Menu
              
MAP | Reproduit ici le Lundi 14 Janvier 2019 à 10:55 modifié le Lundi 14 Janvier 2019 à 11:02

Maroc. Revue de presse quotidienne du 14/01/2019


Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi : 

*Aujourd'hui Le Maroc.:

- Un projet pilote visant la promotion des motos électriques au niveau de la ville de Marrakech a été lancé à la cité ocre. Fruit d'un partenariat entre la commune urbaine de Marrakech et le Conseil régional de Marrakech-Safi et la société de transport durable (EMOB), ce projet vise à promouvoir une mobilité durable sobre en carbone au niveau de la Région afin de répondre aux engagements du Maroc dans le cadre de sa contribution nationale déterminée qui vise à réduire la quantité des gaz à effet serre dans le secteur du transport, tout en offrant un bon service aux utilisateurs. Il s’agit de la promotion des motocycles électriques à Marrakech où les motos constituent une part assez importante du trafic routier (près de 240.000 motos).

- L'Agence Millenium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco) réfute catégoriquement les prétendus malversations et dysfonctionnements dans ses financements et fait une mise au point. En effet, dans son édition du 8 janvier 2019, une des journaux de la place a publié un article sous le titre "malversations dans les comptes du Millenium Challenge Account". Cette publication rapporte la découverte par l'Inspection générale des finances (IGF) de malversations qui auraient entaché de prétendus financements déboursés par l'Agence au profit de projets dans le secteur de formation professionnelle et de l'amélioration de l'employabilité, Selon MCA-Morocco. Pour celle-ci, il s'agit d'allégations infondées, des données fausses et des insinuations tendancieuses.

*Le Matin. :

- Les participants à une rencontre organisée par le groupe socialiste à la Chambre des représentants ont passé au crible la question des terres collectives soulaliyates. Les chiffres qui ont été avancés à cette occasion par le représentant du ministère de l’Intérieur donnent toute la mesure du potentiel de développement socio-économique qu’offre ce patrimoine foncier. Selon Abdelmajid Henkari, gouverneur, directeur des affaires rurales, les 96.000 hectares de terres collectives mobilisées pour l’investissement dans le cadre de contrats de location ont drainé des investissements de l’ordre de 20 milliards de dirhams, créé plus de 13.500 postes d’emploi et généré des recettes annuelles de l’ordre de 238 millions de dirhams au profit des collectivités soulalyines (ethniques).

- La capacité électrique du Maroc monte en puissance. Dopée par les énergies renouvelables, la puissance installée dépasse pour la première fois la barre symbolique des 10 gigawatts (1 gigawatt équivaut 1.000 mégawatts - MW - et couvre les besoins de 2 millions de foyers), pour atteindre 10.937,8 MW à fin 2018. Soit 24% de plus par rapport à fin 2017. Sur cette capacité globale, les énergies renouvelables représentent environ 34%, avec 3.700 MW. C’est l’énergie solaire qui sort du lot entre 2017 et 2018, avec une augmentation d'environ 300% de la capacité, passant à 710,8 MW. C’est ce qui ressort des données fournies par l’Office nationale de l’électricité et de l'eau potable (ONEE), lors d'une rencontre organisée par le ministère de l’Énergie. 

*L'Economiste.:

- Le taux de la cotisation minimale est passé de 0,5% à 0,75% depuis le 1er janvier 2019, soit une hausse de 50%. La surprise n'est pas le relèvement du tarif, mais plutôt le fait que le nouveau taux s'appliquera non pas à l'exercice ouvert à partir du 1er janvier 2019, mais à celui de 2018. En revanche la loi de finances a apporté une bonne nouvelle pour les pharmaciens, il a été décidé de ramener la cotisation minimale pour les pharmaciens à 0,25% contre 0,5% auparavant.

