eMouaten : Bulletin de Veille
Twitter
Facebook
Rss
Video



              
MAP | Reproduit ici le Mercredi 20 Novembre 2019 à 12:05

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine du 20/11/2019




Dakar – La coopération entre l'Allemagne et le Sénégal, la lutte contre la corruption au Gabon et en RD Congo et l'actualité politique en Ethiopie, sont entre autres, les principaux sujets qui focalisent l'attention de la presse africaine parue mercredi.
Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine du 20/11/2019
Au Sénégal, +Le Soleil+ rapporte que l'Allemagne a fait don de 108 millions d’euros au Sénégal afin d’encourager les réformes allant dans le sens de la promotion de l’investissement privé et le développement économique.

Selon la publication, le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott et le ministre fédéral allemand de la Coopération et du Développement Gerd Müller, ont signé mardi à Berlin, un partenariat dans ce sens.

L’engagement du gouvernement fédéral allemand consiste à mettre à la disposition du Sénégal un don de 108 millions euros, en assistance financière et technique pour 2019, précise le journal, ajoutant que ce don sera réparti ainsi qu’il suit : 31 millions euros de coopération technique et 77 millions euros de coopération financière (14 et 39 millions euros de fonds fiduciaires).

« Production de pétrole : le premier baril repoussé à 2023 », titre à la Une +Le Quotidien+, relevant que la société nationale de pétrole (Pétrosen) a annoncé que la production du premier baril de pétrole, qui a été initialement prévue en fin 2022, est désormais attendue en début 2023.

« Ce changement répond à un double objectif de préservation des intérêts des Sénégalais et d’optimisation des paramètres économiques du projet, dans sa globalité », explique la compagnie.

Au Ghana, +Daily Graphic+ rapporte que le Ghana veut remettre sur pied sa compagnie aérienne nationale. 

A ce titre, le Ghana a signé, lors du salon aéronautique de Dubaï, un protocole d'accord portant sur l'achat de trois B787-9 Dreamliner auprès de Boeing d'un montant de 877,5 millions de dollars.

"Il y a une demande croissante pour le transport aérien à destination et en provenance du Ghana et nous pensons que le Dreamliner 787-9 nous donne une machine efficace et flexible pour lancer un réseau régional et éventuellement desservir des destinations internationales à l'avenir", a relevé le ministre de l'Aviation, Joseph Kofi Adda, cité par le quotidien.

Côté sport, +Ghanaian Times+ écrit que le Ghana a enregistré sa deuxième victoire en deux sorties dans les éliminatoires de la CAN 2021 en s’imposant sur le terrain de Sao Tomé (1-0).

Au Gabon, +L'union+ s’intéresse à la lutte contre la corruption. Il écrit sous le titre "Impunité zéro" que corruption et blanchiment à grande échelle sont, selon le procureur de la République, les soupçons qui pèsent sur les responsables publics et parapublics interpellés ces derniers jours et qui sont au cœur des investigations du parquet.

Son confrère +Matin Equatorial+ indique que l’exercice de déclaration des biens des membres du gouvernement, annoncé, il y a quelques jours, par le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale, a débuté mardi.

Et de poursuivre que le PM a été le premier à s’exécuter en se rendant à la Commission nationale de lutte contre l'enrichissement illicite (CNLCEI) pour accomplir ce devoir auquel sont astreints tous les dépositaires de l'autorité de l'État. 

En RD Congo, +Forum des As+ aborde la lutte contre la corruption annoncée par le Premier ministre au parlement. "Le chef du gouvernement ambitionne de rétablir la nécessaire distance entre agents publics de l'Etat et argent public. Le respect de ceci par ceux-là-en commençant par les hauts placés- étant le commencement de la vertu. Exit donc la corruption. Aux orties, le coulage des recettes publiques. Au diable, le détournement des deniers publics. A bas, l'enrichissement supersonique sans cause. En un mot, requiem pour les antivaleurs", écrit l'éditorialiste.

