Menu
Derniers tweets
Veille | Faute de “preuves”, la justice israélienne déboute une plainte d’Amnesty contre NSO Group Une décision de… https://t.co/b6m6hauZ7E

Bulletin de Veille

              
5 Juin 2020 - Par MAP

Revue de la presse quotidienne internationale africaine




Dakar - Les défis sanitaires et économiques liés au coronavirus est le principal sujet abordé et commentés par la presse africaine parue vendredi.
Revue de la presse quotidienne internationale africaine
Au Sénégal, +Le Soleil+ écrit sous un titre en Une « Etat d'urgence et couvre-feu : l’Etat desserre l’étau », que la dynamique d’assouplissement des mesures de l’étau d’urgence se poursuit, notant que du transport interurbain à l’ouverture des restaurants en passant par les salles de sport et l’allègement du couvre-feu, d’importantes décisions ont été prises et expliquées hier par les ministres de l’Intérieur et des Transports.

A ce propos, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye a annoncé lors d’un point de presse, entre autres mesures, « la levée de l’interdiction du transport interurbain et un réaménagement de la durée du couvre-feu désormais fixé entre 23 heures et 5 heures du matin ».

+Sud Quotidien+, qui titre « Atteinte du pic, Diouf Sarr donne enfin une bonne nouvelle », souligne que le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, « le Sénégal est dans une tendance baissière de la maladie », à coronavirus.

Il a noté lors d’un point de presse que « les actions ont pu porter des fruits mais cette situation ne doit pas nous amener à baisser la garde ».

Selon lui, « la gestion de la seconde phase d’une épidémie n’est jamais facile surtout qu’on a toujours des cas issus de la transmission communautaire. Et c’est là où le travail doit être orienté et les autorités doivent être fermes sur les décisions prises afin d’éviter un relâchement de la population sur les mesures barrières et par ricochet éviter un retour en force de la maladie ».

Au Rwanda, la presse locale focalise son attention sur la nouvelle session de pourparlers entre le Rwanda et l'Ouganda sur la crise entre les deux pays, tenue jeudi par visioconférence avec la participation de hauts responsables des deux pays voisins.

Le journal +KT Press+ écrit que les deux parties ont examiné les dossiers qui retardent encore le processus de normalisation des relations bilatérales, particulièrement celui des ressortissants rwandais détenus en Ouganda, indiquant que cette rencontre a connu la participation des ministres des Affaires étrangères du Rwanda et de l'Ouganda

Selon la publication, qui cite le chef de la diplomatie ougandaise, Kampala a accepté au terme de cette réunion de libérer au cours des prochains jours 130 Rwandais emprisonnés sur son sol.

Son confrère +RNA+ note que des progrès ont été accomplis dans le processus de rétablissement des liens entre Kigali et Kampala depuis le sommet des chefs d’Etat tenu en février dernier, ajoutant que l’Angola et la RD Congo ont joué un rôle de taille pour faciliter le dialogue rwando-ougandais.

A Djibouti, le quotidien +La Nation+ rapporte qu'environ 94,12 % des abonnés à l’électricité à Djibouti bénéficieront d’un plan de soutien de l’Etat visant à réduire le montant des factures durant la période du confinement tout en décalant les dates limites de paiement des factures d’électricité de juin à juillet 2020, citant le ministère de l’Energie chargé des Ressources naturelles.

Le journal écrit que cette mesure, adoptée conformément aux instructions du chef de l’Etat, s’assigne pour objectif d’atténuer l’impact de la pandémie du nouveau coronavirus, particulièrement chez les ménages à faibles revenus, précisant que ce plan de soutien touchera environ 400.000 djiboutiens.

Par ailleurs, le média indique que plus de 33.754 Djiboutien ont perdu leur emploi depuis le début de l’épidémie du nouveau coronavirus, dont 20.000 dans le secteur formel, citant un rapport du gouvernement sur l’impact économique de la Covid-19.

Au Gabon, +l'Union+ écrit sous le titre "Covid-19 : Comment sauver l’année ?" que les 27 et 28 mai derniers, ministre de l’enseignement supérieur, chefs d’établissements, syndicats d’enseignants et mutuelles d’étudiants se réunissaient pour s’accorder sur les modalités de reprise des activités pédagogiques pour clôturer l’année académique.

Et de poursuivre que le syndicat national des enseignants et chercheurs (SNEC) a, cependant, fait part hier lors d’un point de presse de ses réserves quant à cette reprise en posant des conditions à tout redémarrage.

Pour sa part, le site d’information +La.libreville+ fait le point sur l’évolution du Covid-19 au Gabon. Il indique dans ce sens que sur 372 tests réalisés jeudi (16061 au total), 53 nouveaux cas positifs ont été enregistrés, soit 2955 au total, notant que 17 nouvelles guérisons ont été rapportées aussi (818 au total), tandis que d’un nouveau décès a été confirmé (21 au total).

