Menu
           

Revue de presse du mercredi 8 août 2018


Mercredi 8 Août 2018 Par Achraf




Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi :

*L’Economiste. :

– Légère baisse du taux du chômage au deuxième trimestre, création de 117.000 emplois… mais le taux d’activité et le taux d’emploi reculent. Cela signifie que des personnes découragées quittent le marché de l’emploi et que la création des richesses est assurée par moins de la moitié de la population en âge de travailler. La structure du chômage est restée quasi identique : les femmes, les jeunes et les diplômés sont les plus touchés.

– L’IFRS 9 qui impose de provisionner tout crédit dès son octroi a coûté 10 milliards de dirhams de fonds propres aux banques lors de sa première application, selon les premiers consensus. L’impact varie selon les banques et va de 242 millions pour Crédit du Maroc par exemple à plusieurs milliards de dirhams pour les établissements de plus grande taille. Les banques ont la possibilité de lisser l’impact sur cinq ans, soit jusqu’en 2022. Au-delà des implications sur la politique de crédit ou encore sur la capacité de distribution, l’implémentation de la nouvelle norme comptable ravive le débat sur la solidité des banques. L’année dernière, Fitch Rating avait critiqué les chiffres sur les créances en souffrance, estimant qu’ils ne reflétaient pas la réalité.

*Aujourd’hui le Maroc. :

– Tout comme d’autres Caisses, la CNSS versera à titre exceptionnel les pensions du mois en cours à partir du 15 août. L’occasion étant naturellement l’Aïd Al Adha. Cette décision incarne la volonté de la CNSS de satisfaire ses assurés et de renforcer les valeurs de solidarité sociale que cette institution véhicule, explique la CNSS. Cet établissement verse près de 544.000 pensions, soit plus de 10 milliards de DH par an, dont 82% sont des pensions de vieillesse.

– Accompagner la réalisation des projets de déchets ménagers appuyés dans le cadre du Programme national des déchets ménagers (PNDM) en vue d’en assurer la programmation, le suivi et l’évaluation. C’est l’objectif d’appel d’offres lancé en début de mois d’août par le Secrétariat d’Etat chargé du développement durable. Les besoins en services de base et surtout ceux liés à la gestion des déchets ménagers se font de plus en plus sentir, notamment avec la forte croissance démographique et l’urbanisation accélérée. Dans ce sens, la gestion des déchets ménagers, qui va depuis la collecte et le transport jusqu’à l’élimination, constitue aujourd’hui un enjeu social et environnemental, et également un enjeu économique majeur.

*Le Matin. :

– Le gouvernement multiplie les projets de développement dans la province de Jerada. Il a lancé deux appels d’offres pour la réalisation des études de faisabilité de création d’unités de production d’orge hydroponique et d’engraissement des ovins. L’objectif étant de moderniser la culture céréalière dans la province et assurer un bon développement de la filière des viandes rouges.

– Le Fonds d’équipement communal vient de mettre en place une nouvelle offre de produits et services adaptée aux besoins et spécificités des communes à ressources financières limitées. Cette nouvelle offre, dédiée à la réalisation des projets à caractère social ayant des retombées directes sur l’amélioration des conditions de vie des citoyens, porte à la fois sur le renforcement des capacités opérationnelles des communes cibles et sur l’octroi de crédits concessionnels.

*L’Opinion. :

– Spoliations immobilières. Pour mettre un terme à ce phénomène ou du moins l’atténuer, les autorités continuent de renforcer le dispositif législatif et réglementaire pour lutter efficacement contre les spoliations financières de notre pays. Le Secrétariat général du gouvernement a récemment adressé un projet de loi aux membres du gouvernement. Ce texte prévoit une réforme de certaines dispositions du Code des obligations et contrats. Il veut, entre autres, instituer un registre national des procurations qui constitue un des principaux instruments utilisés pour la spoliation immobilière.

