Menu
           

Mauvais quart d’heure pour le chef de la diplomatie marocaine au parlement


Jeudi 11 Octobre 2018 Par Actu-maroc




S’il avait su ce qui l’attendait, le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, n’aurait pas franchi la porte du parlement ni pénétrer la salle de la réunion de la commission s’occupant de défense et de la politique étrangère du pays.
Dès sa prise de parole, le chef de la diplomatie a été vivement pris à partie, comme il ne l’a jamais été de toute sa carrière, par l’imprévisible député du PAM, Abdelatif Ouahbi, un avocat de son état habitué aux plaidoiries, sur la gestion de son département et son manque de communication avec l’institution législative. Le député a dénombré les convocations sans fin auxquelles le ministre n’a pas daigné répondre.
Toujours sur un ton virulent, le député du PAM a reproché au chef de la diplomatie de mener une action incohérente à l’international et de court circuiter le chef du gouvernement, tenu à l’écart des décisions importantes prises sur le dossier de l’intégrité territorial et la coopération international.
Enfin, Nasser Bourita s’est vu rappeler dans des mots très durs , la marginalisation du chef du gouvernement qui représentait le Maroc à la dernière assemblée générale de l’ONU et qui, faute d’être briefé dans les règles, a commis un fâcheux impair diplomatique.
A la tête d’un ministère dit de souveraineté, le chef de la diplomatie s’en est tenu à son droit de réserve, mais il n’est pas prêt d’oublier sa mésaventure dans un parlement où ses visites, il faut le reconnaître sont rares.
Par Jalil Nouri

Source




View my Flipboard Magazine.