Menu
           

Uber cherche à renforcer sa transparence au Liban


Lundi 16 Avril 2018




En décembre 2017, un chauffeur inscrit sur la plateforme Uber avouait le meurtre de Rebecca Dykes, une Britannique de trente ans travaillant pour l’ambassade du Royaume-Uni au Liban. Le ministère de l’Intérieur et des Municipalités avait alors vivement réagi, tandis qu’Uber s’était défendu en invoquant la rigueur de ses procédures de contrôle.

Source : https://www.lorientlejour.com/article/1110714/uber...




View my Flipboard Magazine.