Menu
Derniers tweets
En vidéo : c'est l'été, la saison du moustique-tigre https://t.co/qG4lDv0rim

Bulletin de Veille

              
15 Janvier 2020 - Par EL GHAZI Fadwa

SNA : La bijouterie, un prodige de l’artisanat marocain




Marrakech -Synonyme de raffinement, de somptuosité et d’élégance, la bijouterie marocaine, cet extraordinaire héritage artistique et culturel, transmis de génération en génération, constitue “un prodige” de l’artisanat marocain, où tradition et modernité se côtoient pour donner naissance à des chefs d’œuvre d’exception.

Façonnés à la main avec des techniques ancestrales, les bijoux marocains qui se distinguent par leur charme indéniable, portent une forte charge culturelle et esthétique, témoignant d’un brassage millénaire des différentes civilisations qui se sont succédé dans le Royaume.

La diversité et la richesse des formes, des géométries, des modèles, des perles et des symboles, illustre parfaitement la beauté et la splendeur de la bijouterie nationale et confirme, ainsi, le talent remarquable et le savoir- faire éblouissant de l’artisan marocain.

A travers les différents stands dédiés à cette filière, aménagés à l’occasion de la 6ème édition de la Semaine Nationale de l’Artisanat (SNA) qui se poursuit jusqu’au 26 janvier courant dans la cité ocre, place est donnée au constat suivant : l’existence de deux types de bijouterie: “Citadine” et “Rurale”.

Les bijoux citadins, en or ou en argent lumineux, finement ciselés, ajourés, filigranés, rehaussés de pierres ou de perles, rappellent les bijoux de l’Andalousie médiévale. Ils sont produits notamment dans les villes de Fès, Tétouan, Marrakech, Essaouira et Méknès…

En ce qui concerne les bijoux ruraux souvent en argent, ils se caractérisent par une pureté de lignes et se différencient par des dessins géométriques et parfois, avec quelques motifs floraux. On les trouve surtout dans le Sud notamment, à Taroudant, Tiznit, Laâyoune, Guelmim…

Dans une déclaration à la MAP, Fajoua Achrafi, créatrice de bijoux à Larache, a indiqué que la bijouterie traditionnelle se veut l’un des piliers de l’artisanat et un registre du patrimoine culturel marocain.

“Les bijoux de la région du nord en général et de Larache en particulier, sont très majestueux et se composent de perles précieuses, notamment l’émeraude et le rubis et aussi du “Jouhar”, un élément essentiel et indispensable”, a-t-elle souligné.

“A travers nos créations, nous veillons à préserver notre patrimoine, tout en innovant afin d’accompagner les changements que connaissent la société d’aujourd’hui et satisfaire tous les goûts”, a-t-elle dit.

“Notre région est réputée pour une variété de bijoux, notamment “Mdejja”, “Lebba”, “Châir” (sautoir) qui distingue la mariée du nord, a-t-elle relevé, notant que la majorité des créations sont à base d’or ou d’argent.

Par la même occasion, elle a exprimé son immense joie de prendre part pour la deuxième fois à cette manifestation, ajoutant que ce Salon permet d’échanger les idées et les expériences et constitue un pont de communication entre les différentes régions du Royaume.

De son côté, Abdesalama Hamid, président de l’association Nour à Taroudant, a mis en avant la spécificité des bijoux amazighs à savoir : les bracelets en métal, en argent ou en bronze, les colliers originaux, les parures, ou encore des pendentifs uniques à forme triangulaire ou arrondie.

Les bijoux amazighs sont également connus pour leurs formes et symboles uniques, comme “Karkouba”, “Abaghdad”, “Lherz” ou encore “Lkhlala”, a-t-il indiqué, ajoutant que les artisans de la ville de Taroudant œuvrent pour préserver le patrimoine culturel et civilisationnel de leur région à travers ces bijoux.

La participation à ce Salon est d’une grande importance dans la mesure où, elle permettra notamment de favoriser la commercialisation des produits locaux au niveau national et international, et de mettre en avant la créativité de l’artisan marocain, a-t-il dit.

Placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et organisée par le Ministère du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport Aérien et de l’Economie Sociale par le biais de la Maison de l’Artisan, la 6ème édition de la SNA est l’occasion de mettre en exergue le secteur de l’artisanat en tant que véritable levier du développement de l’économie nationale, contribuant au progrès et au renforcement de la cohésion sociale, à la qualité de vie, à la création de richesse ainsi qu’à l’offre de nombreuses opportunités de carrières et de perspectives professionnelles, ouvertes aux jeunes.

Organisé jusqu’au 26 janvier courant, cet événement phare, organisé sous le signe de l’innovation et capitalisant sur les acquis des précédentes éditions, est également l’occasion de promouvoir l’artisanat marocain, de célébrer et de rendre un vibrant hommage aux artisans, hommes et femmes issus de toutes les régions du Royaume, fervents gardiens d’un savoir-faire millénaire, du patrimoine culturel et immatériel relatif aux métiers de l’artisanat, héritage ancestral qui honore et fait la fierté de tous les Marocains.

Aménagé sur 50.000 m2, ce Salon accueille environ 1.200 exposants, issus des 12 régions du Maroc, artisans individuels, coopératives et entreprises d’artisanat, représentant tous les métiers et les arts de l’artisanat marocain.

La surface d’exposition comprend également un espace de préservation réservé aux métiers en voie de disparition, un espace d’animation et d’initiation aux métiers de l’artisanat dédié aux enfants et une scène sur laquelle se produira des troupes de musiques représentant les 12 régions.

L’Indonésie, le Chili, l’Inde, la Tunisie et la Mauritanie sont les invitées d’honneur de cette édition.

Parallèlement, cet événement propose une programmation riche et instructive, rythmée par, notamment la 9ème Rencontre sur la Préservation des Métiers de l’Artisanat Marocain, la Journée thématique sur la Bijouterie, la Rencontres sur le thème “Développement de formation professionnelle dans les métiers de l’artisanat : outils et perspectives” ainsi que des Sessions de formation dédiées à des artisans issus des 12 régions, axées sur la maîtrise des techniques de vente et des méthodes de prospection, le marketing des produits de l’artisanat, les principes de base de la législation douanière, les procédures de dédouanement ainsi que des ateliers sur le financement dans le secteur de l’artisanat.



Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Les commentaires trop longs peuvent ne pas être publiés en raison de leur longueur. Tous les commentaires sont modérés. eMouaten.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture et nous avons hâte d'avoir de vos nouvelles!

Twitter
Facebook
Mobile
Rss