, le nombre de policiers a triplé en l’espace de quatre ans seulement, en passant de 90.000 agents en 2009 à 209.000 agents en 2014, d’après les médias algériens, qui déplorent le fait que les concours de recrutement ne prennent pas suffisamment en considération le nécessaire suivi psychologique des profils recrutés.

Ils relèvent que souvent, des personnes violentes, instables psychiquement avec des comportements dangereux sont recrutés sans aucune hésitation, précisant que plus tard, ces personnes munies de leurs armes de service dérapent et provoquent des drames aux lourdes conséquences.