En RD Congo, "Forum des As", qui s'appuie sur le Secrétariat technique de l'équipe de riposte à l’épidémie de covid-19, révèle que "depuis le début de l'épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas est présentement de 3.644 personnes, dont 3.643 cas confirmés et 1 cas probable".

“La moyenne de contamination quotidienne est passée de 20 cas en mars à 50 en avril. Et depuis le mois de mai, la moyenne oscille autour de 100 cas le jour”, constate-t-il.

“Actualité.cd” rapporte que la Banque africaine de développement a fait une donation de 1,22 millions de dollars américains à la République démocratique du Congo pour lutter contre la Covid-19, précisant que ce don fait partie de 13 millions USD que cette institution financière a accordé à la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale dans le cadre de l'appui à la lutte contre cette pandémie.

En Ethiopie, les médias reviennent sur l'augmentation significative des nouveaux cas de coronavirus enregistrée ces derniers jours dans le pays.

Ainsi, +ETHIOPIAN MONITOR+ qui rapporte que «Beaucoup de cas sont dans un état grave», relève que le nombre de patients dans l’unité des soins incitatifs commence à augmenter.

Actuellement, 1 366 patients COVID-19 sont traités dans divers établissements de santé du pays et seize d'entre eux sont dans un état critique, ajoute le média.

De son côté, +NEW BUSINESS ETHIOPIA+ écrit que le nombre de personnes infectées par le COVID-19 a augmenté jeudi à 150, portant le nombre total des cas dans le pays à 1 636.

+FANA BC+ s’intéresse pour sa part à la prochaine mise en place d’un grand centre de contrôle COVID-19 pour les conducteurs de camions au niveau de la frontière entre l’Ethiopie et Djibouti.

Le centre qui sera prêt dans un mois, accueillera jusqu’à 200 conducteurs et sera doté de parkings pour les camions en partance de l’Ethiopie vers Djibouti, souligne le média. Au Ghana, +Ghana Web+ rapporte que les efforts du Ghana pour faire face au Coronavirus ont été salués au niveau mondial, citant à titre d'exemple l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le magazine TIME, le New York Times et d'autres publications de renom.

Et de noter que le Ghana a pu effectuer des tests massifs de dépistage et déployé des solutions innovantes comme les drones.

Son confrère,+Ghanaian Times+ s’intéresse au bilan des contaminations au Coronavirus qui a atteint 8.885 cas, dont 3.189 guéris et 38 décès.

Au Kenya, le journal "The Star" s'intéresse aux tractations politiques en cours dans le pays en prévision des élections générales de 2020.

"À l'approche des élections générales de 2022, des Kényans perplexes tentent de prédire qui sera le successeur du président Uhuru Kenyatta", écrit le journal dans un éditorial, ajoutant que "le chef d'Etat qui a brouillé toutes les cartes ne rend pas les choses faciles en cultivant des relations cordiales avec l'ensemble des poids lourds de la politique dans le pays".

"Le président Kenyatta a brouillé toutes les cartes avec ses dernières interactions avec le chef du Mouvement Démocratique Orange (ODM), principal parti d'opposition, Raila Odinga, le vice-président William Ruto et le chef de l'ANC, Musalia Mudavadi.

Mercredi, le président Kenyatta a promulgué un décret exécutif, qui a été interprété comme signifiant que le bureau de son adjoint Ruto avait perdu son autonomie opérationnelle et placé sous la direction du bureau du président, note la publication.

En Côte d'Ivoire, le journal "L'Intelligent d'Abidjan" fait savoir que le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Ibrahim Kuibiert Coulibaly , a annoncé jeudi, lors d’une conférence de presse au siège de l’institution, que l’opération de révision de la liste électorale se tiendra du 10 au 20 juin.

Cette opération qui concerne toute l’étendue du territoire national, se tiendra également du 13 au 14 juin 2020 à l’étranger pour l’enrôlement des Ivoiriens expatriés, a précisé Kuibiert Coulibaly, cité par le quotidien.

Sur un autre registre, "Abidjan.net" indique que le président de la Commission électorale indépendante a annoncé qu’environ 5 millions de personnes sont attendues pour la révision de la liste électorale qui se tiendra du 10 au 20 juin. "C’est vrai qu’on attend plus ou moins 5 millions de personnes, mais il est bon de préciser qu’au regard de tout ce qui s’est déjà passé, la moyenne à l’occasion de la révision concernant bien entendu les personnes recensées, ne dépassent pas 252.000 personnes par révision. Mais n’oublions pas que voter, c’est une faculté, le citoyen peut décider de ne pas se faire enrôler parce qu’il n’a pas envie de voter", a expliqué le président de la CEI, cité par le portail d'information. 



Source : https://www.mafrique.info/Revue-de-la-presse-quoti...




Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Les commentaires trop longs peuvent ne pas être publiés en raison de leur longueur. Tous les commentaires sont modérés. eMouaten.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture et nous avons hâte d'avoir de vos nouvelles!

Twitter
Facebook
Mobile
Rss