Menu
              
MAP | Reproduit ici le Samedi 1 Juin 2019 à 11:36

Maroc. Revue de presse quotidienne




Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce samedi:

Le Matin :

• Sa Majesté le Roi Mohammed VI a procédé, vendredi à Hay Karima à l'arrondissement Tabriquet à Salé, au lancement des travaux de construction du "Centre médical de proximité – Fondation Mohammed V pour la Solidarité", pour un investissement global de 67 millions de dirhams. Destiné à renforcer l'offre sanitaire au niveau de la ville de Salé, ce projet solidaire procède de la conviction profonde du Souverain de faire du droit d’accès aux services de santé un des piliers majeurs pour la consolidation de la citoyenneté, et de Sa volonté de promouvoir l’offre sanitaire par la mise en place de prestations médicales de proximité et de qualité qui répondent aux besoins des citoyens.

• SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, a procédé, après la prière du vendredi à la mosquée "Assalam" à Salé, à la remise du Prix Mohammed VI aux lauréats du Programme national de lutte contre l’analphabétisme dans les mosquées dans sa catégorie "masculine" au titre de l’année 2017-2018. Il s’agit de Ibrahim Houilat de la ville de Dakhla, de Younes Yaacoubi et Fouad Hilal de Fès, de Abdelhak El Karouani d’Essaouira et de Omar Drissi de Larache. Le Programme national de lutte contre l’analphabétisme dans les mosquées a été lancé conformément aux Hautes Instructions Royales contenues dans le discours du Souverain à l’occasion du 47e anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple (20 août 2000), dans lequel S.M. le Roi avait ordonné à ce que "les mosquées demeurent ouvertes pour dispenser des cours d’alphabétisation et d’éducation religieuse, civique et sanitaire, selon un programme bien élaboré". 

Al Bayane :

• Le Maroc a célébré, le vendredi 31 mai, la Journée mondiale sans tabac, qui constitue l’occasion de renforcer la prise de conscience quant aux dangers de ce fléau aux conséquences funestes. En effet, la protection du non-fumeur doit être au centre des préoccupations de tous, car en dépit des efforts juridiques déployés, une étude a montré que 17% de la population marocaine est exposée au tabagisme passif dans l’entourage professionnel, 32% l’est en milieu familial, alors que 60% des Marocains le sont dans les lieux publics. Au niveau mondial, plus de 890.000 de non-fumeurs dans le monde sont victimes du tabagisme passif. Le programme national de lutte anti-tabac s'inscrit dans cadre du Plan national de la prévention et du contrôle du cancer (PNPCC) 2010-2019, a indiqué, El Khansa Mehdaoui, médecin relevant de la Direction de l'épidémiologie et de la lutte contre les maladies au ministère de la Santé.

• Le taux de teneur en pesticides dans les produits alimentaires de grande consommation devient de plus en plus inquiétant. Aujourd'hui, c’est la menthe que nous utilisons dans la préparation du thé fortement consommé par les Marocains qui présente un niveau de résidus toxiques très élevé. Cependant, la menthe n'est pas la seule incriminée, d'autres aliments sont dans le viseur. Il s'agit de la fraise produite localement qui présente un taux de contamination très élevé en pesticide. La liste peut toucher une grande partie des produits agricoles largement consommés sans aucune traçabilité préalable ni fiche technique de production. A qui incombe la responsabilité?

L’Opinion :

• La croissance économique du Maroc devrait ralentir à 2% en 2019, après 2,9% en 2018. C'est ce que prévoit Euler Hermès dans son bulletin des risques à l'export. Selon l'assureur-crédit international français, le taux de croissance du PIB serait affecté cette année par la baisse prévisible de la croissance des exportations de 1 point du PIB par rapport aux prévisions antérieures. D'après le think tank français, la guerre commerciale Chine-USA a eu des conséquences néfastes sur le Maroc. Dans ce contexte, poursuit Euler Hermès, les entreprises n'éviteront probablement pas une nouvelle détérioration du comportement de paiement. Le délai moyen de paiement devrait s'allonger et dépasser la moyenne des 84 jours enregistrée en 2018, fait savoir l'assureur-crédit français. Dans ces conditions, les défaillances d'entreprises devraient augmenter de 3% en 2019.

• Les débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale ont atteint 386.246 tonnes à fin avril 2019, en augmentation de 15% par rapport à la même période de l'année dernière, selon l'Office national des pêches (ONP). La valeur marchande des produits de la pêche côtière et artisanale débarqués s'est élevée à plus de 2,8 milliards de dirhams (MMDH) au cours des quatre premiers mois de cette année, en évolution de 14% comparativement à la même période un an auparavant, précise l'ONP dans sa récente note relative aux statistiques sur la pêche côtière et artisanale au Maroc. Par produit, les débarquements des algues ont affiché une hausse spectaculaire de 242% à 9.194t, tandis que ceux des coquillages (156t), des céphalopodes (23.188t), des poissons pélagiques (329.185t), du poisson blanc (22.956t) et des crustacés (1.566t) ont progressé respectivement de 121%, 28%, 13%, 5% et 4%. 

