MAP le Mercredi 11 Novembre 2020

Maroc. Revue de presse quotidienne du 11/11/2020



Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi :


L'Économiste :

• Fausses factures : bientôt une liste noire des fraudeurs. Le "Name and Shame" à l'encontre des entreprises spécialisées dans le business des fausses factures est prévu dans le projet de loi de finances 2021. Le principe consiste à publier sur le portail de la Direction Générale des Impôts la liste des fournisseurs (avec leur identifiant fiscal) qui ne déposent pas de déclaration fiscale et qui n'exercent aucune activité effective. Par conséquent, un client doit au préalable consulter la liste, régulièrement mise à jour, avant d'effectuer une transaction commerciale. Selon les professionnels, de nombreux opérateurs créent des sociétés ayant pour activité principale de vendre des factures moyennant une commission. Les factures fictives servent à minorer les bénéfices imposables et à récupérer de manière indue la TVA.

• PLF 2021 : le régime de l’auto-entrepreneur retouché. Le régime de l'auto-entrepreneur est retouché au niveau du plafond du chiffre d'affaires autorisé pour chaque catégorie. Ainsi, pour les activités industrielles, commerciales et professionnelles, il est proposé de passer à 1 million de DH au lieu de 500.000 DH actuellement. De même, pour les prestataires de services, l'amendement propose d'augmenter le plafond à 500.000 DH au lieu de 200.000 DH en vigueur actuellement. Ce changement vise à améliorer l'attractivité du régime de l'auto-entrepreneur pour contribuer dans la création des postes d'emploi et la lutte contre le chômage. Sachant que le nombre des auto-entreprises reste faible au point que le total d'adhésion à ce régime ne dépasse pas 131.000 dossiers depuis sa mise en place en 2015.

Le Matin :

• Plus de 70 organisations et associations italiennes dénoncent les actions de provocation menées par les milices du polisario au poste d'El Guerguerat. Plus de 70 organisations non-gouvernementales, associations et municipalités en Italie ont dénoncé les actions de provocation menées par les milices du polisario au poste d'El Guerguerat, relevant que ces agissements représentent une menace sérieuse à la paix et à la stabilité dans toute la région sahélo-saharienne, "déjà secouée par les actes de terrorisme, le trafic de drogue, la traite d'êtres humains, et la radicalisation dans la zone proche du Sahel". Dans un appel lancé dans le cadre d'une initiative menée par la Fondation Calabria Roma Europa qui regroupe plus de 180 municipalités, ces ONG et associations italiennes et italo-marocaines, ainsi que les représentants d'autorités locales rappellent la condamnation de ces actes de provocation par le Conseil de sécurité et le Secrétaire Général de l’ONU, tout en appelant le gouvernement italien à adopter "une position ferme eu égard aux multiples implications de la situation sur la paix et la sécurité dans notre entourage immédiat et en Méditerranée".

• Iresen Green InnoBoost 2.0 : 20 millions de DH pour soutenir les projets les plus innovants. Coup d’envoi de la deuxième édition du Green InnoBoost 2.0. Le programme de 20 millions de DH, lancé par l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (Iresen), a pour objectif d’accompagner les entrepreneurs, industriels et chercheurs de l’écosystème national dans la mise sur le marché de leurs innovations vertes. Il contribuera à la relance de l’économie nationale via la mise en œuvre accélérée des projets sur 18 mois. "Avec le soutien du ministère de l’Énergie, des mines et de l’environnement, l’Iresen poursuit sa dynamique d’accompagnement de la stratégie énergétique nationale et de soutien à l’innovation au travers du financement de projets innovants à fort potentiel d’impact environnemental et socio-économique", note un communiqué. À la clé : jusqu’à 1,5 million de DH par projet pour le financement du prototypage, de la certification et de la production d’une première série préindustrielle.

