eMouaten : Bulletin de Veille

Bulletin de Veille
Par timesofisrael.com le Lundi 13 Janvier 2020

Pluies: un officier, qui n’a pas jugé bon de déplacer des F-16, admet une erreur




Un officier de l’armée de l’air israélienne a reconnu lundi que l’armée avait commis une erreur en ne retirant pas certains avions de chasse des hangars souterrains pendant les intempéries qui ont frappé le pays la semaine dernière.

Selon l’armée israélienne, huit avions de chasse de type F-16 ont été endommagés dans la base aérienne de Hatzor, dans le sud d’Israël. Les avions devraient reprendre du service dans moins d’une semaine, après de coûteuses réparations.

« C’était une erreur de ne pas vider les hangars souterrains », a confié l’officier de l’armée de l’air, sous couvert de l’anonymat.

Le censeur militaire avait initialement interdit aux médias d’évoquer cet incident, attirant les critiques sur le fait que cette mesure n’avait pas pour but de prévenir les atteintes à la sécurité nationale, mais de dissimuler un épisode embarrassant pour l’armée de l’Air.

Israël a été victime de crues après que d’importantes pluies se sont abattues sur le pays jeudi et que de nombreuses villes ont été inondées. Les autorités ont fait face à des critiques sur l’insuffisance des infrastructures de drainage pour faire face aux pluies. Au moins sept personnes ont été tuées dans les inondations jusqu’à présent cet hiver.

La Douzième chaîne a rapporté que plusieurs appareils devaient être extraits des hangars inondés, les eaux étant montées jusqu’à 1 mètre 50 de haut. L’armée n’a pas confirmé ces informations, mais a précisé qu’aucun soldat n’avait été blessé pendant les crues.

L’officier a souligné que des précautions supplémentaires avaient été prises dans d’autres bases aériennes et qu’aucun autre équipement n’avait été endommagé.
 
« Jusqu’à 5 heures du matin, la base était sèche. De 5 heures à 5 heures 30 du matin, près de 50 000 mètres-cubes d’eau ont inondé la base », a indiqué l’officier.
Les avions sont entreposés dans un hangar souterrain, appelé datak en hébreu.

Selon l’officier, cinq avions ont été légèrement endommagés par la crue et trois autres plus sévèrement.

« On estime qu’ils reprendront du service d’ici une semaine maximum », a assuré l’officier.

Un porte-parole du ministère de la Défense a déclaré que l’armée ne savait pas précisément à combien s’élèveraient les frais de réparation. Les premiers devis variaient entre des millions et des dizaines de millions de shekels.

L’officiel de l’armée de l’Air a fait savoir que l’enquête préliminaire sur cette erreur était terminée et que « des leçons ont été tirées ».
Il a précisé que l’inondation « n’a pas affecté la capacité opérationnelle de l’armée de l’Air ».

Dimanche, toutes les pistes ont été dégagées, et les vols à la base aérienne d’Hatzor sont revenus à la normale, a-t-il indiqué.

Certaines zones d’Israël ont été durement touchées par les précipitations, qui ont atteint des niveaux records. Certaines villes ont été dévastées par le déluge.
Un camion militaire évacue des habitants en empruntant une route inondée dans la ville de Nahariya, dans le nord du pays, par une journée d’hiver orageuse, le 8 janvier 2020. (Meir Vaknin/Flash90)
 
La semaine dernière, les pluies ont considérablement inondé Nahariya, une ville côtière de 50 000 habitants, à la frontière du Liban.
Des tracteurs et des véhicules militaires ont été utilisés pour évacuer les résidents des rues inondées.
Un Israélien de 38 ans – Moti Ben Shabbat – a été tué par la crue mercredi, alors qu’il tentait d’aider une femme et son enfant coincés dans leur voiture. Ce dramatique épisode aurait pu être évité. Au début du mois, un couple est mort à Tel Aviv, pris au piège dans un ascenseur inondé.
D’autres personnes ont été emportées par les eaux.
L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.


Source : https://fr.timesofisrael.com/pluies-un-officier-qu...