Libération :

• Des experts marocains ont souligné la nécessité d'appliquer avec rigueur les dispositions de la convention sur le commerce international des espèces de flore et de faune sauvages menacées d'extinction (CITES) et de la loi n° 29.05 relative à la protection de ces espèces et au contrôle de leur commerce, afin de faire face aux activités illégales qui constituent des menaces pour ces espèces. En conclave dans le cadre d'une réunion d'information sur la mise en œuvre de la CITES et de la loi n° 29.05, organisée par la direction régionale des eaux et forêts et de la lutte contre la désertification du nord-ouest (Kénitra), à l'occasion de la célébration de la Journée internationale de la biodiversité, ces experts ont souligné l'importance de renforcer le cadre légal spécifique destiné à la protection des espèces de flore et de faune sauvages, de mettre fin à leur exploitation excessive et anarchique et de répondre aux engagements internationaux du pays, notamment en termes de recommandations de la Convention CITES. 

• Les résultats de l'enquête mensuelle de conjoncture au titre du mois d'avril 2019 font ressortir une hausse, d'un mois à l’autre, de la production et des ventes, selon Bank Al-Maghrib (BAM). La production aurait marqué un accroissement dans "l'agroalimentaire", une stagnation dans la "chimie et parachimie" et dans le "textile et cuir" et une baisse dans la "mécanique et métallurgie". la hausse des ventes globales reflète une progression aussi bien sur le marché local qu’étranger, précise BAM dans une note sur les résultats de cette enquête d'opinion menée auprès d’un échantillon représentatif comprenant près de 400 entreprises industrielles. 

Al Ahdat Al Maghribia :

• Le ministre de l’Intérieur informe les jeunes appelés à remplir le formulaire de recensement relatif au service militaire au titre de l’année 2019, et qui ne l’ont pas encore fait, que le délai réservé à cette opération s’achèvera le vendredi 7 juin 2019 à minuit. Dans le cadre des préparatifs de cette opération, le ministre de l’Intérieur appelle, dans un communiqué, les personnes concernées à remplir leurs formulaires sur l’adresse électronique "www.tajnid.ma", avant la date précitée.

• Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a mis en ligne sur son site institutionnel le fichier des micro-données du Recensement général de la population et de l'habitat (RGPH) de 2014 couvrant les caractéristiques démographiques, socio-économiques, culturelles et environnementales relatives à un échantillon représentatif de 10% de la population et des ménages à l'exception des nomades, des personnes sans abri et de la population comptée à part. La publication de ces données offre l'opportunité aux utilisateurs potentiels relevant du secteur de la recherche, des sciences appliquées, des politiques publiques et des opérateurs économiques et sociaux de procéder aux multiples combinaisons des variables de nature à répondre aux besoins spécifiques de leurs intérêts, indique la même source. 

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Un total de 441.065 candidats passeront les examens du baccalauréat au titre de la session de juin 2019, soit une hausse de 0,3% par rapport à l'année précédente, a annoncé le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Le nombre de candidats scolarisés a atteint 332.298, alors que le nombre de candidats libres s'élève à 108.767, soit 25% de l'effectif global des candidats, précise le ministère dans un communiqué, ajoutant que les candidates représentent 48%.

• Les dépenses de biens et services au mois d’avril dernier ont augmenté de 4,4%, pour atteindre 60,7 milliards de dirhams, dont 36 milliards versés en tant que salaires et traitements au personnel et 24,7 milliards en tant que biens et services consommés par les administrations. En 2019, les dépenses ordinaires vont s’élever à 186,7 milliards de dirhams, dont 112 milliards prévus pour le personnel et environ 74,5 milliards pour les biens et services exigés par les administrations.

Al Alam :

• Une journée d'étude a été initiée par le groupe istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme à la Chambre des représentants sous le thème "Système de gestion de l’immobilier et de l’urbanisme entre législation et exigences du développement global dans le monde rural". Les participants à cette rencontre ont noté la vulnérabilité des terres non immatriculées et les difficultés à prouver les droits de propriété. Par ailleurs, ils ont souligné que 28.000 ha des terres arables ont été gaspillés au cours des deux dernières décennies, notant qu'en 2 ans, 58.000 demandes de logement ont été enregistrées dans en milieu rural. 

• Les efforts du gouvernement pour la mise en œuvre de la campagne "zéro mika" auront été vains. Cet état de fait s’est traduit par des conséquences néfastes sur le consommateur marocain car les sacs plastique font partie du quotidien des ménages marocains. Profitant de la forte demande des vendeurs sur ces sacs, les mafias de contrebande ont submergé le marché national par ces produits. La Ligue de défense des droits des consommateurs, à Tétouan, a mis en garde contre la propagation des sacs plastique de très mauvaise qualité, utilisés dans l’emballage des produits alimentaires. Ces sacs sont utilisés par les ménages sans aucun contrôle de la part des autorités, relève la Ligue.

