Par MAP le Samedi 11 Janvier 2020

Six points importants du communiqué conjoint Maroc-Antigua-et-Barbuda




​Rabat - Voici six points importants dans le communiqué conjoint Maroc-Antigua-et-Barbuda rendu public, vendredi à Rabat, à l'issue de l'entretien du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, M. Nasser Bourita avec le ministre antiguayen des Affaires étrangères, de l'immigration et du Commerce, E. Paul Chet Greene en visite officielle au Maroc suite à l'invitation que M. Bourita lui a adressée lors de leur réunion, le 27 septembre 2019, à l'occasion de la 74e session de l'Assemblée générale des Nations unies. - Engagement du gouvernement du Maroc, conformément aux Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à considérer la coopération Sud-Sud comme hautement prioritaire, à accompagner et à assister le gouvernement d'Antigua-et-Barbuda dans ses projets de développement pour répondre aux aspirations et au bien-être de sa population.

- Satisfaction des deux parties des excellentes relations bilatérales, du dialogue renforcé et des visites de haut niveau entre les deux pays, depuis le retrait de la reconnaissance d'Antigua-et-Barbuda de la pseudo "rasd" en 2010.

- La signature de la feuille de route de coopération 2020-2022 est de nature à renforcer davantage les relations bilatérales excellentes, et à donner un nouvel élan à la coopération actuelle. - Engagement d'Antigua-et-Barbuda de soutenir le plan d'autonomie lors des rencontres internationales et régionales et au sein de l'Assemblée générale des Nations Unies, de la 4ème Commission, du Conseil des droits de l'Homme, du C24 et des organisations régionales telles que l'OECO et la CARICOM pour parvenir à une solution politique, dans le cadre de la souveraineté du Royaume du Maroc et dans le respect de son intégrité territoriale.

- Réaffirmation de la position constante d'Antigua-et-Barbuda concernant la marocanité du Sahara et de la souveraineté du Royaume du Maroc sur ses provinces du sud. Antigua-et-Barbuda estime que ce conflit régional doit être résolu dans le cadre du plan d'autonomie du Royaume, qui est sérieux, crédible et réaliste.

- Échange de vues sur diverses questions internationales entre les deux parties, qui ont convenu de coordonner leurs actions pour promouvoir la coopération régionale entre les pays d'Afrique et des Caraïbes, de maintenir et de renforcer un dialogue permanent et constructif entre le Royaume du Maroc et les organisations de l'OECO et de la CARICOM. 

Twitter
Facebook
Newsletter