eMouaten : Bulletin de Veille


MAP le Vendredi 19 Janvier 2018

Sommet UA: le roi Mohammed VI présentera l'Agenda africain pour la migration




Le Maroc et le Sénégal ont fait part de leur volonté commune de coordonner davantage leurs positions, notamment au sujet de la question migratoire, à l'occasion d'un entretien, vendredi à Rabat, entre le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita et son homologue sénégalais, Sidiki Kaba.

La visite au Maroc du chef de la diplomatie sénégalaise est "l'occasion de coordonner davantage les positions des deux pays en vue du prochain sommet de l'Union Africaine où Sa Majesté le Roi Mohammed VI présentera l'Agenda africain pour la migration à la demande de ses pairs chefs d'Etat", a indiqué M. Bourita lors d'une déclaration à la presse à l'issue de cet entretien.

Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur a mis l'accent sur l'importance de "construire à l'intérieur de nos pays une économie forte dans le cadre d'un développement durable, afin de fixer les populations", appelant tous les Etats à travailler dans ce sens en vue d'assurer "un avenir meilleur à nos enfants".

S'agissant de la coopération dans le cadre multilatéral, M. Kaba a précisé qu'au sein des organisations régionales et internationales, les points de vue du Sénégal et du Maroc "iront, comme cela a toujours été le cas, dans le même sens".

Outre la question migratoire, les deux ministres ont examiné les moyens à même de renforcer la coopération bilatérale dans le champ religieux. A cet égard, M. Bourita a souligné l'importance de promouvoir l'Islam modéré.

Dans cette même veine, M. Kaba a rappelé que les deux pays partagent les mêmes positions sur cette question, soulignant à son tour l'importance de défendre les valeurs de paix et de tolérance véhiculées par l'Islam.

"Nous devons travailler de sorte à ce que le meilleur visage de l'Islam soit compris par l'immense majorité et que l'on n'assimile pas cette religion de paix à la violence", a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, les deux responsables ont fait savoir que le Maroc et le Sénégal sont déterminés à renforcer davantage leurs relations, déjà exceptionnelles.

Ainsi, M. Bourita a indiqué que "la concertation et le partage seront de mise au niveau de toutes les structures des deux ministères et des représentations diplomatique des deux pays", de sorte à rester en phase avec la qualité de la relation au sommet des deux Etats.

Et d'ajouter que "la relation entre les deux pays est dotée d'un socle solide et d'une perspective stratégique tracée par les deux chefs d'Etat à travers un certain nombre de projets concrets et d'accords stratégiques".

"Cette rencontre est d'ailleurs l'occasion de faire le suivi de tout ce qui a été lancé au cours des visites royales et de mettre en place les mécanismes de concertations diplomatiques et de coopération sectorielle au service de cette vision stratégique", a-t-il ajouté.

De son côté, M. Sidiki Kaba a relevé que le Maroc et le Sénégal ont toujours eu une convergence de vues sur l'ensemble des causes importantes, notant l'impératif de "consolider davantage les consultations politiques en vue d'atteindre un consensus fort dans toutes les assemblées où les deux pays se retrouvent".