Menu
           

Mohammed VI affirme que la formation professionnelle constitue un « levier essentiel » pour la promotion de l'emploi des jeunes


Vendredi 12 Octobre 2018 Par avec MAP




La formation professionnelle constitue un levier essentiel pour la promotion de l’emploi des jeunes, a affirmé vendredi le Roi Mohammed VI, soulignant que "la promotion de l’emploi des jeunes est placée au coeur de Ses préoccupations".
Dans un Discours devant les membres des deux Chambres du Parlement à l’occasion de l’ouverture de la 1ère session de la 3ème année législative de la 10ème législature, le Souverain a indiqué, à ce propos, que de nombreux domaines peuvent contribuer à créer un plus grand nombre d’opportunités d’emploi.

A cet égard, le Roi a relevé que « la formation professionnelle constitue un levier essentiel, à la condition, toutefois, qu’elle fasse l’objet de toute l’attention requise, et qu’un contenu et un statut nouveaux lui soient accordés en tant que filière prometteuse ».

Pour cela, a expliqué le Souverain, « il convient de tendre de nouvelles passerelles entre la formation professionnelle et l’enseignement général en veillant à les articuler dans le cadre d’un système harmonisé et cohérent, où formations théoriques et stages pratiques en entreprise se complètent et s’équilibrent ».

Par ailleurs, le Roi a indiqué que Ses « importantes orientations ayant trait aux questions de l’emploi, de l’enseignement, de la formation professionnelle, du service militaire sont destinées à améliorer les conditions de vie des citoyens en général et des jeunes en particulier, à les mettre en capacité de servir leur patrie », notant que « le service militaire renforce le sentiment d’appartenance nationale ».

Le service militaire « permet aussi de bénéficier d’une formation et d’un entrainement qui offrent des opportunités d’insertion socio-professionnelle aux conscrits capables de faire valoir leurs compétences, leur sens de l’engagement et des responsabilités », a dit Sa Majesté le Roi, soulignant, à cet égard, que « tous les Marocains concernés par le service militaire, sans exception, sont égaux en la matière et ce, indépendamment de leur classe sociale, de leurs diplômes et de leur niveau d’instruction ».




View my Flipboard Magazine.