Maroc le Jour : 

• Covid-19: Le taux de reproduction du virus a atteint 1,22 au niveau national. Le taux de reproduction de la Covid-19 a atteint 1,22 au niveau national, a indiqué le coordonnateur du Centre national des opérations d'urgence de santé publique au ministère de la Santé, Mouad Mrabet. Dans sa présentation du bilan bimensuel relatif à la situation épidémiologique, Mrabet a souligné que le développement du taux de reproduction s'explique par l'augmentation significative du nombre des cas contaminés par la Covid-19 au niveau national, "puisque nous enregistrons chaque jour des chiffres records, notamment 259.951 cas positifs à la Covid-19 jusqu'au lundi 9 novembre, avec un taux d'incidence cumulé de 715.8/100.000 habitants", a-t-il dit. Présentant la situation épidémiologique jusqu'au 9 novembre, le coordonnateur du Centre national des opérations d'urgence de santé publique au ministère de la Santé, a indiqué que le nombre de décès enregistré jusqu'à cette date a atteint 4.356, soit un taux de létalité de 1,7% et le nombre de personnes déclarées guéries a atteint 212.905, soit un taux de rémission de 81,9%.

• Jeunesse: Une commission interministérielle sera chargée de la mise en œuvre de la stratégie sectorielle. Le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Othman El Ferdaous a indiqué que son département est en train de réfléchir à la création d'une commission interministérielle pour la mise en œuvre territoriale de la politique et de la stratégie sectorielle relative à la jeunesse. En réponse à une question centrale autour de "la stratégie du ministère de la Culture, de le jeunesse et des sports, à la lumière de la pandémie du coronavirus" posée par les groupes de la majorité à la Chambre des représentants, El Ferdaous a souligné l'importance de la gouvernance stratégique du département de la Jeunesse, expliquant que son département œuvrera à la création d'une commission interministérielle pour la mise en œuvre territoriale de la politique et de la stratégie sectorielle relative à la jeunesse, à l'instar du modèle de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH).

Aujourd’hui le Maroc :

• "Al Jayl Al Akhdar", nouvel eldorado pour les jeunes et la classe moyenne ? La stratégie "Al Jayl Al Akhdar" montera en puissance en 2021. En tout cas, le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts est déterminé à donner un coup d’accélérateur à ladite stratégie qui ambitionne de faire de l’agriculture marocaine le nouvel eldorado pour les jeunes et la classe moyenne. Lors de la présentation du budget de son département devant la commission des secteurs productifs à la Chambre des représentants, Akhannouch a affirmé que le programme d’action 2021 prévoit la mise en place de nouvelles incitations dans le cadre de la mise en œuvre des objectifs de la stratégie "Al Jayl Al Akhdar" visant à soutenir les jeunes et faciliter l’émergence d’une nouvelle classe moyenne tout en valorisant et développant les terres collectives. Pour ce faire, le ministère entend mettre le paquet pour soutenir le monde agricole. Ainsi, les subventions du Fonds de développement agricole devraient atteindre environ 4,2 milliards de dirhams (MMDH) en 2021, en hausse de 3% par rapport à l’année en cours. La même source a abordé le plan national d’économie d’eau et plus particulièrement la reconversion collective à l’irrigation localisée destinée à couvrir 72% de la superficie totale programmée. 

• Témara: un brigadier de police utilise son arme pour neutraliser le danger émanant d'un récidiviste. Un brigadier de police exerçant à la brigade des motards au district provincial de sûreté à Témara a été contraint, lundi à minuit, de faire usage de son arme de service pour neutraliser le danger émanant d’un individu aux antécédents judiciaires pour des infractions contre les personnes et les biens, qui était en état de forte impulsivité et qui a exposé la sécurité et l’intégrité d’un agent de police à une menace sérieuse et dangereuse à l’aide de deux grands sabres. Selon les premiers éléments de l’enquête, le suspect a exposé un policier de circulation à une tentative d’agression dangereuse, à l’aide de deux grands sabres sans motif apparent ou connu, et a menacé l’intégrité de citoyens, ce qui a contraint un élément de la brigade des motards de faire usage de son arme de service en tirant une balle ayant atteint le mis en cause, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

L’Opinion :

• Les malades au Covid-19 pris en charge à domicile. Après la mise à jour du protocole de traitement des malades au Covid-19 par le ministère de la Santé, il est devenu possible que les patients ne présentant pas de facteurs de risques soient pris en charge à domicile. Ces derniers peuvent prendre leur traitement auprès des pharmacies sur ordonnance des médecins. Face à la flambée des cas ces dernières semaines, la hausse de la demande sur les médicaments anti Covid-19 a fait diminuer gravement des médicaments à base de vitamine C, ce qui peut sérieusement nuire à la convalescence des malades.

