eMouaten : Bulletin de Veille
Twitter
Facebook
Rss
Video



              
MAP | Reproduit ici le Mercredi 22 Mai 2019 à 00:58

OCDE : Le Maroc prend part à Paris à un Dialogue de haut niveau sur le développement de l'Afrique




Une délégation marocaine, conduite par le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Lahcen Daoudi, a pris part, mardi au siège de l’Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE), à Paris, à un Dialogue de haut niveau sur le développement de l’Afrique.

Co-organisée par le Centre de développement de l’OCDE et le ministère des Affaires étrangères du Japon, cette réunion se tient dans le cadre de la préparation de la 7ème édition de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD) prévue du 28 au 30 août 2019, au Japon, et de l’édition 2019 du rapport annuel Dynamiques du Développement en Afrique produit par la Commission de l’Union africaine et l’OCDE.

Placée sous le thème de « La transformation économique de l’Afrique » avec un focus sur le développement des infrastructures, cette réunion a connu la participation de délégations de plusieurs pays africains et pays membres de l’OCDE, ainsi que de représentants de haut rang de diverses organisations internationales (PNUD, UE, CEA, JICA…).

Ouvrant ce Dialogue de haut niveau qu’il a co-présidé avec le Vice-président de Côte d’Ivoire, Daniel Kablan Duncan, le Secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurria a souligné le partenariat de « très grande qualité » liant l’OCDE et l’Afrique, affirmant que l’Organisation accompagne les pays africains dans leur développement socio-économique.

Cette réunion permettra, a dit le SG de l’OCDE, en plus de faire le point et de tirer les leçons de la coopération de l’OCDE avec le continent africain, d’identifier et échanger les bonnes pratiques sur les besoins de l’Afrique en infrastructures.

Il a également appelé les pays africains participant à réfléchir sur comment fusionner les efforts de l’OCDE et de l’Union africaine (UA), pour davantage de prospérité pour le continent.

Dans son intervention, le Vice-président de Côte d’Ivoire a affirmé que la transformation économique est « capitale» pour le continent africain, «cette nouvelle frontière du développement », affirmant que les pays africains « doivent aller vite » dans cette transformation « car les demandes se font pressantes ».

Il a affirmé que ce genre de réunions permet de proposer « ensemble » des solutions pour atteindre cet objectif.

Ce Dialogue de haut niveau avec l’Afrique a été marqué par la tenue d’une table-ronde sur le thème « Réflexion sur la transformation économique de l’Afrique : le rôle des partenariats public-privé dans le renforcement de la connectivité ».

A cette occasion, le Directeur du Centre de développement de l’OCDE et Conseiller spécial auprès du SG de l’OCDE chargé du développement, Mario Pezzini, a souligné la nécessité de créer des marchés pour arriver à la connectivité, tout en relevant le rôle du secteur privé.

Il a également mis l’accent sur l’importance de politiques convergentes qui prennent en compte et les besoins du monde urbain et ceux du monde rural.

Selon lui, l’Afrique est devenue « plus visible » et « plus importante », soulignant la nécessité pour l’Union européenne de travailler avec l’Union africaine. « Les deux blocs doivent travailler ensemble », a estimé M. Pezzini.

Dans son intervention, le Vice-président de la JICA (Agence japonaise de coopération internationale), Hiroshi Kato, a affirmé qu’en matière d’aide au développement, le Japon adopte une approche « différente », en prenant en compte les exigences et les besoins de l’Afrique.

Les débats ont porté par la suite sur la nécessité pour les pays africains de repenser leur modèle de développement et sur comment faire pour que le développement des infrastructures n’accentuent pas les inégalités sociales.

Plutôt dans la journée, le Maroc a participé à la 5ème réunion de haut niveau du Comité directeur du Centre de développement de l’OCDE, sous le thème « Construire des trajectoires de développement inclusives : Rôle des politiques nationales et internationales ».

Par ailleurs, le Maroc prend part mercredi et jeudi à la Réunion du Conseil des ministres de l’OCDE, organisée sous le thème "La transition numérique au service du développement durable : opportunités et défis".

L'ensemble de ces réunions ainsi que le Forum de l’OCDE (20-21 mai), qui se tient cette année sous le thème « Un Monde Emouvant », s’inscrivent dans le cadre de la Semaine de l’OCDE (20-23 mai).

Tags : Afrique, Maroc, OCDE


Nouveau commentaire :

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Les commentaires trop longs peuvent ne pas être publiés en raison de leur longueur. Tous les commentaires sont modérés. eMouaten.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture et nous avons hâte d'avoir de vos nouvelles!