MAP le Vendredi 24 Juillet 2020

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine



Dakar - La crise au Mali, la lutte contre l'épidémie de coronavirus et la manifestation organisée par la principale composante de la coalition au pouvoir en République démocratique du Congo sont les principaux sujets traités par la presse africaine parue vendredi. Au Sénégal, +Le Soleil+ écrit qu'après deux missions de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), dont la dernière était conduite par l’ancien président nigérian, Goodluck Jonathan, cinq chefs d’Etat, dont le président sénégalais Macky Sall, ont participé, hier à Bamako, à une rencontre de médiation.


Selon le journal, à l’issue des échanges avec les différents protagonistes de la crise malienne, les cinq chefs d’Etat ont annoncé la tenue, le lundi 27 juillet prochain, d’un sommet extraordinaire.

« Nous avons décidé de faire un compte-rendu à l’ensemble des chefs d’Etat de la CEDEAO dans le cadre d’un sommet extraordinaire qui est convoqué pour le lundi 27 juillet », a déclaré à la presse Mahamdou Issoufou, président nigérien.

Il a annoncé également que des « décisions fortes seront prises à l’issue du sommet par visioconférence ».

Loin de ce sujet, +Libération+ rapporte que le ministre de l’Economie, du Plan et de la coopération, Amadou Hott et Ambroise Fayolle, vice-président de la Banque européenne d’investissement (BEI), chargé des opérations en Afrique, ont officialisé, hier, un prêt concessionnel de 75 millions euros pour le Sénégal.

Ce financement vient en appui au mécanisme de 200 milliards Francs CFA mis en place dans le cadre du programme de résilience économique et social, indique le journal, notant qu’il soutiendra l’octroi de prêts par des institutions bancaires aux entreprises les plus touchées par le covid-19 et permettra, en outre, de mobiliser plus d’investissements du secteur privé.

Au Mali, +Malijet+ rapporte en citant le chef de l'Etat nigérien et président en exercice de la Cédéao, Mahamadou Issoufou, à l'issue d'une journée de pourparlers jeudi à Bamako sur la crise que traverse le Mali depuis juin dernier, qu'un sommet extraordinaire de l'Afrique de l'Ouest se tiendra lundi prochain.

"Nous avons décidé de faire un compte-rendu à l'ensemble des chefs d'Etat de la Cédéao dans le cadre d'un sommet extraordinaire qui est convoqué pour le lundi" 27 juillet, a déclaré à la presse M. Issoufou, ajoutant que des "mesures fortes pour accompagner le Mali" seront prises.

Et d'ajouter que ce sommet se déroulera par visio-conférence.

Au Kenya, le journal "Kenyans.co" se fait l'écho du démenti apporté vendredi par le ministère de l'Intérieur qui a qualifié de "fausses et infondées" les informations faisant état de l'admission du ministre de l'Intérieur Fred Matiang'i à l'unité de soins intensifs de l'hôpital Aga Khan de Nairobi.

"A tous les membres du public, veuillez ne pas tenir compte des fausses nouvelles et de la désinformation diffusées sur les réseaux sociaux selon lesquelles le ministre Fred Matiangi est hospitalisé. Les affirmations sont totalement fausses", souligne le ministère dans un communiqué, cité par le journal.

Des informations circulant sur les réseaux sociaux pendant la majeure partie de jeudi soir et vendredi matin ont indiqué que le ministre a été atteint de Covid-19 et admis à l'unité des soins intensifs à l'hôpital Aga Khan, rappelle la publication.

Plus tôt dans la semaine, un quotidien local a rapporté que deux ministres et un haut fonctionnaire du gouvernement avaient été testés positifs au Covid-19.

En Ethiopie, +NEW BUSINESS ETHIOPIA+ s'intéresse à la lutte contre le coronavirus qui se propage davantage dans le pays en focalisant sur une initiative lancée par des entreprises publique et privée et des ONGs pour porter assistance à 1,2 million de personnes vulnérables.

Six millions de dollars seront mobilisés au cours des prochains mois pour faire face au risque accru du COVID-19, souligne le média éthiopien, notant que cette action vient s’ajouter aux efforts menés au niveau national pour lutter contre le coronavirus.

Cette initiative qui porte sur la fabrication et la distribution de masques faciaux et de produits d’entretien, la mobilisation de camions citernes et la promotion d'une éducation au changement de comportement, va cibler 1,2 million de personnes vulnérables, relève le média.

Côté environnement, +FANA BC+ rapporte que 1,8 million d’arbres seront plantés ce vendredi au niveau de l'Etat régional éthiopien d’Afar dans le cadre de la vaste campagne de reboisement «Green Legacy Initiative» visant la plantation de 5 milliards d’arbres au cours de la saison des pluies.