Akhbar Al Yaoum :

• El Otmani promet 40 milliards de dirhams. S'exprimant à l'ouverture de la réunion du Conseil du gouvernement, le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, a souligné que la récupération des arriérés de la TVA cumulées depuis 15 années a eu un impact positif sur les entreprises ainsi que sur les institutions et les sociétés publiques. Cette mesure est de nature à améliorer la santé financière des entreprises marocaines, a-il- souligné, notant que le gouvernement procédera au remboursement de 40 milliards de dirhams, suite aux deux opérations de 2017 et 2018, dont le montant a dépassé les 15 milliards de dirhams. 

• Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a annoncé la nomination de la Marocaine Najat Maalla M’jid en tant sa Représentante spéciale sur la violence à l’encontre des enfants, avec grade de Secrétaire général adjoint. Médecin pédiatre, Maalla M’jid a "consacré sa vie au cours des trois dernières décennies à la promotion et à la protection des droits des enfants", a souligné le porte-parole de Guterres dans un communiqué. Elle était ainsi chef du département de pédiatrie et directrice de l'hôpital Hay Hassani mère et enfant de Casablanca, et est membre du Conseil national des droits de l'homme (CNDH) et fondatrice de l’association Bayti. Maalla M’jid succède à la Portugaise Marta Santos Pais, à qui le Secrétaire général est "profondément reconnaissant pour son leadership et son dévouement au cours de son mandat de première Représentante spéciale sur la violence à l'encontre des enfants".

Al Massae :

• La mission d'information sur la gestion et la distribution de la farine subventionnée est encore inactive. Cette mission créée au niveau de la commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants n’a mené aucune action jusqu'à présent, son président, Hicham Mhajri, ayant démissionné pour présider la commission de l’intérieur et des collectivités territoriales. Abdallah Bouano, président PJD de la commission des finances et du développement économique, a déclaré au journal que cette mission d’information doit désormais se réunir pour élire un nouveau président.

• Le ministère de l’Intérieur aurait mis des Chinois sur la liste noire des étrangers dont l’accès au territoire national est interdit. Cette décision prise sur instruction du ministère public, est intervenue suite à l’augmentation des vols commis par des personnes titulaires de la nationalité chinoise à l'encontre de passagers à bord d’avions en provenance des pays du Golfe. Ces voleurs auraient dérobé d’importantes sommes de devises.

Bayane Alyaoum :

• Le gouvernement appréhende la deuxième moitié de son mandat avec détermination, volonté et une plus large coopération, dans l'optique d'accomplir davantage de réalisations au profit des citoyens et de la Patrie, a indiqué le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani. "L'Exécutif est soucieux de s'acquitter de son devoir, au service du pays, sous la conduite sage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui veille sur un ensemble de mesures et de stratégies à fort impact sur le pays et la vie du citoyen", a-t-il souligné.

• L'Agence marocaine de presse (MAP) vient de lancer le site web "babmagazine.ma", qui se veut le prolongement sur le digital de son magazine papier “BAB” lancé en juillet dernier. Ergonomique et au contenu (articles et photos) facile d'accès, "babmagazine.ma" propose pas moins de 250 articles, sous forme de grands dossiers, analyses, éclairages, reportages, interviews et chroniques, soit toute la production déjà publiée sur les neufs premiers numéros papier de BAB magazine. Le site permet un accès gratuit à l’ensemble de la production journalistique du magazine, en plus des publications précédentes de BAB sous format PDF.

Rissalat Al Oumma :

• L'adhésion du Maroc à l’initiative de la Chine "la Ceinture et la Route", couplée avec son retour à l’Union africaine, "ne serait que bénéfique pour l’Afrique, à travers des partenariats multilatéraux dans des secteurs économiques prometteurs", a affirmé, à Addis-Abeba, l’Ambassadeur Représentant Permanent du Maroc auprès de l’UA et de la CEA, Mohammed Arrouchi. Arrouchi, qui a pris part à un forum initié conjointement par la Chine et la Commission de l’Union africaine sous le thème "Dialogue une ceinture une route pour la coopération Chine-Afrique", a mis en avant le rôle central que peut jouer le Royaume dans le cadre de cette initiative eu égard aux relations solides entre le Maroc et la Chine.

• Un accord de prêt relatif au projet "Soutenir l’insertion économique des jeunes au Maroc" a été signé à Rabat par le ministre de l'Economie et des Finances, Mohamed Benchaaboun, et la directrice du département Maghreb et Malte, Moyen-Orient et Afrique du Nord à la Banque Mondiale, Marie Françoise Marie-Nelly. Le projet "Soutenir l'insertion économique des jeunes au Maroc" vise principalement l’amélioration de l'accès des jeunes à des opportunités économiques dans la région de Marrakech- Safi, fait savoir un communiqué du ministère, soulignant que ce projet est prévu dans le cadre du partenariat stratégique 2019-2024 entre le Maroc et la Banque mondiale et permettra de mobiliser 55 millions de dollars US sur cinq ans.