- A compter de ce lundi 14 janvier, plus aucun emballage en bois ne peut entrer sur le territoire sans le visa de l'ONSSA. C'est une décision liée à l’arrêté n°593-17 relatif à l'inspection sanitaire des végétaux, produits végétaux et différents autres objets d'origine végétale. Tout emballage en bois doit faire l'objet d'un contrôle phytosanitaire avant de quitter l'aire de dédouanement. La réglementation qui entre en vigueur ce lundi prévoit la systématisation des inspections alors que l'ONSSA n'a pas de capacités de contrôler tous les flux à l'import. 

*L'Opinion.: 

- 873 acteurs politiques sahraouis appellent l'UE à reconduire les accords agricole et de la pêche avec le Maroc. Les élus des régions de sud se sont adressés aux députés siégeant au parlement européen pour les persuader de l'importance des accords de pêche et agricole Maroc-UE dans la dynamique de développement économique du Sahara marocain. Expliquant aux députés européens que les dits accords "apportent des avantages économiques et sociaux importants en termes de développement pour notre région, nos jeunes et nos femmes mais, par dessus tout, ils renforcent sa stabilité et sa sécurité" et fournissent "une protection importante contre l’extrémisme dans l'ensemble de la région".

- Le Maroc s’est engagé à investir 14 milliards de dollars entre 2017 et 2023 pour développer le secteur énergétique, particulièrement les énergies renouvelables, a fait savoir le ministre de l’Energie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rabbah. S’exprimant lors de la 9ème Assemblée générale de l'Agence internationale de l'énergie renouvelable (IRENA), Rabbah a souligné que "la mise en œuvre de ces investissements structurants a été confiée à de grandes entreprises asiatiques, européennes, américaines, arabes et marocaines". La forte participation des entreprises pionnières dans le domaine énergétique dans ce chantier témoigne de l’attractivité du marché national, a-t-il fait valoir.

*Al Bayane.: 

- Le gouvernement fera t-il machine arrière sur le système de facturation? Ce qui est sûr, c'est que l'entrée en vigueur de ce projet qui suscite un tollé chez les commerçants a été suspendue. La décision a été prise par le chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, lors du dernier conseil du gouvernement. Deux jours auparavant, la Direction générale des impôts avait annoncé que ce système informatique de facturation ne sera appliqué qu’après publication du décret d'application. Deux réunions sont prévues pour trouver un terrain d'entente. El Otmani s'est engagé à examiner toutes les propositions présentées par les associations, les organisations et les syndicats professionnels.

- La situation chez les inspecteurs de l’enseignement semble avoir atteint un stade critique. C'est du moins l'impression qui se dégage à l'issue d'une conférence de presse organisée par leur syndicat. Ils dénoncent la "crise sociale" qui caractérise le secteur de l'éducation nationale. L’état des lieux établi par la profession fait ressortir une grave pénurie d'inspecteurs de l'enseignement, particulièrement dans les cycles primaire et secondaire. Le syndicat a présenté un nombre de revendications destinées essentiellement à améliorer les conditions du travail des inspecteurs, ce qui favorisera leur participation effective à un processus d'inspection pédagogique de qualité.

*Libération. :

- Le Maroc met son expérience pionnière en matière d'exploitation des énergies renouvelables à la disposition des pays africains, notamment dans les domaines de la planification, l’exploitation, l’entretien et l’électrification rurale et ce dans le cadre de partenariats bilatéraux ou multipartites, a affirmé le ministre de l’Energie, des Mines, de l'Eau et du Développement durable, Aziz Rabbah. S’exprimant lors d’une rencontre sur l’utilisation des énergies renouvelables en Afrique, tenue à Abou Dhabi, Rabbah a souligné que le continent africain est appelé à tirer profit des opportunités offertes dans les domaines de l’industrie énergétique, la recherche scientifique et le développement social local, notant qu’il est temps de transformer les énergies renouvelables en une véritable économie. 

- Le secteur des agrumes a connu cette année un contexte particulier, la production ayant atteint des records dans certaines régions notamment à Berkane (+25%) et Béni Mellal (+18%), indique le ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts. L'exportation des agrumes a connu un redressement. A titre d'exemple, la clémentine exportée a augmenté de 13%. Toutefois, la diversification des marchés demeure impérative pour garantir l’écoulement du produit, relève le ministère dans un communiqué.

