Menu
eMouaten : SM le Roi félicite M. Cyril Ramaphosa à l’occasion de son investiture président de l’Afrique du Sud https://t.co/ON2T46dnRr

eMouaten : Bulletin de Veille
Twitter
Facebook
Video
Radio eM
Newsletter
Rss


              
MAP | Reproduit ici le Jeudi 1 Mars 2018 à 10:34

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine du 01/03/2018




Dakar - Les prochaines élections présidentielles au Sénégal, l'attaque contre les casques bleus au Mali, l'ouverture de la première session ordinaire du parlement au Gabon, la coopération entre la Côte d'Ivoire et l'Inde en matière de fabrication des médicaments génériques et les développements de la scène politique au Kenya sont les principaux sujets qui focalisent jeudi l'attention de la presse africaine. 

Au Sénégal, la polémique autour d'une récente déclaration du ministre de l’Intérieur à propos des élections et la visite du président turc, Recept Teyyip Erdogan, constituent les principaux titres abordés par la presse locale.

Les journaux reviennent sur les réactions suscitées par les propos tenus, récemment, par le ministre de l’intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, à propos des prochaines élections présidentielles prévues en février 2019, et dans lesquels il fait état de son soutien au président Macky Sall.

« J'ai le souhait que le président Macky Sall gagne au premier tour. Je vais tout faire pour que ceux qui ne sont pas encore inscrits puissent l’être afin de soutenir le président Macky Sall. Ceux qui sont déjà inscrits, je vais tout faire pour qu'ils récupèrent leur carte. Ceux qui veulent voter, je vais les aider à aller voter », avait soutenu le ministre, le weekend dernier sur la chaine 2STV.

C’est « une preuve supplémentaire de la volonté de Macky Sall de frauder les élections », souligne sur les colonnes du quotidien +Les Echos+, Idrissa Seck, chef de la formation de l’opposition « Rewmi », dénonçant les propos du ministre qui est chargé en principe d'organiser le scrutin. 

« Provocation ou pied-de-nez ? », s’interroge, de son coté, +Le Quotidien+, relevant qu’alors que près de l’ensemble de l’opposition s’en prend à son ministre de l’intérieur, « le président Macky Sall a trouvé le moyen de lui adresser, en plein Conseil des ministres, ses vives félicitations ».

Au sujet de la visite du président turc, +L’As+ tire : « Erdogan à Dakar pour trois jours », informant que le président turc est arrivé mercredi soir à l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD), dont les travaux de construction ont été achevés par le consortium turc Summa-Limak qui assure l’exploitation de sa plateforme.

Le président sénégalais et son homologue turc présideront notamment, ce jeudi à Diamniadio, près de Dakar, un Forum d’affaires turco-sénégalais, rapporte pour sa part +Le Soleil+. 

Au Mali, +L'indépendant+ écrit en citant la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) que quatre casques bleus ont été tués et quatre autres grièvement blessés mercredi dans l'explosion d'une mine au passage de leur véhicule, dans le nord du Mali. 

"Un bilan provisoire indique que quatre casques bleus ont trouvé la mort suite à l'explosion d'une mine ou d'un engin explosif, lors du passage d'un véhicule de la Force de la MINUSMA sur l'axe Boni-Douentza, dans la région de Mopti. Quatre autres soldats de la paix ont également été grièvement blessés, leur évacuation médicale est actuellement en cours", a précisé la mission onusienne dans un communiqué, note le journal.

"Le Représentant spécial du Secrétaire-général (RSSG) et Chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif, a appris avec consternation cette attaque lâche perpétrée contre un véhicule de la MINUSMA", souligne le document , cité par la publication.

Son confrère +L'essor+ indique que le président turc, Recep Tayyip Erdogan, est attendu vendredi à Bamako pour une visite de quelques heures au Mali.

''Plusieurs accords et conventions de coopération entre le Mali et la Turquie devraient être signés lors de la visite de quelques heures qu'effectuera, vendredi à Bamako, le président turc", a indiqué dans un communiqué le ministère malien des Affaires Etrangères et la Coopération internationale, note le journal.

La signature de ces documents se fera sous la coprésidence d’Erdogan et de son hôte Ibrahim Boubacar Keïta.

Ces accords portent notamment sur la promotion et la protection réciproque des investissements ainsi que sur la coopération dans les domaines des sports, de l'éducation, des hydrocarbures, des mines et des minéraux, précise le quotidien.

