Menu
              
MAP | Reproduit ici le Vendredi 1 Février 2019 à 10:55

Sahara marocain: Le Conseil de Sécurité consacre le ro le de l'Algerie dans le processus politique




Nations Unies (New York) - Le Conseil de Se curite a adopte jeudi une de claration a la presse exprimant son soutien a l’Envoye Personnel du Secretaire Ge ne ral de l’ONU, M. Horst Ko hler, dans l’accomplissement de son mandat de facilitation d’une solution politique au diffe rend re gional sur le Sahara marocain.

L’adoption de cette de claration fait suite au briefing de M. Ko hler au Conseil de Se curite , le 29 janvier 2019, au sujet des derniers de veloppements du processus politique mene sous les auspices exclusifs des Nations-Unies, notamment la tenue de la table ronde de Gene ve, les 5 et 6 de cembre 2018. 

Les membres de l’Organe exe cutif des Nations-Unies ont ainsi souligne que la re solution 2440, adopte e par le Conseil de Se curite le 31 octobre dernier, constitue la base du processus politique en cours. 

A cet e gard, il convient de rappeler que la re solution 2440 avait de fini les parame tres de la solution comme e tant "politique, re aliste, pragmatique et durable, qui repose sur le compromis". Etant pleinement convaincu que l’Initiative marocaine d’Autonomie re pond parfaitement a ces parame tres, le Conseil de Se curite avait, dans cette me me re solution, re affirme la pre e minence de cette Initiative qui constitue un effort se rieux et cre dible du Maroc pour mettre fin a ce diffe rend re gional. 

En outre, le Conseil de Se curite a consacre le ro le de l’Alge rie en tant que partie prenante pleine et entie re dans ce processus politique, en se fe licitant de la participation de ce pays, au me me titre que le Maroc, la Mauritanie et le "polisario" a la table ronde de Gene ve. 

Paralle lement, les Quinze ont pris note de l’engagement du Maroc, de l’Alge rie, de la Mauritanie et du "polisario" a prendre part a la seconde table ronde durant le premier trimestre de 2019 et ont soutenu leur engagement constructif, en cours, aupre s de l’Envoye Personnel, consacrant, ainsi, le format de la premie re table ronde de Gene ve comme base pour les prochaines e che ances dans le cadre du processus politique. 

Il sied de rappeler que la re solution 2440 a, pour la premie re fois, mis l’Alge rie devant ses responsabilite s, en la citant, nomme ment, en tant que partie prenante dans le processus politique, jusqu'a son aboutissement. En effet, dans cette re solution, le Conseil de Se curite , qui "note que les invitations a une premie re table ronde a Gene ve les 5 et 6 de cembre 2018 ont e te adresse es le 28 septembre 2018, se fe licite que le Maroc, le front polisario, l’Alge rie et la Mauritanie aient re pondu favorablement et les encourage a travailler de manie re constructive avec l’Envoye personnel, dans un esprit de compromis, tout au long de la dure e du processus, de sorte qu’il aboutisse". 

Ainsi, le Conseil de Se curite a donne amplement raison a la demande constante et incessante du Maroc pour la participation pleine et entie re de l’Alge rie. La contribution de l’Alge rie, qui doit e tre a la hauteur de ses responsabilite s dans le dossier du Sahara marocain, est impe rative pour l’aboutissement de tout processus politique. 

En re affirmant les dispositions de sa re solution 2440, le Conseil de Se curite re ite re, avec force, son exigence vis-à-vis du "polisario" de ne plus retourner dans la zone tampon de Guergarate et de cesser ses actes de stabilisateurs a l’Est du dispositif de de fense au Sahara marocain. Ces violations par le "polisario" compromettent se rieusement les efforts du Secre taire Ge ne ral de l’ONU et de son Envoye Personnel pour la relance du processus politique. Le Maroc, faut-il le rappeler, a, a maintes reprises, saisi le Conseil de Se curite et le Secre taire Ge ne ral au sujet des violations re currentes et condamnables par le "polisario", aussi bien des dispositions des re solutions 2414 et 2440 du Conseil de Se curite , que du cessez-le-feu et des Accords militaires.



Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Les commentaires trop longs peuvent ne pas être publiés en raison de leur longueur. Tous les commentaires sont modérés. eMouaten.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture et nous avons hâte d'avoir de vos nouvelles!

Le Fil | Communiqué de presse | Captures


NOUS SUIVRE
Facebook
Twitter
Instagram
Flipboard
Rss
Newsletter