Menu
Derniers tweets
Mali : interventions policières contre l'opposition, fortes tensions à Bamako https://t.co/yed6cMHCYt

Bulletin de Veille

              
30 Mai 2020 - Par MAP

Revue de la presse quotidienne internationale africaine




Dakar - L'évolution de la pandémie de coronavirus, la reprise de l'école au Sénégal et la coopération entre le Rwanda et l'UE sont les principaux sujets traités par la presse africaine parue samedi
Revue de la presse quotidienne internationale africaine
Au Sénégal, +Le Soleil+ écrit sous le titre « Reprise des cours mardi pour les classes d'examen : tout est fin prêt », que fixée au 2 juin par le gouvernement, la réouverture des écoles dans l'élémentaire, le moyen secondaire et la formation professionnelle au Sénégal a animé le landerneau politique et social ces derniers temps.

Même si cette décision a suscité quelques inquiétudes dans la grande masse, précise la publication, force est de souligner que tous les acteurs ont été unanimes à la saluer et à exprimer leur engagement pour sa matérialisation sur le terrain.

Du côté du ministère de l’Education nationale, poursuit le journal, toutes les dispositions sont prises pour cette reprise, relevant qu’au total 551.000 élèves devront réponde à l’appel lors de cette rentrée qui se distingue des autres.

Son confrère +Sud Quotidien+ rapporte que pour la première fois de son histoire post indépendance, le Sénégal va connaitre trois mois d’état d’urgence, ajoutant que le chef de l’Etat, Macky Sall, l’a en effet prolongé de trente jours.

Macky Sall prolonge encore cet état d’urgence qui a déjà été rallongé le 3 mai pour lutter contre la pandémie de la covid-19, souligne la même source, notant que cette décision intervient dans un contexte où une partie de la société civile réclame la levée du couvre-feu et l’allègement des mesures de restriction.

Au Gabon, +l'Union+ écrit sous le titre "Pompes funèbres : la saturation" que le constat n’est pas vraiment nouveau mais les restrictions et les contraintes liées au contexte de Covid-19 –alors que peu de décès sont dus à la pandémie- éclairent d’une lumière particulière la situation de la saturation des maisons de pompes funèbres dans le pays.

Et d’expliquer que les familles mettent désormais au-delà des cinq jours prescrit par le gouvernement pour organiser les obsèques de leurs proches.

Pour sa part, +gabonactu+ indique que le Gabon a enregistré jeudi 182 nouveaux cas positifs au Covid-19 et 41 guérisons, notant qu’un 15ème décès lié au Coronavirus a été annoncé par le porte-parole du Comité de pilotage de la lutte contre le coronavirus, le docteur Guy Patrick Obiang Ndong.

Et de poursuivre que le pays totalise à ce jour 2 613 cas positifs au coronavirus dont 709 guérisons et 15 décès.

En Afrique du Sud, +The Citizen+ s'arrête sur les propos du ministre du Travail, Thulsa Nxesi, qui a indiqué que les lieux de travail dans le pays ne respectent pas les protocoles de protection contre le Covid-19, notant que les employés ont le droit de refuser de travailler s'ils estiment que les précautions nécessaires ne sont pas en place pour empêcher la transmission du virus.

Sur 3.844 inspections effectuées par les services compétents, 1.724 ne se sont pas conformés aux réglementations en vigueur, a dit le ministre cité par le journal, rappelant que les employeurs qui rouvriront leurs entreprises durant le niveau 3 de l'alerte à la pandémie, à partir du 1er juin, devront nommer un responsable de la conformité Covid-19.

+Fin24+ revient sur la crise de la compagnie sud-africaine de transport aérien (SAA) qui a été aggravée par l'impact du coronavirus. Le journal fait savoir que l'équipe chargée du plan de sauvetage de la compagnie publique a demandé au département de tutelle de lui accorder plus de temps pour finaliser leur plan.