*Akhbar Alyaoum.:

- A l'inverse de l'ancien secrétaire général du PJD, Abdelillah Benkirane, qui a soutenu Amina Maa El Ainine contre la campagne qui l'a ciblée par la diffusion de ses photos sans voile, le SG actuel du parti ,Saâd Dine El Otmani, a souligné que le référentiel du parti est islamique, l'un des fondements irrévocable. Il a en outre affirmé que l'éthique du parti est claire depuis sa création, notant qu'il ne manquera pas de fermeté sur cette question.

- Les Marocains ne sont pas optimistes quant à leur situation économique et sociale après la détérioration de leur confiance au niveau de leur anticipation de la situation politique, des services , de l'enseignement et des droits de l'homme au Maroc, selon une note d'information récente du Haut-Commissariat au Plan (HCP) autour des résultats de l’enquête de conjoncture auprès des ménage au 4ème trimestre 2018. L'indice de confiance des ménages (ICM), dont les composantes portent sur l'évolution du niveau de vie, du chômage, de l'opportunité à effectuer des achats de biens durables et de la situation financière, est passé de 82,5% au trimestre précédant à 79,8% durant T4-2018, soit une baisse de 2%.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- La ville de Nador a été pleine d'activités du RNI, dont les leaders ont tenu une réunion du bureau politique et une autre réunion avec la jeunesse du parti à l'Oriental avant de clôturer leurs travaux par la célébration du Nouvel An amazigh. Les responsables du parti ont affirmé à l’issue de ces travaux que la RNI remportera les prochaines élections. Aujjar, qui intervenait lors de cette rencontre, s'est affiché optimiste en parlant de l’avenir du parti et ses chances dans les élections, eu égard à l'importante dynamique impulsée au parti depuis l'élection d'Akhannouch à sa tête.

- Le secrétaire général du PI, Nizar Baraka, a appelé les différents acteurs politiques à s'engager dans de nouveaux contrats sociaux dans la perspective de la mise en place du nouveau modèle de développement. S'exprimant lors d'un meeting à Fes, Baraka a fait savoir que les citoyens couvent de la frustration et de l'incertitude à l'égard des contrats sociaux prévues par la Constitution de 2011, soulignant la nécessité d’accélérer la production des lois et des textes réglementaires et la cadence des reformes structurelles, d'améliorer la gouvernance et de lutter contre la corruption.

*Al Ittihad Al Ichtiraki. :

- L’Association marocaine des infirmiers en anesthésie et réanimation a mis en garde contre les conséquences du manque de médecins anesthésistes-réanimateurs, faisant savoir que l’absence de ces médecins spécialistes met les infirmiers anesthésistes dans une situation illégale lors de l’exercice de leurs fonctions. Ces infirmiers, bien qu’ils doivent travailler sous la surveillance des médecins anesthésistes-réanimateurs, se trouvent obligés par l’administration d’intervenir sous peine de poursuites judiciaires pour non-assistance à personne en danger.

- Les représentants des commerçants et des professionnels se réuniraient aujourd’hui lundi avec Omar Faraj et Nabil Lakhdar, respectivement directeur général des impôts et directeur général de l'Administration des douanes et impôts indirects, pour examiner les problèmes générés par l’application du nouveau Code des impôts. Cette réunion, technique, sera l’occasion d’aborder les différents problèmes liés aux impôts à exiger des professionnels du secteur, dont la nouvelle facturation ou les arriérés fiscaux au titre de l’année 2018.

*Al Alam. :

- Le secrétaire général du PI, Nizar Baraka, a appelé le gouvernement à faire de 2019 une année consacrée à l'évaluation des stratégies sectorielles mises en place par les anciens gouvernements pour s’arrêter sur le bilan des réalisations tant positives que négatives, surtout que la durée de la plupart de ces plans s’achèvera en 2020. S'exprimant lors d'un meeting à Fes à l'occasion l'anniversaire de la présentation du Manifeste de l'indépendance, le 11 Janvier 1944, Baraka a souligné la nécessité que cette évaluation soit établie par les institutions constitutionnelles concernées par l'évaluation des politiques publiques.