• Youssoufia/Rehamna : l’OCP lance un programme pilote pour l’accompagnement de plus de 900 agriculteurs. A travers son programme "Act4Community", le groupe OCP a lancé un programme pilote et intégré visant à accompagner 990 agriculteurs dans les provinces de Youssoufia et de Rehamna, pour améliorer les pratiques de gestion des cultures, au début de la saison agricole 2020-2021. Initié en coordination avec l'Office National du Conseil Agricole (ONCA), ce programme vise à améliorer les pratiques de gestion des cultures les plus populaires dans la région, notamment les céréales, les fourrages, le cumin, la menthe et les oliviers, à travers la généralisation de la technique de semis direct des céréales et des fourrages. 

Al Bayane : 

• Le ministre-président de la région de Bruxelles-capitale souligne l'important essor économique que connaissent les provinces du Sud. Le ministre-président de la région de Bruxelles-capitale, Rudi Vervoort, a souligné, l’important essor économique que connaissent les provinces du Sud sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI. "J’ai moi-même eu l’occasion de me rendre au Maroc et j’ai pu constater à Laâyoune et dans d’autres villes côtières du Sahara un développement extraordinaire qui place cette région au cœur du dispositif et de l’image du renouveau économique que le Maroc connaît aujourd’hui", a indiqué le président du gouvernement régional de la capitale belge dans une réaction au discours du Souverain à l’occasion du 45ème anniversaire de la Marche Verte. Vervoort, qui s’est dit "frappé par l’attachement du peuple marocain à cette région", a souligné que le Maroc a déployé énormément d’efforts également sur le plan institutionnel avec un processus d’autonomie "permettant l’expression des singularités dans l’unité".

• Dialogue inter-libyen : Le Drian salue les efforts "importants" du Maroc. Le ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean Yves le Drian, a salué les efforts "importants" déployés par le Maroc pour la recherche d’une solution à la crise libyenne. Les efforts importants du Maroc s’inscrivent dans le cadre de la relance du processus politique sous l’égide des Nations unies auquel le Royaume apporte une "contribution significative", a relevé M. Le Drian lors d’un point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, à l’issue de leurs entretiens. Il a, à cet égard, salué l’accueil par le Royaume des pourparlers inter-libyens à Bouznika, soulignant l’importance que le Maroc soit pleinement une partie prenante de toutes les initiatives internationales concernant la Libye.

Libération :

• Sahara : Le groupe d'amitié France-Maroc du Sénat français appelle à une solution s'inspirant de la proposition de large autonomie préconisée par le Maroc. Le groupe d'amitié France-Maroc du Sénat français a appelé à une solution s'inspirant de la proposition de large autonomie préconisée par le Maroc. "Le groupe d'amitié France-Maroc du Sénat salue le 45ème anniversaire de la Marche Verte. Au moment où la tension est vive à Guerguarat, nous appelons une fois de plus à une solution pacifique et négociée sous l'égide du Conseil de sécurité des Nations Unies s'inspirant de la proposition de large autonomie préconisée par le Royaume du Maroc", a indiqué son président Christian Cambon. "Depuis 45 ans le Royaume du Maroc a consenti de gigantesques efforts en investissant dans le logement, la santé, l'éducation, les activités économiques et les équipements publics, comme l'a constaté le groupe d'amitié France-Maroc du Sénat en se rendant sur place", a souligné Cambon.

• Procès à distance: 393 audiences du 2 au 5 novembre. Un total de 393 audiences ont été tenues à distance dans les différents tribunaux du Royaume, du 2 au 5 novembre, au cours desquelles 7.951 affaires ont été mises au rôle, a indiqué le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ). Un total de 9.256 détenus ont bénéficié des procès à distance, durant la même période, après leur consentement, afin de leur épargner tous les risques sanitaires en cette conjoncture exceptionnelle, marquée par la propagation du coronavirus, souligne le CSPJ dans un communiqué. Ce projet de procès à distance, lancé en collaboration avec les partenaires du système judiciaire, vient en consécration des valeurs d'ouverture et de communication concernant les différentes mesures prises par le CSPJ pour freiner la propagation du Coronavirus dans le Royaume, note le Conseil.