La SAA qui a été placée sous le plan de sauvetage depuis décembre 2019 a évité la liquidation de justesse en avril grâce à l'intervention du ministère des Entreprises publiques, l'unique actionnaire de la compagnie, rappelle le journal, notant que les dirigeants de la compagnie avaient averti qu'il n'y avait pas suffisamment de fonds pour continuer à payer les salaires et couvrir les autres dépenses après le mois d'avril.

Au Rwanda, le principal quotidien +The New Times+ rapporte que le président rwandais, Paul Kagame, a eu vendredi des entretiens avec la nouvelle Commissaire européenne pour les Partenariats internationaux, Jutta Urpilainen.

Citant un tweet du chef de l'Etat, le journal écrit que ces échanges se sont déroulés dans un contexte marqué par une « forte collaboration entre l'Union Européenne et le Rwanda ».

Le président Kagame, ajoute la publication, a salué le soutien « continu et nécessaire » de l'UE dans la lutte contre la pandémie de nouveau coronavirus, entre autres.

En Ethiopie, +FANA BC+ s'intéresse à une réunion présidée par le Premier ministre, Abiy Ahmed, consacrée à l’évaluation des mesures prises pour juguler la propagation du nouveau coronavirus dans le pays.

Le Premier ministre a donné des orientations pour renforcer les capacités des tests COVID-19 au niveau national et garantir la productivité dans les secteurs clés de l’économie, souligne le média éthiopien qui note le nombre de cas confirmés en Éthiopie a atteint 968.

Sur le même sujet, +NEW BUSINESS ETHIOPIA+ rapporte que pour atténuer les impacts économiques et sociaux du COVID-19, le Parlement éthiopien a approuvé vendredi un budget supplémentaire de 48,6 milliards de birr (1 dollars= environ 33 birr).

La grande partie du budget supplémentaire servira au soutien alimentaire et aux installations nécessaires à quelque 30 millions d'éthiopiens touchés par les effets du coronavirus, relève le média.

A Djibouti, le journal "La Nation" braque ses projecteurs sur le Pacte national solidaire, élaboré par le gouvernement pour juguler les effets dévastateurs de la pandémie de Covid-19 qui impacté plusieurs vitaux partout dans le monde.

Le Pacte national solidaire se veut un document qui dresse une évaluation macroéconomique de l’impact du COVID 19 sur les perspectives de croissance de Djibouti en 2020 (Scénarios et projections), écrit le journal.

Le document qui a été élaboré en concertation avec la Banque Mondiale, le PNUD, le FMI et la CEA, met en évidence les incidences budgétaires et les besoins de financement de la réponse nationale, y compris pour les mesures d’atténuations visant à réduire l’impact socio-économique de la pandémie, ajoute la publication.

Au Kenya, le journal "Te Standard" rapporte samedi que le gouvernement ougandais a rejeté les directives de son homologue kényan de faire dédouaner toutes les marchandises en transit à Naivasha au lieu de Mombasa, le Kenya faisant pression pour que le train à voie standard (SGR) joue un rôle clé dans le transport de marchandises à Naivasha, au lieu d'utiliser le réseau routier.

Le ministre kényan des transports, James Macharia, a reçu une lettre de son homologue ougandais, Katumba Wamala, qui expliquait en détail pourquoi le gouvernement est contre la directive qui a conduit à des manifestations à Mombasa le jeudi 28 mai, écrit le journal, ajoutant que l'Ouganda souhaite que l'autorisation au port sec de Naivasha soit facultative et non obligatoire.

The Standard avance que le ministre Macharia a tenté de convaincre l'Ouganda d'accepter l'accord en offrant des incitations telles qu'une période de stockage gratuit de 30 jours.



Source : https://www.mafrique.info/Revue-de-la-presse-quoti...




Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Les commentaires trop longs peuvent ne pas être publiés en raison de leur longueur. Tous les commentaires sont modérés. eMouaten.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture et nous avons hâte d'avoir de vos nouvelles!

Twitter
Facebook
Mobile
Rss