- Deux ressortissants marocains ont été blessés dans l'explosion qui s’est produite dans une boulangerie du 9-ème arrondissement de Paris, apprend-on de source diplomatique marocaine dans la capitale française. Les Marocains blessés, tous deux en visite touristique à Paris, ont été évacués vers l’hôpital universitaire Pitié Salpêtrière où l’un d’eux devrait subir une intervention chirurgicale à la main. Leur état de santé ne prête cependant pas à inquiétudes, assure-t-on de même source. 

*Al Massae. :

- L'Agence nationale de l'assurance maladie (ANAM) a affirmé que la procédure concernant la carte Ramed n’a subi aucun changement depuis le début d'une expérience pilote dans la région Tadla-Azilal en 2008 et après la généralisation du régime en 2012. Le régime fixe les critères d’éligibilité pour les collectivités territoriales sur la base de 40 DH pour chaque bénéficiaire pauvre et 120 DH par an, alors que la contribution de chaque membre d'une famille en situation de précarité s'élève à 120 DH par an, sans dépasser 600 DH par an pour chaque famille comme seuil maximal, explique l’ANAM.

- Des magistrats de la Cour des comptes se sont rendus à la commune de Taroudant pour vérifier des dossiers se rapportant à un certain nombre de projets suspendus depuis des années, et dont des rapports avaient déjà été établis par la Cour. Il s’agit de dossiers relatifs au complexe culturel d’une valeur de 3 milliards de centimes, lancé en 2010. Les travaux n’ont pas été achevés à cause de problèmes liés aux études techniques, à l’absence du bureau d’études pour le suivi des travaux en plus du manque de coordination entre les intervenants, selon des sources de la Cour des comptes.

*Bayane Al Yaoum. :

- Le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, a reçu le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, Sabri Bachtobji, émissaire du président tunisien, Béji Caïd Essebsi, porteur d'un message à SM le Roi Mohammed VI. Dans une déclaration à la presse à l'issue de cette rencontre, Bachtobji a indiqué avoir remis à Bourita un message du président de la République tunisienne, adressé à SM le Roi Mohammed VI pour assister au Sommet de la Ligue arabe prévu fin mars à Tunis.

- Le déficit commercial s'est aggravé de 10% près de 104,38 milliards de dirhams (MMDH) à fin novembre 2018, contre 94,88 MMDH durant la même période un an auparavant, selon l'Office des changes. Cette aggravation s'explique par un accroissement des importations de 33,78 MMDH, plus importante que celui des exportations (+24,29 MMDH), fait savoir l'Office des changes dans une note sur ses indicateurs mensuels des échanges extérieurs du mois de novembre 2018, ajoutant que le taux de couverture s'est établi à 77,9% entre janvier et novembre 2018 au lieu de 78,3% un an plus tôt.

*Rissalat Al Oumma. :

- La mise en œuvre du Registre social unique (RSU) débutera de manière progressive avant fin 2019, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, Mustapha El Khalfi. Le projet de loi portant création du RSU, du Registre national de la population et de l'Agence nationale des registres se trouve dans ses dernières étapes d'élaboration, a précisé El Khalfi lors d’un point de presse tenu à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement.

- Saad Dine El Otmani, chef de gouvernement et secrétaire général du PJD, a affirmé que depuis son installation, le gouvernement a accompli d’importantes réalisations et planté les premiers jalons de plusieurs réformes structurelles attendues depuis de longues années. El Otmani, qui intervenait à l’ouverture de la session du Conseil national de son parti, a souligné que, contrairement aux campagnes visant à jeter le discrédit sur son action, le gouvernement a réalisé ce qu’il avait promis dans son programme et demeure résolu à accroître ses réalisations dans le futur.


Le Fil | Bulletins du jour | Communiqué de presse


Facebook
Twitter
Rss
Newsletter