MAP le Samedi 21 Novembre 2020

Maroc. Revue de presse quotidienne du 21/11/2020




Assahraa Al Maghribiya : 

• SM le Roi Mohammed VI reçoit un appel téléphonique de SM le Roi Abdallah II Ibn Al Hussein, Souverain du Royaume Hachémite de Jordanie. Cet appel intervient dans le cadre des liens forts et de l'affection sincère qui lient les deux Souverains, et en concrétisation de la tradition de concertation continue et de coordination permanente entre les deux Rois et en consécration des relations de coopération fructueuse et de solidarité agissante entre les deux Royaumes frères. Lors de cet appel, le Souverain Hachémite Abdallah II Ibn Al Hussein, a salué les décisions prises par Sa Majesté le Roi pour sécuriser la circulation des personnes et des biens dans la région d'El Guerguerat au Sahara Marocain. Il a également félicité Sa Majesté le Roi pour la réussite de cette opération et la réouverture du passage à la circulation sécurisée des personnes et des biens du Royaume du Maroc vers les pays d'Afrique subsaharienne. A cette occasion, Sa Majesté le Roi Abdallah II a exprimé à Sa Majesté le Roi le souhait du Royaume Hachémite de Jordanie d'ouvrir un Consulat général à la ville marocaine de Laâyoune. La mise en place des dispositions nécessaires à cet effet seront coordonnées par les ministères des Affaires étrangères des deux pays. Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, a exprimé à Son frère Sa Majesté le Roi Abdallah II Sa considération et Sa gratitude suite à cette décision importante, qui s'inscrit dans le cadre des positions de soutien que le Royaume Hachémite ne cesse d'exprimer au sujet de la question de l'intégrité territoriale du Maroc. 

Al Massae : 

• Covid-19: Des commissions pour contrôler la prise en charge dans les cliniques privées. Une commission centrale et des commissions régionales seront chargées du suivi et du contrôle de la prise en charge des malades atteints de la Covid-19 dans les cliniques privées, a annoncé le ministère de la Santé. La commission centrale est composée de l'inspection générale du ministère, de l'Agence nationale de l'assurance maladie (ANAM) et de l'Ordre national des médecins, indique un communiqué du ministère, publié au terme d'une réunion tenue à Rabat et consacrée à la poursuite de la coordination des mesures à prendre face aux dépassements flagrants des grilles tarifaires des soins médicaux offerts aux patients de la Covid-19, constatés dans certaines cliniques privées. Les commissions régionales, elles, sont composées des inspecteurs régionaux relevant du département de tutelle et des représentants des conseils régionaux de l'Ordre national des médecins, en coordination avec l'ANAM, précise le ministère. 

Al ittihad Al Ichtiraki :

• L'ex-président tunisien : Certaines forces sont déterminées à faire avorter tout règlement au Sahara marocain. L'ancien président tunisien, Moncef Marzouki, a affirmé que certaines forces sont déterminées à faire avorter tout règlement politique pacifique du conflit artificiel entretenu autour du Sahara marocain. "Je suis Maghrébin et j'ai toujours oeuvré et j'oeuvre encore à faire progresser ce projet, mais il est clair que certaines forces sont déterminées à l'avorter", a souligné Marzouki dans une interview au journal Al Qods Al Arabi. Il a affirmé que "chaque fois que nous avançons et trouvons une solution raisonnable au problème sahraoui dans le cadre de l'autonomie sous souveraineté marocaine et dans le cadre de l'Union maghrébine, certaines forces lancent des attaques terroristes pour l'entraver", a encore expliqué l'ancien président tunisien, allusion faite aux attentats terroristes perpétrés dans son pays durant son mandat entre 2011 et 2014. "Ceux qui sont derrière l'échec du projet maghrébin sont ceux-là qui sont à l'origine des récentes manœuvres menées par le +polisario+ et qui n'ont d'autre but que d'empêcher tout rapprochement ou réalisation du rêve maghrébin", a-t-il dit.

Rissalat Al Oumma : 

• Le Maroc, un "partenaire stratégique" pour l'Espagne. Le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a mis l’accent sur le caractère stratégique des relations unissant l’Espagne au Maroc, soulignant que les deux pays "voisins et amis" sont animés d’une volonté ferme pour développer davantage leurs relations de coopération. "Le Maroc est un partenaire stratégique pour l’Espagne" dans tous les domaines de la coopération bilatérale, a affirmé M. Grande-Marlaska dans un entretien à la MAP à l’occasion de sa visite au Maroc, la septième depuis sa nomination à la tête du ministère espagnol de l’Intérieur en juin 2018. "Le gouvernement espagnol et le ministère de l'Intérieur évaluent très positivement l'état actuel de la coopération et de la collaboration avec les autorités marocaines et en particulier avec le ministère de l'Intérieur marocain", a relevé le responsable espagnol, ajoutant que "cette relation étroite et fluide porte ses fruits dans un grand nombre de domaines, au bénéfice des ressortissants des deux pays".


Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Les commentaires trop longs peuvent ne pas être publiés en raison de leur longueur. Tous les commentaires sont modérés. eMouaten.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture et nous avons hâte d'avoir de vos nouvelles!