Menu
           

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine du 14/06/2018


Jeudi 14 Juin 2018 Par MAP




Dakar - Nombre de sujets attirent l'attention de la presse africaine parue jeudi, notamment l'ouverture du Mondial-2018 de Russie, les Objectifs de développement durable au Ghana, la coopération entre Abidjan et Accra en matière de cacao, les législatives au Gabon et la lutte contre la corruption au Kenya. 

Au Sénégal, +Le Quotidien+ rapporte que l'agence française de développement (AFD) a présenté mercredi le bilan de ses activités de l’exercice 2017 au Sénégal.

Dans ce sens, poursuit le journal, la directrice générale de l’AFD au Sénégal a donné des chiffres concernant les activités de cette structure durant cette année, mais aussi le volume des financements engagés depuis 2007 qui s’élèvent à 1,6 milliard d’euros.

Sous le titre « Ouverture du mondial russe : le monde à l’heure russe », +Vox Populi+ écrit que la 21è édition de la Coupe du monde de football débutera ce jeudi, à Moscou, avec le match d’ouverture Russie-Arabie Saoudite.

« Démarrage de la Coupe du monde, la succession de l’Allemagne ouverte », titre de son côté +Enquête+, s’interrogeant au passage « qui va gagner le mondial- 2018 en Russie ? Un des favoris désignés parmi le Brésil, l’Espagne et l’Allemagne, tenant du titre, ou les jeunes français ? Le Portugal de Cristiano Ronaldo ou l’Argentine de Lionel Messi ? Une surprise d’Afrique ou un joker sud-américain ? » 

Et de souligner que « le feuilleton débutera jeudi, après quatre ans d’attente ».

Au Burkina, +Aujourd’hui au Faso+ s’interroge sur les chances des cinq représentants africains au Mondial-2018 de Russie.

Ainsi, le journal indique que le Nigeria, placé dans le groupe D, en compagnie de l’Argentine, de l’Islande et de la Croatie, tentera de décrocher l’une des deux premières places qualificatives pour les huitièmes de finale, leur grand objectif dans cette compétition.

Quant au Maroc, indique la publication, c’est quasiment une mission périlleuse face au champion d’Europe et à l’Espagne, ajoutant que les Lions de l’Atlas ont réussi un incroyable parcours pour se qualifier. Placé dans le même groupe que le champion d’Europe, le Portugal et l’une des meilleures formations au monde, l’Espagne, le Maroc n’aura pas vraiment la tâche aisée dans cette poule et les Marocains tenteront d’abord de battre l’Iran dès leur entrée en lice vendredi, selon le quotidien.

A propos des Pharaons d’Egypte, la publication relève que ces derniers seront les premiers Africains à entrer sur le rectangle vert demain 15 juin, notant qu’ils ont été placés dans le groupe A, en compagnie de la Russie, de l’Uruguay et de l’Arabie Saoudite. Emmenée par Mohamed Salah, l’Egypte peut ambitionner de sortir des groupes et ainsi accéder aux huitièmes de finale, pour la première fois de son histoire, estime-t-il.

Pour ce qui est de la Tunisie, qui revient après douze années d’absence, Russie 2018 est une rédemption, signale le journal, ajoutant que, derrière l’Angleterre et la Belgique, grands favoris de cette poule G et le Panama, les Tunisiens tenteront de briller pour se qualifier au second tour.

Enfin le Sénégal parie sur les demi-finales, pour peu que les Lions de la Téranga jouent sereinement, souligne le quotidien, relevant qu’ils espèrent bien réaliser de nouveaux exploits comme en 2002. Au Ghana, +Daily Graphic+ rapporte que le président ghanéen, Nana Akufo Addo, a appelé les entreprises et multinationales opérant au Ghana, à participer à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD).

"Les entreprises et multinationales sont les principaux promoteurs de la transformation socio-économique et constituent la clé de la réussite de la réalisation des ODD", a indiqué le chef d'Etat lors d’une réunion avec les PDG d’une panoplie d’entreprises.

Son confrère, +Ghanaian Times", fait savoir que l’international ghanéen, Kingsley Sarfo, qui évolue avec le club Malmö FF, un club de première division en Suède, a été licencié mardi après avoir été condamné le vendredi dernier à deux ans et huit mois de prison pour viol sur mineur. 