"Au fond, en fait de rigueur, il s'agit de retour aux normes. Les annonces du Premier ministre à l'occasion de la présentation du projet de budget rentrent dans les fondamentaux de la gestion de la chose commune qu'est la République, telle que la définissait déjà Platon ! Et s'il réussissait à joindre les actes à son grand oral devant les députés, Ilunga Ilunkamba sera ce Premier ministre par qui sera arrivée la moralisation de -et dans - la gestion de la chose publique et son corollaire le redressement des mœurs politiques ou l'inverse", constate-t-il.

+L’Avenir+, qui revient sur la lutte contre l’épidémie Ebola, indique que le gouvernement russe "a décidé d’assister aux efforts de la République dans la lutte contre Ebola. À cette fin, il est prévu d’allouer 398,5 millions de roubles en 2019- 2020".

"Il est prévu de former 140 spécialistes congolais, dont 20 en Russie, dans les domaines de l’épidémiologie, de la microbiologie, du diagnostic moléculaire et de la sécurité biologique, livrer deux laboratoires mobiles de fabrication russe à la province de l'Equateur en RDC et apprendre au personnel local à les utiliser, fournir des systèmes de test modernes et des médicaments à la RDC ainsi que 5 000 doses du vaccin EpiVakEbola qui est enregistré en Russie, ainsi que des vaccins contre le choléra, la peste et la rougeole", rapporte-t-il.

Au Kenya, le journal "The Standard" rapporte que les Kényans qui offrent des services tels que le nettoyage et la sécurité peuvent pousser un soupir de soulagement après que le gouvernement leur ait épargné de nouvelles taxes.

Le président Uhuru Kenyatta a récemment approuvé la loi de finances 2019, qui rejetait une proposition antérieure du ministre des finances suspendu Henry Rotich introduisant des retenues à la source sur les services.

Parmi les autres prestataires de services visés par les mesures fiscales figuraient ceux qui œuvraient dans les domaines de la promotion et du marketing des ventes, de la restauration, des transports et de la publicité.

La suppression des taxes profitera non seulement aux employeurs desdits secteurs, mais également aux employés non qualifiés qui gagnent leur vie dans ce secteur, ajoute la publication. En Ethiopie, le groupe médiatique +FANA BC+ s'intéresse à la réunion du Comité exécutif du Parti démocratique révolutionnaire du peuple éthiopien (EPRDF), coalition au pouvoir, en rapportant que le Comité a approuvé la fusion des formations politiques de cette coalition. 

Le média éthiopien reprend dans ce sens un message du Premier ministre Abiy Ahmed dans lequel il affirme que « les discussions de trois jours se sont déroulées de manière transparente et démocratique, rapprochant les dirigeants du parti».

«Aujourd'hui, nous avons examiné et adopté le statut du nouveau parti après la fusion», a ajouté le Premier ministre cité par +FANA BC+.

Le nom du nouveau parti fusionné est «Parti de la prospérité», il aura un président et un vice-président, souligne le média éthiopien.

A Djibouti, la presse locale revient sur la participation du ministre du Budget, Abdel Karim Azar Sher, aux travaux de la douzième session du Forum MEDays, soulignant que le programme de cette rencontre comprenait de nombreux sujets concernant la croissance économique, le dialogue Nord-Sud et les problèmes de sécurité, en plus d'analyser la crise mondiale et l'instabilité qui en résulte.

Les médias djiboutiens rapportent que le forum a connu la participation de plus de 150 personnes entre chefs d'État, représentants gouvernementaux, ministres et chefs d'entreprises, afin de débattre de l'évolution géopolitique internationale et de rechercher des solutions prometteuses, raisonnables et réalisables, outre la contribution de plus de 4500 participants des cinq continents et de nombreux acteurs économiques influents de plus de 80 pays. Ils estiment que Medays est l'un des rendez-vous les plus en vue au niveau du continent africain et qui vise à mettre en lumière les préoccupations des pays du Sud et à examiner des idées susceptibles de contribuer à la promotion de la coopération entre les pays du continent. 



Source : https://www.mafrique.info/Revue-de-la-Presse-Quoti...



Nouveau commentaire :

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Les commentaires trop longs peuvent ne pas être publiés en raison de leur longueur. Tous les commentaires sont modérés. eMouaten.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture et nous avons hâte d'avoir de vos nouvelles!