En Côte d'Ivoire, Fraternité Matin rapporte que le nouveau président de la Commission de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’ex-ministre ivoirien de l’industrie et des mines, Jean-Claude Kassi Brou, est allé prendre des ‘’conseils et recommandations’’ du Chef de l’Etat Alassane Ouattara qui l’a reçu, mercredi soir, avant son départ pour Abuja où il prendra fonction, ce jeudi.

"Comme vous le savez, nous allons partir à Abuja, au Nigéria, pour prendre fonction à la tête de la Commission de la CEDEAO après ma nomination (le 15 décembre) par la conférence des Chefs d’Etat. Je dois prendre fonction le 1er mars. Et c’est demain, avant de partir, je suis venu exprimer au président de la République toute ma gratitude d’avoir présenté ma candidature pour la Commission de la CEDEAO lors de la Conférence des Chefs d’Etat’’, a déclaré le président Jean-Claude Brou à sa sortie d’audience, cité par le quotidien. De son côté, Soir Infoé écrit que l’Ambassadeur de l’Inde en Côte d’Ivoire, Ragutahalli Ravindra, à la tête d’une forte délégation d’industriels pharmaceutiques a annoncé, mardi, à Abidjan que son pays va apporter son expertise à la Côte d’Ivoire dans la fabrication des médicaments génériques. "L’Inde va aider la Côte d’Ivoire dans son ambition d’être un hub dans le domaine du générique dans la sous-région», a indiqué le diplomate indien au terme d’une audience avec le chef du gouvernement ivoirien, Amadou Gon Coulibaly.«Nous avons une grande expérience dans le domaine », a soutenu Ragutahalli Ravindra. Au Gabon, le quotidien l'Union écrit sous le titre "Parlement : ouverture de la première session ordinaire" qu’après plusieurs mois de vacances, sénateurs et députés reprennent le chemin de leurs hémicycles respectifs dans un contexte marqué, entre autres, par la fièvre des prochaines Législatives.

Et d’ajouter que conformément aux dispositions de la Constitution, c'est aujourd'hui, premier jour ouvrable du mois de mars, que s'ouvre la première session ordinaire du Parlement, dite "des lois", notant qu’au cours de de cette session, contrairement aux sénateurs, les députés actuels ne devraient pas siéger jusqu'en juin car les élections législatives sont censées se dérouler le 28 avril au plus tard. 

Sur un autre registre, le quotidien qui titre "Retraites, liberté syndicale, cotisations sociales, vie chère : les fonctionnaires de l’Etat menacent" indique qu’à l’appel de la centrale regroupant plusieurs syndicats de l’administration publique, une assemblée générale s’est tenue hier , laquelle a débouché sur l’adoption d’un préavis de grève qui devrait être déposé dès ce matin sur la table du premier ministre.

Et de poursuivre qu’à l’origine de la colère des agents de l’Etat figurent notamment les réformes sur la pension retraite et les libertés syndicales.

La presse relève aussi que le président gabonais Ali Bongo Ondimba a pris part hier à Ndjamena, à la conférence internationale sur le lac du Tchad, placée sous le thème "Sauver le lac Tchad afin de restaurer l’écosystème de son bassin pour un développement, une sécurité et des moyens d’existence durables. 

Au Kenya, la révision des dépenses réservées à certains secteurs dans le budget de l’Etat au titre de l'exercice actuel et la situation au sein la "National Super Alliance" (NASA) à la lumière les divergences éclatées récemment dans cette coalition de l’opposition, sont les principaux sujets à la Une des quotidiens de la place.

Ainsi, le journal "The Standard", qui cite un rapport du comité parlementaire du budget, indique que les députés et le secteur de l’enseignement (enseignants et les élèves du primaire) sont les principaux bénéficiaires de cette révision.

La publication relève que 8,6 milliards de shillings ont été alloués au recrutement de nouveaux enseignants et 2 milliards pour le financement du programme de distribution d’ordinateurs dans les établissements scolaires du primaire, alors que les députés ont bénéficié de 4,2 milliards de shillings, dont 2 milliards consacrés à superviser les gouvernements des comtés.

Sur le plan politique, le quotidien "Daily Nation" s’intéresse à la situation au sein de la NASA à la lumière des divergences ayant émergé, récemment, au sein de la coalition.

Dans ce sillage, le journal rapporte que le parti du Mouvement démocratique Orange (ODM) de Raila Odinga, a demandé aux autres composantes de la coalition (le Mouvement démocratique Wiper, le Congrès national Amani et Ford-Kenya) de "cesser" de discuter du prochain scrutin de 2022 et de se concentrer sur les réformes électorales.