Menu
           

Maroc. Revue de presse quotidienne du 15/02/2018


Jeudi 15 Février 2018 Par MAP




Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale:

*Le Matin.:

- La Coalition marocaine pour l'eau (Coalma), créée lors de la préparation de la COP22 de Marrakech en novembre 2016 à Marrakech, a signé deux conventions qui actent des accords ultérieurs avec le World Wide Fund for Nature et avec Green Cross France et territoires. En vertu de ce partenariat des réunions se tiendront tous les six mois jusqu'en 2021 afin de définir l'agenda des actions communes, a indiqué Houria Tazi Sadeq, présidente de la Coalma. "Le Maroc dispose d'une expertise reconnue au niveau mondial et qui pourrait inspirer des pays vivant des situations hydriques similaires", a-t-elle souligné.

- Le Président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait part, mardi soir à Bamako, de ses sincères remerciements à S.M. le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, pour la formation au Maroc de 500 imams maliens. "Les jeunes qui ont été sélectionnés ont reçu au Maroc une formation multidimensionnelle et pourront ainsi, à leur tour, former des imams maliens", a dit le chef d'État malien lors d'une audience accordée à un groupe de 300 imams maliens qui viennent d’achever leur formation à l’Institut Mohammed VI de formation des imams, des morchidines et morchidates. 

*Aujourd'hui le Maroc.

- Le parc des abonnés internet ne cesse d’accroitre d’année en année. Les indicateurs dévoilés, mercredi, par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) confirment cet engouement. Le segment de l’internet mobile a connu durant l’année 2017 l’adhésion de 5 millions nouveaux abonnés portant ainsi ce parc à 20,83 millions, soit une progression de 31,69% par rapport à l’année précédente.

- Un deuxième contrat-programme est en cours d’élaboration afin de permettre à Royal Air Maroc d’accompagner les fluctuations majeures que connait le secteur, notamment avec l’apparition des compagnies aériennes à bas prix, a indiqué le ministre du tourisme Mohamed Sajid. La compagnie a mis en place plusieurs mesures, lors de la dernière décennie, à savoir la réduction de 36% du nombre de ses salariés, la fermeture de certaines lignes aériennes et agences en dehors du Royaume et la signature d’un contrat-programme dans lequel elle s’est engagée à améliorer ses services.

*L’Economiste.:

- Des parlementaires PJD viennent de déposer une proposition de loi pour amender l’article 114 du code de l’assurance maladie. Celle-ci donnerait un délai de 2 ans aux entreprises couvertes par les assurances et "mutuelles" privés pour intégrer le régime de l’AMO. Près de 3.500 entreprises, c’est-à-dire le noyau des affiliés les plus solvables. Reste à savoir si cette fois-ci sera la bonne car le délai transitoire initial de 5 ans, prévu dans l’article 114 du code de l’assurance maladie, n’a jamais été mis en œuvre.

- Le projet de loi relatif à la titrisation des actifs a été adopté dernièrement en plénière par la Chambre des représentants. Le texte a été transféré à la Chambre des conseillers pour qu’il soit rapidement examiné par la commission des finances. En fait, il s’agit d’un amendement de la loi qui porte principalement sur le volet relatif aux certificats des sukuk. Car, la première fois que le terme sukuk a été introduit dans cette loi remonte à 2013, à travers un seul article.

*L’Opinion.:

- Chaque année, les accidents tramway, en hausse de 4,13% en 2017, coutent 12 millions de dirhams à la ville de Casablanca. De plus ils privent souvent pendant plusieurs heures les Casablancais de la régularité d’un moyen de transport qui accueille chaque jour près de 140.000 voyageurs. C’est ce qui a été soulevé ce mardi lors d’une conférence de presse à Casablanca, consacrée au plan d’action 2018 de sensibilisation à la sécurité tramway.

- Le représentant permanent du Royaume du Maroc auprès des Nations Unies à New York, l’Ambassadeur Omar Hilale, a effectué, mardi, une visite de travail à Washington, en sa qualité de président de la Configuration République Centrafricaine (RCA) de la Commission de Consolidation de la Paix des Nations Unies. Durant cette visite, l’Ambassadeur Hilale a eu l’occasion de mettre en avant les accomplissements de la Configuration RCA qu’il préside depuis 2014, notamment en termes de sensibilisation, de mobilisation de ressources et de coordination, et de s’enquérir sur les défis et opportunités liées à la mise en œuvre du Plan national de relèvement et de Consolidation de la Paix (RCPCA), lancé en 2017.

*Libération.:

- La budgétisation sensible au genre (BGS) est un mécanisme efficient pour évaluer le degré de respect par le gouvernement de ses engagements constitutionnels et juridiques en matière de réduction des inégalités entre les genres, a indiqué mardi le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki. Ce mécanisme est devenu aujourd'hui une garantie fondamentale pour rapprocher les politiques publiques et assurer leur mise en œuvre et promouvoir l'autonomisation des femmes, a-t-il affirmé lors d'une rencontre à la Chambre des représentants consacrée à la BGS.

- L’Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL) a lancé la 3ème édition des Moroccan Logistics Awards - MLA 2018, un concours destiné aux entreprises et aux professionnels, dont les pratiques et les solutions novatrices contribuent au développement de l’efficacité et de la durabilité dans le secteur logistique au Maroc. Lancée en partenariat avec la CGEM et les professionnels du secteur, cette compétition récompense, chaque année, les membres de la communauté logistique ayant conduit au Maroc des projets et initiatives constituant un apport concret au développement de la logistique avec un focus particulier sur la promotion des bonnes pratiques logistiques, de l’excellence, de la créativité, de l’innovation et de la durabilité dans le secteur.

