Menu
           

Relaxe de Jawad Bendaoud, le logeur des jihadistes du 13 novembre à Paris


Mercredi 14 Février 2018




Relaxe de Jawad Bendaoud, le logeur des jihadistes du 13 novembre à Paris
awad Bendaoud, qui avait logé à Saint-Denis deux des auteurs des attentats jihadistes du 13 novembre 2015, a finalement été relaxé mercredi 14 février. "Il n'est pas prouvé que Jawad Bendaoud a fourni un hébergement à des terroristes", a déclaré la présidente Isabelle Prévost-Desprez.

Le parquet de Paris a aussitôt annoncé qu'il faisait appel de ces décisions, "ne partageant pas l'analyse du tribunal" pour ce qui est le premier procès lié aux attentats de 2015, en attendant celui d'un survivant des commandos, Salah Abdeslam.

Selon une source judiciaire, cela ne remet cependant pas en cause la remise en liberté de Jawad Bendaoud, 31 ans, dans la mesure où il n'est pas détenu aujourd'hui pour d'autres causes.

Le "logeur de Daesh", qui était jugé depuis le 24 janvier pour "recel de malfaiteurs terroristes", a levé les bras, tapé sur l'épaule de gendarmes et embrassé son avocat à l'annonce du jugement. Mohamed Soumah, qui a joué le rôle d'intermédiaire et qui est jugé lui aussi pour "recel de malfaiteurs terroristes" et co-prévenu de Jawad Bendaoud, a lui été condamné à cinq ans d'emprisonnement. Youssef Aït Boulahcen écope lui de quatre ans de prison dont un avec sursis.

Le 24 janvier dernier s'était ouvert le procès de Jawad Bendaoud, Mohamed Soumah et Youssef Aït Boulahcen. Les deux premiers étaient poursuivis pour recel de malfaiteurs terroristes, le troisième, qui comparaissait libre, était accusé de non-dénonciation de crimes terroristes.

 



Source : https://www.atlasinfo.fr/Relaxe-de-Jawad-Bendaoud-...




View my Flipboard Magazine.