Menu
           

Revue de presse hebdomadaire


Samedi 14 Avril 2018 Par MAP




Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse hebdomadaire :

*La Nouvelle Tribune. :

- En dépit d'une conjoncture économique défavorable, le secteur des voitures neuves au Maroc continue sur une tendance haussière. Avec un chiffre d’affaires de l’ordre de 60 MMDH et une croissance de 45% sur les 5 dernières années, ce secteur stratégique pour l’économie nationale et à fort potentiel contribue à hauteur de 2,3% au PIB, et génère pas moins de 15.000 emplois directs et 120.000 indirects. Cependant, avec 3,8 millions de véhicules, le marché national demeure caractérisé par un faible taux de motorisation, soit 80 véhicules pour 1000 habitants contre 600 véhicules pour 1000 habitants en Europe.

*Finances news hebdo. :

- Contrairement à 2016, l’environnement aura été beaucoup plus clément pour les banques au cours de l’exercice 2017, avec notamment une croissance économique qui a tiré profit d’une bonne campagne agricole pour s’établir à 4%. Le secteur bancaire a ainsi enregistré une croissance des dépôts de 6%, au moment où les crédits se sont appréciés de 4%, consolidant ainsi la situation des liquidités des banques.

*Challenge. :

- Si les banques marocaines ont presque toutes tiré leur épingle de jeu en 2017 en matière de profitabilité avec des résultats nets ayant progressé chez la quasi-totalité d’entre elles, il en va tout autrement en matière de productivité. Les principales banques ont accusé une dégradation de leur coefficient d’exploitation. Aussi, en moyenne cet indicateur s’est-il hissé à 49,1% sur une base consolidé contre 47,5% un an auparavant. Sachant que plus une banque est productive, plus sa rentabilité est vraisemblablement meilleure.

*Maroc hebdo. :

- Le Maroc demeure un pays modèle en matière de démocratisation dans la région, a indiqué la secrétaire générale adjointe du Conseil de l’Europe, Gabriella Battaini-Dragoni, soulignant que l’Union européenne souhaite collaborer davantage avec le Royaume dans le domaine d'édification de l’État de droit. Grâce à son expertise et ses grandes ressources, le Maroc est un partenaire de taille pour l’UE en matières de gestion des questions migratoires et de lutte contre le crime transnational et le terrorisme, a-t-elle dit, faisant savoir que la stratégie sécuritaire du Maroc, sa lutte antiterroriste et sa politique de "déradicalisation", sont autant de fronts appréciables par l’UE.

*Le Reporter. :

- Selon des informations concordantes et dignes de foi, la direction du Polisario serait aujourd’hui confrontée à une grande remise en cause, dans ses rangs et dans ses camps. Dans ses rangs, c’est la décision de s’installer dans les zones tampons qui est critiquée. Notamment suite à une vigoureuse réaction du Maroc qui a eu pour effet d’obliger les initiateurs de ce plan de l’abandonner. Dans les camps, c’est la population qui marque son désaccord à sa manière… en fuyant par familles entières ces prisons à ciel ouvert.

*Tel Quel. :

- Rahma Bourqia, sociologue, qui préside depuis trois ans l’Instance nationale d’évaluation auprès du Conseil supérieur de l’éduction, de la formation et de la recherche scientifique, a affirmé que le produit de l’éduction est dévalorisé et l’institution éducative perd sa capacité de mener la société vers la grande transformation et vers un progrès accompli, soulignant que les réformes qui devraient se faire en profondeur, régler les déficits structurels tout en s’inscrivant par la suite dans des ajustements continus se font en dents de scie. « Aujourd’hui la notion même de réforme est galvaudée parce qu’elle est associée par l’opinion publique à ce qui fait effet d’annonce. Il y a aussi les changements qui entrent en jeu pour changer le cap de réformes avec un affichage discontinu des priorités », a-t-elle expliqué dans un entretien au journal.

*Le Temps. :

- Dans le cadre de son développement à l’international, le groupe français Drive a procédé récemment à l’ouverture d’une filiale marocaine, Drive Maroc, une nouvelle entité issue de son rapprochement avec la société GMA, pionnière de la mobilité électrique au Maroc. Cette collaboration permet aux promoteurs du projet de couvrir l’ensemble du territoire national et d’aider à la promotion de la mobilité électrique auprès du grand public. Pour Didier Salettes, patron de Drive Maroc, cette implantation "crée des liens entre entreprises et administrations afin de favoriser le développement du véhicule électrique, des infrastructures de recharge et des énergies renouvelables ".

*La Vie éco. :

- Le chômage des diplômés de la formation professionnelle s’établit à près de 23%, alors que la moyenne pour l’ensemble des diplômés est de 17,9%. Entre 2011 et 2015, l’effectif des diplômés est de 155.200 par an en moyenne, et les emplois nets créés de 54800. Pour de nombreuses raisons, ces lauréats trouvent plus de difficultés à se faire embaucher.

*Le Canard libéré. :

- Phénomène complexe et en pleine croissance, l’économie informelle c’est plus de 20% du PIB hors secteur primaire et 10% des importations formelles et une menace pour plus de 3 millions d’emplois dans le secteur organisé. Telle est la conclusion d’une étude commandée par la CGEM à un cabinet étranger.