Menu
eMouaten : 2019 African Games Village Inaugurated in Rabat via https://t.co/ZGymulrZB8

eMouaten : Bulletin de Veille
Twitter
Newsletter
Rss




              
MAP | Reproduit ici le Vendredi 16 Août 2019 à 11:51

Maroc. Revue de presse quotidienne du 16/08/2019




Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi:

L'Economiste :

• A partir de 2021, la facture du dialogue social atteindra 14,2 milliards de dirhams par an, soit plus de 1% du PIB. Un montant qui dépasse le budget de la Caisse de compensation. Le Ministre de l’Économie et des Finances, Mohamed Benchaâboun, qui vient de recevoir la note d’orientation du budget, devra se montrer imaginatif pour trouver des sources de financement pour mettre en œuvre l’accord du dialogue social. Parmi les pistes explorées : la valorisation du foncier public, l’amélioration de la gestion des entreprises et établissements publics, la lutte contre la fraude fiscale et l’intégration de l’informel.

• Les importateurs d’équipements télécoms peuvent pousser un ouf de soulagement. Depuis début aout ils peuvent adresser, de façon dématérialisée, leurs demandes d’agrément via la plateforme PortNet (www.portnet.ma). « Le nouveau service permettra de vérifier si un équipement est déjà agréé ou s’il est dispensé de l’agrément par les services de l’ANRT. Il permet aussi d’établir, d’envoyer et de suivre l’état d’avancement des demandes », explique-t-on auprès de l’agence nationale de réglementation des télécommunications.

Le Matin :

• L’Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l’arganier a retenu le groupement composé des sociétés Prospectiva et Hydroadviser pour l’assistance technique à la mise en œuvre du projet de développement de l’arganiculture dans les zones vulnérables. L’opération porte sur la plantation d’argan sur une superficie de 10.000 hectares avec en parallèle l’amélioration des moyens de subsistance des communautés rurales vivant dans la réserve de la biosphère d’Arganeraie.

• Les gouvernements marocain et espagnol ont tiré «un bilan positif» du recrutement de 14.583 personnes pour la campagne 2018-2019 des fraises et des fruits rouges dans la province espagnole de Huelva, affirmant que les personnes déplacées du Royaume constituent «un complément migratoire indispensable». «Le déplacement de 14.583 personnes de nationalité marocaine, dans le cadre d’un processus de migration régulière, ordonnée et sûre, a été positif pour les pays d’origine et de destination, mais surtout pour les personnes qui participent à cette campagne de migration circulaire», indique jeudi un communiqué conjoint des deux gouvernements à la suite de l’achèvement de cette campagne.

L’Opinion :

• Le Maroc planche sur une fiscalité plus équitable. En témoignent, selon Oxford Business Group, les mesures prises lors des troisièmes Assises Nationales de la Fiscalité, tenues les 3 et 4 mai 2019 à Skhirat. Des recommandations qui visent d'améliorer l'environnement fiscal au Maroc. Elles permettront d'élaborer un projet de loi-cadre, souligne le cabinet d'intelligence économique basé à Londres. Les recommandations sont réparties en quatre catégories : droits fonda- rationalité économique, cohésion et inclusion et bonne gouvernance. Le ministre de l’Économie et des Finances, Mohamed Benchaâboun a énuméré onze mesures ayant reçu un appui unanime. Ces dernières définissent notamment les droits et obligations de la Direction Générale des Impôts (DGI) et des contribuables, garantissent la neutralité de la taxe sur la valeur ajoutée, et ajustent le barème de l'impôt sur le revenu afin de soutenir les travailleurs disposant de faibles revenus et ceux appartenant à la classe moyenne.

• Le Maroc au delà d'un pays de transit, est devenu une terre d'accueil de nombreux migrants venu de tous les continents mais en particulier d'Afrique subsaharienne y trouvant refuge, avenir, stabilité et conditions de vie favorables. Selon le haut commissariat au plan (HCP) 40% des étrangers résidents au Maroc sont des Européens, soit 33.615 personnes et 41,6% des Africains (34.966 personnes) dont une large majorité issue de l'Afrique subsaharienne. Le nombre de migrants venus d'Afrique Subsaharienne est de plus en plus important. 

