Menu
           

Suivi spatiotemporel de l’érosivité des pluies au Maroc à l’aide des données satellitaires libres


Mercredi 12 Septembre 2018 Par Adama LO




La présente étude a pour objectif principal de répondre à un besoin pressant des données pluviométriques à l’aide des données satellitaires libres et par conséquent, faciliter les prises de décision pour les gestionnaires des ressources naturelles. Par le biais des séries chronologiques couvrant la période 2000 - 2016, le suivi spatiotemporel de l’érosivité des pluies a été étudié. Les produits satellitaires CHIRPS (Climate Hazards Group InfraRed Precipitation with Station data) et TRMM (Tropical Rainfall Measuring Mission) ont été choisis pour suivre l’évolution de l’érosivité des pluies. Les études de corrélations effectuées entre les données satellitaires et les données pluviométriques mesurées ont montré que les données CHIRPS sont les mieux corrélées. La validation de ces résultats a donné un coefficient de détermination de 0,81. Les données retenues ont été ensuite calibrées avec une équation de régression. Le choix de la formule de Renard et Freimund comme modèle de calcul du facteur d’érosivité a montré une forte disparité géographique et une faible évolution de l’érosivité à l’échelle annuelle. De même, elle fait ressortir une très forte évolution de celle-ci selon les saisons avec une diminution de 3% en été et de 24% au printemps et une augmentation marquée de celle-ci pendant l’automne (33%) et l’hiver (39%). Le changement prononcé de la saisonnalité de l’érosivité des pluies est très déterminant dans l’orientation de l’évolution des pratiques agricoles et le choix des mesures adéquates de protection des sols.

Mots-clés : érosion, érosivité, précipitation, modélisation, CHIRPS, TRMM, Maroc



Source : https://www.agrimaroc.org/index.php/Actes_IAVH2/ar...




View my Flipboard Magazine.