eMouaten : Bulletin de Veille


MAP le Mardi 28 Janvier 2020

Plaidoyer pour un modèle de développement équilibré




Issus des différentes régions du Royaume, les jeunes participants à ce Conclave, organisé par l’Association Moroccan Millennium Leaders et l’Association Essaouira-Mogador en partenariat avec la Fondation allemande Konrad Adenauer Stiftung, ont plaidé dans leur Appel baptisé « l’Appel d’Essaouira des Futurs Leaders » en faveur de « la réalisation d’un nouveau modèle de développement basé sur la lutte contre la pauvreté, la réduction des inégalités sociales et disparités régionales, la bonne gouvernance, l’égalité des droits, la responsabilité, la pleine citoyenneté de toutes les Marocaines et de tous les Marocains et l’amélioration des services sociaux en accordant la priorité à l’éducation et à la santé ».
Conscients que le Royaume vit un « moment historique » marqué par la décision Royale de mettre en place une commission spéciale chargée du nouveau modèle de développement, ils ont préconisé dans cet Appel, ayant sanctionné les travaux de cette Académie, « l’adoption d’initiatives audacieuses et de mesures concrètes, innovantes, réalistes et réalisables pour un développement humain et durable ».

Tout en confirmant leur ferme engagement à contribuer activement et durablement à l’avènement de ce nouveau modèle de développement, ces jeunes ont appelé à « la mise en place d’une véritable stratégie de développement respectueuse de l’environnement, considéré patrimoine commun des générations actuelles et futures », et à « l’engagement réel des jeunes, femmes et hommes, à la réussite du modèle de développement projeté ».

Ils ont, en outre, estimé que « l’encouragement de la culture et des compétences du leadership entrepreneurial des initiatives privées chez les jeunes, à travers la mise en place des mécanismes d’accès au financement et à l’investissement, est l’un des moyens de création de l’emploi chez les jeunes », tout en plaidant en faveur de « l’accélération du programme de digitalisation, d’économie numérique et de l’intelligence artificielle comme étant une nécessité dans un monde résolument connecté ».

Dans leur Appel, les participants ont préconisé aussi « la fondation d’une école marocaine qui promeut les valeurs d’humanité, de tolérance, de solidarité intergénérationnelle et de devoir citoyen pour participer à l’éveil citoyen des futures générations », ainsi que « l’harmonisation du système éducatif et de formation professionnelle aux exigences d’un marché qui change à l’aune de la numérisation de l’économie ».

Ils ont, par ailleurs, appelé à « l’écologisation de l’industrie et de l’économie verte comme moyen pour protéger notre communauté des risques environnementaux et de l’épuisement des ressources naturelles », au « renforcement de la stratégie nationale du mix énergétique » et à « l’encouragement des pratiques d’accès au service des énergies renouvelables ».

« Nous, futurs leaders, décidés à prendre en main notre destin, proclamons notre ferme détermination à partager, inspirer et mobiliser toutes nos énergies pour contribuer efficacement à l’aboutissement d’un nouveau modèle de développement pour notre pays », ont-ils conclu.