– Tanger Med vient de conforter sa position dans le top 50 mondial des ports à conteneurs, se classant 1er en Afrique et 45ème au monde, selon le dernier classement de référence du « World Top container ports » de la revue spécialisée « Container management ». Selon Tanger Med Port Authority, le port Tanger Med 1, dont la capacité est de 3 millions de conteneurs, a traité en 2017 un volume de 3.312.409 conteneurs EVP, soit 11% de plus que sa capacité nominale. Cette performance lui a permis de gagner 6 places additionnelles en 2017, se classant 45ème parmi les 500 ports à conteneurs du monde.

*Al Bayane. :

– Leader mondial de la stratégie industrielle phosphatière et de l’écosystème industriel intégré, le Groupe OCP a inscrit le développement africain parmi ses priorités. Ainsi, l’OCP prévoit de construire des usines dans 15 pays africains, dont cinq en Afrique de l’Ouest, à savoir la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Bénin, le Nigeria et le Ghana. Le Groupe a toujours réitéré son engagement à renforcer son partenariat avec les pays africains pour accroître la production agricole grâce à des engrais adaptés pour assurer la sécurité alimentaire.

– Le Centre monétique interbancaire (CMI) et Visa (NYSE : V), leader mondial des paiements numériques, ont annoncé le lancement, pour la première fois au Maroc, de la « Semaine de la sécurité », une campagne de sensibilisation destinée aux consommateurs qui effectuent leurs paiements en ligne. Cette campagne vise à promouvoir une utilisation encore plus sécurisée des cartes bancaires auprès des consommateurs, tout en prodiguant à ces derniers un nombre important de conseils afin de mieux les aider à se protéger contre les fraudes potentielles.

*Libération. :

– L’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Horst Köhler, fera aujourd’hui un briefing au Conseil de sécurité sur sa dernière tournée dans la région. Il devrait informer le Conseil de « ses récentes activités » menées dans le cadre du processus onusien. La réunion se tiendra à huis clos. Il s’agit du deuxième briefing de Horst Köhler depuis sa nomination. Il intervient moins de deux mois après sa tournée dans la région où il a eu des discussions avec les représentants du Maroc, du Polisario, de l’Algérie et de la Mauritanie. C’est Horst Köhler qui a demandé de faire un briefing au Conseil de sécurité sur sa dernière tournée dans la région.

– Près de 86% des réclamations reçues en 2017 de la part de la clientèle des établissements de crédit ont été clôturées en faveur des plaignants contre 78% en 2016, selon le rapport annuel au titre de l’exercice 2017 de Bank Al-Maghrib (BAM). En 2017, BAM a reçu 590 réclamations émanant de la clientèle des établissements de crédit contre 540 en 2016. Sur ce total, les doléances portant sur le fonctionnement de compte ont représenté près de 41%, dont plus de la moitié a concerné la clôture de comptes, tandis que celles portant sur les conditions de crédit en ont constitué 26%.

*Rissalat Al Oumma. :

– SM le Roi Mohammed VI a une vision claire de la voie sur laquelle Il veut engager le Maroc afin de surmonter les dysfonctionnements dans les domaines social et économique, a écrit le Think tank colombien CPLATAM, spécialisé en analyses politiques et stratégiques en Amérique latine. Dans une analyse du discours prononcé par SM le Roi à l’occasion du 19è anniversaire de Son accession au Trône de Ses glorieux ancêtres, la directrice de CPLATAM, Clara Riveros, a souligné que le Souverain a mis l’accent sur la nécessité d’une action collective, planifiée et coordonnée entre les institutions et les divers acteurs, plus particulièrement entre les membres du gouvernement et les partis qui le composent pour accomplir des réalisations, corriger les failles et remédier aux problèmes économiques et sociaux.

*Akhbar Alyaoum. :

– Les échanges extérieurs du Maroc ont été marqués par une aggravation du déficit de la balance commerciale de biens de 7,6% à plus de 100,6 milliards de dirhams (MMDH) au premier semestre de 2018, contre 93,5 MMDH durant la même période un an auparavant, selon l’Office des changes. Les importations se sont élevées à 241,1 MMDH, en hausse de 9,9%, alors que les exportations ont progressé de 11,6% à 140,5 MMDH, précise l’Office des changes dans une note sur ses indicateurs mensuels des échanges extérieurs du mois de juin 2018.