En Côte d'Ivoire, la presse ivoirienne écrit que la Côte d’Ivoire et le Ghana, qui fournissent à eux seuls 60% de l’offre mondiale de cacao, concertent en vue de mettre en œuvre la Déclaration d’Abidjan issue d’un engagement pris par les deux chefs d’Etat ivoirien et ghanéen, le 26 mars dernier à Abidjan, en vue de peser sur l’économie cacaoyère internationale.

On peut lire ainsi qu'une délégation du Ghana Cocoa Board a eu avec le Conseil du café-cacao de Côte d'Ivoire, une réunion de travail mardi et mercredi qui a débouché sur une proposition de plan stratégique pour la mise en œuvre de la Déclaration d’Abidjan.

Sur un autre registre, des journaux font savoir que le décret limitant l'âge des véhicules importés en Côte d'Ivoire entrera en vigueur le 1er juillet prochain après son adoption par le gouvernement ivoirien en décembre dernier à l'issue d'un conseil de ministres. "Sur la limitation d'âge des véhicules, nous avons mis en place un comité paritaire et le comité a demandé au gouvernement de faire une prorogation de 3 mois au moins. Nous avons accepté la prorogation. Ce qui ramène à ce stade à une application du décret à partir du 1er juillet prochain", a déclaré le ministre ivoirien des transports, Amadou Koné lors d'une visite au Guichet unique automobile.

Au Gabon, +L'union+ aborde les législatives de 2018, écrivant sous le titre "Révision de la liste électorale : ça va commencer" que le processus devant mener aux élections législatives est définitivement lancé, ajoutant qu’au cours d'une conférence de presse tenue, hier, au siège du ministère de l'Intérieur, le patron des lieux, Lambert-Noël Matha, a annoncé, pour le vendredi 15 juin, le démarrage effectif de l'opération de révision de la liste électorale sur toute l'étendue du territoire national.

D'une durée de quinze jours, elle s'achèvera le 29 du mois en cours, a laissé entendre le membre du gouvernement, ajoute la publication, notant que le ministre a précisé qu'il ne s'agit pas d'une opération de réinscription tous azimuts des citoyens gabonais mais qu'elle s'adresse aux compatriotes ayant dix-huit ans révolus qui ne se sont jamais inscrits, aux électeurs désireux de changer de lieux de votes et elle vise également à élaguer, de la liste, les personnes décédées.

En économie, la presse indique que le vice-président de la banque chinoise Exim-Bank, Sun Ping, a eu, le 10 juin dernier, à Libreville, une importante séance de travail avec le ministre de l'Economie, Jean-Marie Ogandaga, expliquant qu’à cette occasion Exim-Bank a fait part de sa volonté d’ accompagner le Gabon dans le financement de plusieurs projets structurants. 

En sport, la presse estime que la Coupe du monde qui débute aujourd’hui avec le match d’ouverture entre la Russie et l’Arabie saoudite va être intensément vécue au Gabon, ajoutant que des foyers domestiques aux fans zones, en passant par les débits de boissons et bureaux (les jours de travail), le rendez-vous de la Russie 2018 sera vécu dans la continuité et les détails avec une attention particulière pour les prestations des cinq représentants du continent africain, (Maroc, Egypte, Nigeria, Sénégal et Tunisie).

Au Kenya, les principaux quotidiens de la place focalisent sur le décret publié, mercredi, par le président, Uhuru Kenyatta, dans lequel il a notamment ordonné que les détails de tous les marchés publics soient rendus publics.

Ce décret intervient dans le cadre des actions et mesures entreprises par la présidence kényane pour la lutte contre la corruption, dans le sillage des scandales éclatés récemment dans différents établissements et institutions publics, soulignent les journaux.

Par ailleurs, les quotidiens relèvent que secrétaire du cabinet du Trésor national (ministre des Finances), Henry Rotich, devrait présenter, ce jeudi après-midi, le projet du budget de l'Etat pour l’exercice financier 2018-2019, qui commence en juillet prochain.

D’après la presse, ce projet de budget prévoit de nouvelles mesures fiscales qui auront un impact sur le coût de la vie et le pouvoir d’achat des ménages kényans, relevant que le gouvernement envisage, entre autres, d’imposer la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur certains produits de base comme le lait, le pain, les médicaments et les carburants, pour financer son budget prévisionnel pour la prochaine année financière, estimé à plus de 3 trillions de shillings (un dollar = environ 100 shillings).