eMouaten : Bulletin de Veille


MAP le Lundi 27 Janvier 2020

Rabat: Appel à l’adoption d’indicateurs réguliers pour le suivi des projets financés par le Fonds ”Charaka”




Rabat – Les participants à deux ateliers de formation sur les outils de supervision et de suivi d’exécution des projets financés par le Fonds ”Charaka”, ont souligné lundi à Rabat, la nécessité d’adopter des indicateurs de suivi de ces projets, des travaux sur la formation professionnelle, ainsi que de rapports détaillés et de synthèse, trimestriels et annuels.

Les intervenants à ces ateliers ont été unanimes à souligner l’impératif de promouvoir la collaboration et la concertation entre l’équipe des consultants de “GOPA”, société de consulting international gestionnaire du Fonds “Charaka”, et l’agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA Morocco) pour traiter les informations et les données de ces projets dans le temps convenu, évitant ainsi tout retard de leur exécution.

Organisée dans le cadre de la journée d’information sur les modalités de suivi des projets financés par le Fonds “Charaka”, ces ateliers ont été l’occasion pour les participants de prendre connaissance des différents outils de gestion et de suivi des projets financés par ce fonds, permettant la collecte d’informations et la production documentaire sur l’avancement de leur mise en œuvre et, partant, faciliter la prise de décision pour améliorer leur pilotage.

Ils ont, en outre, fait remarquer que les outils de supervision de ces projets des instituts de formation professionnelle (IFP) vont permettre à l’aide d’un chronogramme, d’établir un calendrier des visites des projets à réaliser par l’équipe ‘’GOPA’’.

Dans une déclaration à la MAP, l’animateur des ateliers, Filippo Quinci, a assuré que ces rencontres ont pour mission de présenter les tâches du gestionnaire du fonds “Charaka” par des explications sur son périmètre d’intervention, répondre aux attentes en termes d’appui et d’accompagnement de chaque projet tout en parvenant à l’exécution effective des activités dans les délais prévus.

‘’Nous avons dédié une partie d’un des ateliers aux travaux de groupes, permettant un échange direct avec les bénéficiaires du fonds pour connaître leurs besoins exprimés en terme de renforcement des capacités, et leurs inquiétudes formulées à propos de l’exécution de l’activité afin de planifier convenablement notre intervention sur le terrain’’, a-t-il ajouté.

Ces ateliers visent à mettre en place les mécanismes de concertation et de coordination avec l’ensemble des porteurs de projets, et à rendre compte du suivi des avancées des projets des IFP par des outils d’évaluation de leurs résultats physiques et financiers, a indiqué, pour sa part, le deuxième animateur, Yves Reynaud.

Au nombre de 15, ces projets des IFP portent sur la création de 9 nouveaux établissements et la reconversion de 6 établissements existants, et couvrent les secteurs de l’agriculture et l’agro-industrie, du tourisme, de l’industrie, de l’artisanat, du BTP, du transport, de la logistique et de la santé.

Organisée par le Ministère de l’Education Nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (département de la formation professionnelle), en partenariat avec MCA Morocco, cette journée d’information avait pour objectif d’informer les porteurs de projets bénéficiaires du Fonds “Charaka” sur les procédures de gestion, les mécanismes et modalités de coordination, de suivi d’exécution et de suivi-évaluation des projets.

Cette journée a été également marquée par la présentation du manuel de procédures du Fonds “Charaka” par MCA Morocco” qui finance deux projets, à savoir le projet “Formation et éducation pour l’employabilité” et le projet “productivité du foncier”, et par un exposé sur les modalités de suivi des projets présenté par “GOPA”.