Al Bayane :

• La note de cadrage présentée par le chef du gouvernement fixe une série de mesures prioritaires qui visent le maintien des grands équilibres macroéconomiques et une bonne couverture sociale. Aussi la préparation du prochain budget qui se fait dans une conjoncture internationale plutôt morose retient comme hypothèse de base une croissance de 3,7% en 2020, une production céréalière de 70 millions de quintaux et un prix du gaz butane à 350 dollars la tonne. Le projet de loi de finances 2020 vise également la poursuite de la dynamique de secteurs non agricoles et la hausse de la valeur ajoutée de ces secteurs à 3,6% l’année prochaine contre 3,3% en 2019 et 2,6% en 2018.

• Le peuple marocain et la famille du mouvement national, de la résistance et de l'armée de libération ont commémoré jeudi le 66ème anniversaire de la manifestation du Méchouar de Marrakech, qui représente une page radieuse de l’épopée mémorable de la résistance nationale contre les conspirations de l’occupant visant à exiler le Sultan légitime et Père de la Nation, Feu SM Mohammed V, et les membres de l'Illustre Famille Royale, et à imposer l’intronisation de la marionnette "Ibn Arafa". La manifestation du Méchouar et ses péripéties demeurent aussi l’un des événements phares gravés en lettres d’or dans l’Histoire de la cité ocre qui s’est mobilisée pour la défense des valeurs du nationalisme marocain et des idéaux de la Patrie.

Akhbar Al Yaoum :

• Seize personnes ont trouvé la mort et 2.096 autres ont été blessées, dont 87 grièvement, dans les 1.606 accidents de la circulation survenus en périmètre urbain au cours de la semaine allant du 05 au 11 août, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Ces accidents sont dus, respectivement, à l'inadvertance des conducteurs, au non respect de la priorité, à l'inadvertance des piétons, à l'excès de vitesse, au changement de direction sans usage de signal, au non respect de la distance de sécurité, au non-respect du stop, à la perte de contrôle, au changement de direction non-autorisé, au non-respect des feux de signalisation, à la circulation sur la voie de gauche, à la circulation en sens interdit, au dépassement défectueux et à la conduite en état d'ébriété, a précisé la DGSN dans un communiqué.

Al Massae :

• Malgré les multiples projets ayant couté des budgets estimés à des dizaines de milliards de dirhams, le test de l'Aïd Al Adha a ôté le voile sur l’existence d’une vraie crise au niveau de la disponibilité en eau. Plusieurs villes ont souffert l’enfer à cause du débit d’eau très faible, ou de sa coupure dans certaines zones. Et si les responsables des sociétés de gestion déléguée ou de l’ONEE attribuent ce faible débit d’eau et les coupures à la forte pression générée par une utilisation exceptionnelle des eaux, des villes comme Oujda, Ouezzane, Safi, Sidi Slimane et des quartiers à Marrakech et Casablanca doivent soulever des interrogations sur l’existence de plusieurs projets se rapportant à l’eau, dont les barrages.

Libération :

• Faut-il s’attendre à une nouvelle crise entre le ministère de la Santé et les pharmaciens ? Pomme de discorde : les élections des conseils de l’Ordre des pharmaciens et le projet de loi régissant l’Ordre des pharmaciens qui permettra de consacrer le principe de la régionalisation et de restructurer les conseils des pharmaciens d’officines à travers la création d’Ordres régionaux en phase avec le processus de régionalisation avancée. « Une lettre a été adressée récemment par le ministre de la Santé au président du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP) demandant le rapport des élections des conseils régionaux prévues en septembre prochain dans l’attente de la promulgation du projet de loi régissant l’Ordre des pharmaciens », a indiqué Khalid Zouine, président du Conseil national de l’Union nationale des pharmaciens du Maroc (UNPM). Et de préciser : « Le hic, c’est que ledit projet que le ministre compte présenter durant le mois courant en Conseil du gouvernement ne correspond pas à la version que nous avons proposée dans le cadre des travaux de la commission qui avait été créée à cet effet en 2018 ». 