*Al Massae. :

– Le chef du gouvernement Saâd Eddine El Othmnai a exhorté les départements gouvernementaux à se mobiliser pour trouver les ressources financières nécessaires au financement des projets permettant de résoudre la problématique de la pénurie d’eau. Le gouvernement œuvre à mettre en place un plus grand plan dans ce domaine, dont le coût est estimé à 220 milliards de DH. Ce plan est de nature à trouver une solution aux problématiques relatives à la pénurie des ressources hydriques.

*Al Ahdath Al Magribia. :

– Accusée de dissiper les fonds des adhérents, la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques (MGPAP) a affirmé que son orientation principale est de rationaliser les dépenses requises par la gestion des affaires de la Mutuelle, citant comme argument la valeur d’un excédent de 20 milliards de DH réalisé en 2017. Le conseil d’administration de la MGPAP s’est dit étonné de voir ces accusations suspecter les efforts faits par la MGPAP pour consacrer la gouvernance, rationaliser les dépenses et satisfaire les adhérents et leurs ayants droit sur tout le territoire national.

*Akhir saa. :

– Malgré la crise, les Marocains ont acheté plus de 6.800 voitures luxueuses à fin juillet dernier, selon l’Association des importateurs de véhicules montés. Les Marques Mercedes dominent les ventes avec 1778 voitures vendues, contre 1740 à la même période l’année dernière. BMW arrive à la deuxième place avec 1744 ventes, suivi d’Audi avec 1566 voitures vendues.

*Al Alam. :

– Quelque 117.000 postes d’emplois ont été créés par l’économie marocaine, entre le 2ème trimestre de 2017 et la même période de 2018, dont 75.000 en milieu urbain et 42.000 autres en milieu rural, contre une création de 74.000 une année auparavant, selon le HCP. Malgré l’accroissement de la population active occupée, le taux d’emploi a, quant à lui, baissé de -0,1 point passant de 42,9% à 42,8% (-0,5 point en milieu urbain et +0,8 point en milieu rural), relève le HCP qui vient de rendre publique une note sur la situation du marché de travail au 2ème trimestre 2018.

*Bayane Alyaoum. :

– Des mesures rigoureuses pour encadrer la profession des commissionnaires en douane. Pour exercer la profession de commissionnaire en douane, il faut obtenir un agrément des autorités gouvernementales en vertu d’un nouveau projet de loi déposé récemment au Parlement. La personne physique doit également avoir réussi l’examen d’aptitude professionnelle, être titulaire d’une licence délivrée par un établissement d’enseignement supérieur public ou d’un diplôme reconnu équivalent et ne pas avoir encouru une condamnation, entre autres.

– Quinze parlementaires kényans ont annoncé récemment la création de la commission parlementaire mixte maroco-kényane, la première du genre dans l’histoire des relations entre Rabat et Nairobi. La commission parlementaire mixte maroco-kényane s’attèlera ainsi à promouvoir toutes les initiatives visant le renforcement des relations entre les deux pays et l’adoption de positions communes lors des fora, assemblées et réunions au niveau continental, y compris au sein du parlement africain. Outre l’échange des visites et d’expériences entre les deux parlements, la commission œuvrera aussi à encourager les initiatives visant la signature d’accords bilatéraux dans divers domaines tels que l’agriculture, les industries alimentaires, le tourisme, les énergies renouvelables et la construction de barrages.

*Al Ittihad Al Ichtiraki. :

– Le Maroc a autorisé, pour la première fois, l’importation de la viande de volaille américaine. Le potentiel d’exportation au Maroc est estimé à 10 millions de dollars, selon le représentant américain au Commerce et le secrétaire américain à l’Agriculture. Malgré l’accord de libre-échange signé entre le Maroc et les Etats-Unis, le Maroc interdisait jusque-là d’importer de la viande de volaille des Etats-Unis pour des raisons de sécurité sanitaire. Les États-Unis sont le deuxième exportateur mondial de la viande de volaille.

Article19.ma

L’article Revue de presse du mercredi 8 août 2018 est apparu en premier sur Article19.ma.



Source : http://article19.ma/accueil/archives/97268...




View my Flipboard Magazine.