Menu
eMouaten : SM le Roi félicite M. Cyril Ramaphosa à l’occasion de son investiture président de l’Afrique du Sud https://t.co/ON2T46dnRr

eMouaten : Bulletin de Veille
Twitter
Facebook
Video
Radio eM
Newsletter
Rss


              
MAP | Reproduit ici le Mardi 27 Février 2018 à 11:04

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine du 27/02/2018




Dakar - Les journaux africains paraissant mardi consacrent leurs titres à divers sujets d'actualité, notamment la pré-campagne pour la présidentielle de 2019 au Sénégal, les divergences au sein de la coalition de l'opposition au Kenya, les relations franco-ivoiriennes et le développement rural au Mali. 

Au Sénégal, la pré-campagne pour la présidentielle de 2019 et le débat autour des droits de l'Homme, dominent les titres de la presse locale aux côtés de divers autres sujets politiques et socio-économiques.

« Présidentielle 2019 : La pré-campagne démarre en trombe », titre +WalfQuotidien+, relevant que tous les candidats à la prochaine présidentielle ont anticipé la campagne électorale qui doit débuter normalement au début du mois de février 2019.

L’enjeu est tel que les hommes politiques ont sauté l’étape pré-électorale, écrit la publication notant que la mouvance présidentielle et l’opposition sont déjà à la rencontre des citoyens. « Tous les candidats à cette présidentielle se sont déclarés depuis belle lurette, et leurs états-majors sont sur le terrain, au contact des électeurs », relève le journal.

Au sujet des Droits de l’Homme, +Le Soleil+ consacre sa Une à l’intervention du ministre des affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Sidiki Kaba devant la 37è session du Conseil des DH des Nations-Unies, à Genève.

« Le Sénégal, fidèle à une longue tradition puisée dans sa culture de tolérance, de respect de la différence, continuera de rester dans le peloton de tête des pays les plus respectueux des droits de l’Homme », affirme le ministre sénégalais relayé par le quotidien.

Sur un autre registre, +Enquête+ revient sur le procès dit de la Caisse d’avance de la mairie de Dakar, dans lequel sont poursuivis en détention le maire de la capitale, Khalifa Sall, et 7 de ses collaborateurs pour "détournement de deniers publics", notant que « le compte à rebours est déclenché » pour la succession de Khalifa Sall en cas de condamnation.

En plus de courir le risque d’une inéligibilité à la présidentielle 2019, Khalifa Sall encourt également une révocation de son poste de maire, en cas de condamnation définitive à l’issue de son procès dont le verdict est attendu le 30 mars, rappelle la publication.

Au Kenya, les divergences présumées au sein de la coalition de l'opposition, la "National Super Alliance" (NASA), et l’arrivée à Nairobi du trophée de la Coupe du Monde de la FIFA, sont les principaux sujets développés par les journaux de la place.

Ainsi, le quotidien "The Star" se demande si le leader de l’opposition et chef du Mouvement démocratique orange (ODM), Raila Odinga envisage de quitter la NASA avant les prochaines échéances électorales de 2022.

Une "fissure sérieuse" a éclaté au sein de la coalition après que M. Odinga ait demandé, vendredi, à son parti d’être prêt à aborder individuellement les prochains scrutins s’il s’avère nécessaire, écrit le journal, ajoutant que cette décision de se préparer ainsi que les "attaques" lancées par certains membres de l’ODM contre les autres leaders de la coalition ont été perçues comme "une stratégie" pour quitter l’alliance.

D’après la publication, des voix au sein des autres composantes de la NASA estiment désormais que M. Odinga est en train de se préparer pour se présenter de nouveau à la présidentielle de 2022.

Par ailleurs, la presse locale s’intéresse à l’arrivée, lundi, à Nairobi du trophée de la Coupe du Monde de la FIFA, dans le cadre de sa tournée à travers une cinquantaine de pays.

Lors d’une cérémonie organisée à cette occasion à la State House, en présence notamment de dirigeants de la FIFA et de responsables kényans, dont le nouveau ministre du Sport, Rashid Echesa, le président Uhuru Kenyatta a promis de veiller à ce que les gouvernements national et des comtés travaillent ensemble pour le développement du football local, rapportent les journaux.

Au Mali, +l'essor+ écrit que le projet d'énergie solaire pour le développement rural (PESDR) vient de voir le jour lundi à Bamako.

D'un coût global de 17 millions de dollars américains, soit environ 10 milliards de Fcfa, le PESDR est financé par la Banque islamique de développement à hauteur de 15 millions de dollars, soit 8,85 milliards de Fcfa, l’ONEE du Maroc à hauteur de 0,46 million de dollar, soit 271 millions de Fcfa et le gouvernement à hauteur de 1,6 million de dollars, soit 944 millions de Fcfa. 

Le projet permettra l’électrification de 24 villages du centre de Macina dans la zone inter-fleuve dont 13 localités sont dans la commune de Saloba, 10 dans la commune de Sana et une dans la commune de Matomo.

Prévu pour une durée de trois ans, le projet est structuré autour de deux composantes majeures, la première concernant la réalisation de deux centrales solaires à Sarro et à Saye dans le cercle de Macina. La deuxième composante est axée sur le développement des capacités de l’AMADER qui est la structure d’exécution du projet.

En Côte d'Ivoire, "Fraternité Matin" fait savoir que le Président Alassane Ouattara, s’est entretenu, lundi au Palais de la Présidence de la République, avec le Président de l’Assemblée Nationale française, François de Rugy.

Selon la publication, le Président de l’Assemblée Nationale française a indiqué vouloir contribuer, en lien avec le Président Emmanuel MACRON et le Gouvernement français, au renforcement des relations historiques de coopération entre la France et la Côte d’Ivoire, saluant les échanges entre les deux pays dans de nombreux domaines qui ont permis de booster cette coopération. Et d'ajouter que M. Rugy a réitéré sa détermination à oeuvrer au raffermissement des liens et à l’accroissement des échanges entre la Côte d’Ivoire et la France à travers, notamment, la diplomatie parlementaire. Sur un autre registre, "Soir Info" rapporte que le nombre d’abonnés à la téléphonie mobile s’est accru de 6 millions en 2016-2017, pour dépasser ‘’les 30millions d’abonnés’’ à la fin de 2017. Le quotidien publie des chiffres rendus publics par le ministre de la Communication, de l’économie numérique et de la Poste, Bruno Nabagné Koné. L’économie numérique qui joue un rôle très important, selon le ministre Bruno Koné, dans le développement du pays, parce qu’elle est ‘’le catalyseur de l’ensemble des produits’’, a un niveau ‘’appréciable’’ avec des ‘’avancées’’ notables, cité par le journal.