eMouaten : Bulletin de Veille


Courrier International le Mardi 9 Avril 2019

Treize parents plaident coupable dans le scandale universitaire américain




L’actrice Felicity Huffman fait partie de ce groupe, rapporte le Boston Globe. Elle est accusée d’avoir versé un pot-de-vin de 15 000 dollars afin de faciliter l’admission de sa fille dans une université d’élite américaine. “Ma fille ne savait absolument rien de mes actions. […] Je l’ai trahie. Je porterai jusqu’à la fin de ma vie cette transgression à son égard et à l’égard du public. J’accepte pleinement la responsabilité de mes actes et leurs conséquences”, a déclaré l’actrice dans un communiqué.

Selon l’accord passé avec un tribunal fédéral de Boston, la star de la série Desperate Housewives pourrait écoper de quatre à dix mois de prison selon les procureurs fédéraux chargés du dossier.

L’un des entraîneurs impliqués dans cette vaste affaire de fraude, révélée le mois dernier par le FBI, a également plaidé coupable. En tout, cinquante personnes ont été inculpées au mois de mars. 

Des parents aisés ont versé des centaines de milliers de dollars à une fausse organisation caritative gérée par William Singer, qui se servait de cet argent pour corrompre entraîneurs et surveillants d’universités prestigieuses, dont Stanford, Yale ou Ucla. Dans le cadre de cette affaire, l’université Stanford, au cœur de la Silicon Valley, a par ailleurs annoncé lundi qu’elle avait exclu une étudiante qui avait menti dans son dossier d’admission.