Au Rwanda, la presse locale zoome sur les dernières mesures mises en place par le gouvernement rwandais dans le cadre de la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus.

Le quotidien +The New Times+ écrit que le ministère de la Santé s'apprête à augmenter de quatre fois le nombre de ventilateurs de réanimation afin d’améliorer la capacité de traitement des patients atteints de Covid-19 souffrant de maladies graves ou de difficultés respiratoires.

Citant le ministre de la Santé, la publication précise que le «nombre de ventilateurs de réanimation devrait ainsi passer de 60 unités, actuellement, à 260 d’ici la fin du mois de juillet courant».

Son confrère +RNA+ indique que la police et les autorités locales ont renforcé leur coordination pour accélérer la mise en œuvre des directives gouvernementales destinées à prévenir la propagation du nouveau coronavirus, notamment les mesures de distanciation sociale.

Au Gabon, +l'Union+ revient sur l’évolution épidémiologique à travers le monde. Titrant "Covid-19 : risque de rechute ?", il écrit que c’est la hantise de tous les Etats : une nouvelle flambée épidémique à la suite de la levée des restrictions, estimant que le Gabon qui, grâce à une stratégie basée sur la multiplication des tests de dépistage et le port obligatoire du masque de protection a réussi à contenir la pandémie.

Et de souligner la nécessité pour le pays de maintenir un haut niveau de vigilance à mesure qu’il décide la réouverture de secteurs de l’économie et de pans de la vie sociale.

Sur un autre registre, +Gabonactu+ indique que le Gabon vient de lancer un projet de construction de 500 salles de classe à Libreville et Port-Gentil, notant qu’à cet effet, le ministre de l’Éducation nationale Patrick Mouguiama Daouda a visité jeudi à Libreville les différents chantiers de construction, d’extension et de réhabilitation des établissements scolaires primaires et secondaires entrant dans le cadre de ce projet.

Et de poursuivre que la première phase du projet prévoit la livraison d’une centaine des classes dès la prochaine rentrée scolaire.

Au Ghana, +Ghanaian Times+ rapporte que le président Nana Akufo-Addo annoncera dans les prochains jours un programme de 100 milliards de cedis pour la reprise économique du Ghana après le coronavirus.

Ce programme d'allègement et de revitalisation des entreprises, vise à repenser l'avenir du pays pour faire face aux effets socio-économiques du Coronavirus sur le Ghana.

Son confrère, +Daily Guide+ indique que le gouvernement a prolongé les subventions à l'électricité pour les consommateurs jusqu'à la fin de l'année.

En RD Congo, la presse commente la manifestation organisée jeudi par le Front Commun pour le Congo (FCC), composante de la coalition au pouvoir. "L'Avenir" écrit que “des milliers de personnes ont répondu à cet appel à manifester lancé par cette famille politique chère à Joseph Kabila (…) pour soutenir la Constitution et les institutions de la République, promouvoir et défendre l’unité et la cohésion nationale”.

Dans son éditorial, “Forum des As” écrit que “malgré la pluralité des mots d'ordre (…) l'équation politique est la même : une démonstration de force en vue de marquer le territoire”.

Pour “AfricaNews”, il s’agit d’“un déferlement des foules venues certes témoigner qu’elles n’ont jamais coupé le cordon ombilical avec la force politique à laquelle elles ont confié la majorité parlementaire à l’issue des dernières élections législatives, mais aussi et surtout rétablir le rapport de forces après les récents événements organisés par l’UDPS, leur partenaire au sein de la coalition, et l’opposition Lamuka”.

En Afrique du Sud, +The Citizen+ revient sur la propagation inquiétante du coronavirus parmi les membres du corps soignant. Citant le porte-parole du ministère de la Santé, Popo Maja, le journal écrit que plus de 13.000 agents de santé ont été testés positifs depuis le début de la pandémie dans le pays, dont 103 ont succombé à la maladie. 

Cette hausse du nombre d'infections chez les professionnels de la santé est due essentiellement au manque de ressources humaines et à l'insuffisance des équipements de protection individuelle (EPI), alors que le nombre de contaminations dans le pays a augmenté de manière significative durant les dernières semaines, explique le journal.

+Mail&Guardian+ fait savoir que la Banque centrale sud-africaine (Sarb) a revu à la baisse son taux directeur à 3,5 pc, soit une baisse de 25 points de base. 

Cette réduction s'ajoute aux 275 points de base que la banque centrale avait déjà coupés depuis mars en réponse au ralentissement économique provoqué par la pandémie du Covid-19, précise-t-il. 

Selon le gouverneur de la Banque, Lesetja Kganyago, indique le journal, il s'agit du taux directeur le plus bas depuis 1998, notant que cette intervention monétaire n'a pas encore donné les résultats escomptés pour l'économie.