*Al Bayane.:

- L'Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) a annoncé mardi l’ouverture des candidatures pour l’obtention du prix de la culture amazighe au titre de l’année 2017. Le prix national de la culture amazighe est attribué aux personnes ou groupes de personnes, non affiliés à l’IRCAM, dans huit domaines en relation avec la langue amazighe, a précisé l’IRCAM dans un communiqué.

- Le ministre de l'Aménagement du territoire, de l'urbanisme, de l'habitat et de la politique de la ville, Abdelahad Fassi Fihri a indiqué mardi que son département va élaborer des programmes contractuels, avec les partis prenantes, concernant ce qui reste des bâtiments menaçant ruine, en se basant sur le recensement de 2012. Fassi Fihri, qui s’exprimait à la Chambre des conseillers, a souligné sur la nécessité de l’actualisation continue des statistiques relatives à ces bâtiments, notant que son département a signé depuis 2012, en coopération avec les départements concernés, plusieurs conventions visant le traitement de la situation d’environ 27.500 bâtiments, pour un montant global de quelque 3,64 MMDH, supporté par le ministère à hauteur de 1,11 MMDH.

*Al Massae. :

- Deux mois après les mises en garde lancées par la Direction générale de la sureté nationale contre les opérations d’escroquerie dont sont victimes les citoyens qui veulent accéder aux différents cycles de police, les services de sécurité ont arrêté début de semaine deux personnes, parmi un réseau qui use des moyens frauduleux pour s’approprier des sommes importantes des familles désirant faire recruter leurs enfants dans les cycles de l’armée et de la police.

*Assabah. :

- Lahcen Daoudi, ministre délégué chargé des affaires générales et de la gouvernance, a affirmé que les gouvernements précédents savaient que les milliards que dépensait la Caisse de compensation, dans le but de stabiliser les prix, ne bénéficiaient qu’aux riches. Dans un entretien accordé au journal, Daoudi a affirmé que le prix de la bombonne de gaz va s’élever, promettant de payer la différence pour les pauvres. Il a par ailleurs souligné que le gouvernement est bien résolu à résoudre les problèmes par des mesures concertes dans tous les secteurs productifs, à encourager les jeunes à créer leurs propres entreprises et à créer les emplois.

*Al Alam. :

- Les prix de fruits et de légumes flambent dans l’Oriental depuis décembre dernier, en raison du dérèglement des conditions atmosphériques, de l’augmentation des charges de transport et d’irrigation et de la hausse récurrente des prix des carburants. La plupart des villes de cette région ont souffert d’un manque au niveau de l’approvisionnement de ces produits alimentaires, ce qui a provoqué un renchérissement excessif des prix, variant de 2 à 3 DH le kilogramme de légume et de plus de 5 DH le kilogramme de certains fruits.

*Bayane Al Yaoum. :

- Les retenues des principaux barrages du Maroc, touts usages confondus, ont atteint plus de 6,1 milliards de m3 à la date du 13 février 2018, enregistrant ainsi un taux de remplissage de 40,1%, selon le Secrétariat d'Etat chargé de l'Eau. Ce niveau est inférieur à la même période de l'année 2017, durant laquelle les retenues se sont élevées à environ 8,3 milliards de m3, soit un taux de remplissage de 54,4%, indique le Secrétariat d'Etat chargé de l'Eau dans sa situation journalière des barrages.

*Al Ittihad Al ichtiraki. :

- La FDT a appelé à lancer le dialogue social sur les revendications des salariés, notamment l’augmentation des salaires, la réduction des charges fiscales et sociales et le renforcement de la protection sociale. Ce syndicat a souligné la nécessité pour le gouvernement de tenir ses obligations précédentes, notamment l’accord du 26 avril 2011, d’ouvrir le dialogue sectoriel et de parvenir à un accord collectif capable de surmonter la situation tendue que vivent les travailleurs marocains.

*Akhbar Alyaoum. :

- Quelque 33.168 prisonniers dans le cadre de la détention préventive ont été enregistrés jusqu'à janvier dernier, soit 40,19% de la population carcérale totale, dont le nombre s'élève à 82.512 détenus, a indiqué mardi le ministre de la Justice, Mohamed Aujjar. Le taux de détention préventive varie entre 40% et 43%, malgré les efforts consentis, a-t-il affirmé à la Chambre des conseillers.

*Rissalat Al Oumma. :

- Le Maroc partage les objectifs de la coalition internationale contre l'organisation dite "Etat islamique" et demeure convaincu que la nature transnationale de cette menace terroriste exige "une approche globale, coopérative et solidaire à tous les niveaux", a indiqué, mardi à Koweït, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita. Intervenant lors de la réunion ministérielle de la Coalition internationale contre l'EI, Bourita a souligné que "le Maroc, qui partage les objectifs de la Coalition, œuvre à tous les niveaux afin de susciter une réponse internationale qui soit à la hauteur de la menace qui nous guette".

*Al Ahdath Al Maghribia. :

- Une convention cadre portant sur la réalisation entre 2018 et 2020 de 800 terrains de proximité en milieux rural et semi-urbain avec un investissement de 600 millions de dirhams, a été signée mardi à Rabat. Cette convention, qui s'inscrit dans le cadre de la coopération entre les départements gouvernementaux et les collectivités territoriales, vise à encourager la pratique du sport et l'amélioration de la condition des jeunes.