• Le Projet de loi de finances (PLF-2020) donnera la priorité à la poursuite du soutien aux politiques sociales, à la réduction des disparités sociales et spatiales, outre la mise en place de mécanismes de protection sociale, a indiqué le Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani. Convaincu que la réalisation de ces priorités nécessite un financement continu et durable, le gouvernement veille à encourager l'investissement et à soutenir l'entreprise, en particulier les petites et moyennes entreprises (PME) afin d'accélérer la croissance économique, pilier fondamental de la création de la richesse et de l'emploi, a fait savoir El Otmani dans une note d'orientation concernant l'élaboration du PLF-2020. 

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Le Ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie annonce que SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, a donné l’ordre de ne plus organiser, à partir de cette année, la cérémonie officielle de célébration de l'anniversaire du Souverain au Palais Royal, qui a lieu le 21 août de chaque année.

• La trésorerie générale du Royaume a indiqué que ses recettes ordinaires ont accusé une baisse de plus de 11,2 milliards de dirhams (MMDH), en s’établissant à 144,9 MMDH à fin juillet 2019. Cette baisse s’explique par un décroissement des recettes non fiscales, qui se sont établies à 17,6 MMDH contre 34,8MMDH un an auparavant, en baisse de 49,3%. Les dépenses ordinaires, quant à elles, ont enregistré une augmentation de 11,5 %, pour s’établir à 142,5 milliards de dirhams, au lieu de 127,7 milliards un an auparavant, explique la Trésorerie.

Al Ahdath Al Maghribia :

• Les immatriculations des véhicules neufs ont enregistré une baisse au mois de juillet. Selon les chiffres fournis par l’Association des Importateurs de Véhicules Automobiles Montés (Aviam), 13 050 véhicules ont été immatriculés en juillet 2019, contre 13 952 unités au même mois de l’année 2018, soit un recul de 6,47%. La demande de véhicule utilitaire (VUL) a crû de 25.82%, ce qui représente 1 155 véhicules en juillet 2019 contre 1444 unités en juillet 2018. En revanche, la vente de véhicule particulier (VP) enregistre un net recul de 9,31%, passant de 12 797 à 11 606 véhicules, note l’Aviam.

Al Alam :

• Un total de plus de 5,4 millions de touristes ont visité le Maroc au premier semestre 2019, en progression de 6,6% par rapport à la même période un an auparavant avec +6,2% pour les touristes étrangers (TES) et +7,1% pour les Marocains résidant à l'étranger, selon l'Observatoire du tourisme. Les principaux marchés émetteurs ont affiché des hausses importantes au cours de cette période, en particulier l'Italie (+12%), la France (+9%), l'Espagne (+8%), l'Allemagne (+8%), la Hollande (+7%), la Belgique (+6%) et le Royaume-Unis (+6%), précise l'Observatoire dans sa dernière note sur les statistiques du tourisme au Maroc. 

Rissalat Al Oumma :

• Le Maroc, représenté par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), a pris part à la deuxième édition de l'Exercice international transfrontalier "Neptune 2", initié par l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol) du 24 juillet au 8 août dans plusieurs ports méditerranéens, dont Tanger-Med, Tanger-Ville et Bni-Ansar (Nador). Cet Exercice a réuni des représentants des services sécuritaires, d'agences chargées de l'application de la loi et de polices des frontières de six pays méditerranéens, à savoir le Maroc, l'Algérie, la Tunisie, l'Espagne, la France et l'Italie, outre des experts de l'Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes (Frontex) et de l'Organisation mondiale des douanes, indique un communiqué de la DGSN.