Rissalat Al Oumma : 

• UPEM: Lancement de l'opération "La lecture, acte de résistance". L’opération "La lecture, acte de résistance" a été lancée, lundi dans plusieurs villes du Maroc, à l’initiative de l’Union professionnelle des éditeurs du Maroc (UPEM). Coïncidant avec le 45ème anniversaire de la glorieuse Marche verte, cette initiative se veut une autre forme de résistance et de marche, surtout en ces temps pandémiques, que les professionnels du livre baptisent : la Résistance par la lecture. Dans ce sens, trente librairies dans presque toutes les régions du Royaume s’allient pour promouvoir la lecture auprès du plus grand nombre de Marocaines et de Marocains, d’autant qu’elles visent à offrir la belle occasion aux bouquineurs de renouer avec le désir de la lecture et redonner au livre tout son éclat. Lancée à Rabat à Librairie Kalila Wa Dimna, en présence du Directeur Général de l’Agence marocaine de presse (MAP), M. Khalil Hachimi Idrissi, du secrétaire général du ministère de la Culture, M. Abdelillah Afifi, du président de l’UPEM, M. Abdelkader Retnani, du médiateur de la MAP, M. Driss Ajbali et la directrice de la librairie Kalila Wa Dimna, Mme Souad Balafrej, "La lecture, acte de résistance" propose une sélection d’ouvrages récemment parus dans les grandes maisons d’édition, mais aussi d’autres qui interpellent par rapport à la capacité de résilience de notre pays.

Al Yaoum Al Maghribi : 

• RAM : nouvelles dispositions d'accès au territoire français. Royal Air Maroc (RAM) informe qu’à partir du 11 novembre courant, les passagers à destination de la France doivent obligatoirement présenter, au moment de l’enregistrement, un résultat valide de test négatif à l’infection à la Covid-19 de moins de 72 heures (en fonction de la date du prélèvement). Les enfants âgés de moins de 11 ans sont dispensés du test, précise la compagnie aérienne nationale dans un communiqué, relevant que ces mesures font suite à la décision des autorités françaises relative aux nouvelles dispositions d’accès au territoire français. En outre, Royal Air Maroc rappelle que les passagers à destination de la France doivent obligatoirement présenter, avant embarquement, une attestation de déplacement international dérogatoire depuis l’étranger vers la France incluant la liste détaillée des catégories autorisées à accéder au territoire français, ainsi qu’une déclaration sur l’honneur d’absence de symptômes d’infection à la Covid-19.

Al Massae :

• Amzazi: Plus de 140.000 élèves du privé ont basculé vers le public. Un total de 140.250 élèves ont quitté les établissements scolaires privés pour ceux du public au titre de l'année scolaire 2020-2021, contre 52.000 l'année précédente, a indiqué le ministre de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaïd Amzazi. Dans sa présentation du projet de budget de son ministère au titre de l'année 2021 devant la commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants, Amzazi a souligné que 68 établissements privés ont fermé leurs portes au titre de l'année scolaire actuelle, à cause des répercussions de la crise de la Covid-19. "Le nombre des élèves de l'enseignement privé est de 1.042.620, répartis sur 5.828 écoles", a-t-il poursuivi, notant que 3.083 établissements ont été visités par les commissions d'inspection et de contrôle.

Assahraa Al Maghribiya :

• La FNM et l'AFD signent une convention de subvention de 300.000 euros. La Fondation nationale des musées (FNM) et l'Agence française de développement (AFD) ont signé une convention de subvention d'une enveloppe de 300.000 euros, destinée à financer un programme panafricain de formation aux métiers des musées et du patrimoine en Afrique. Signée par le ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean Yves le Drian, le président de la FNM, Mehdi Qotbi et le directeur de l'AFD au Maroc, Mihoub Mezouaghi, cette convention permettra à la FNM de consolider sa position en tant que carrefour du savoir-faire africain en matière de conservation et de préservation du patrimoine et d’ingénierie culturelle. Elle vise à mettre en œuvre un programme de renforcement des capacités et d’échange d’expériences dans le cadre d’une coopération panafricaine, en mobilisant un ensemble d'experts issus des pays de l’Afrique de l’ouest francophone et de la France, dans le but d’échanger les bonnes pratiques et de structurer un réseau d’experts africains sur les métiers des musées et du patrimoine.

Al Ahdath Al Maghribiya : 

• Amara : Les démarches entamées pour la réalisation de la plus grande station de dessalement de l'eau de mer en Afrique. Le ministre de l'Équipement, du Transport, de la Logistique et de l'Eau, Abdelkader Amara a indiqué que les démarches ont été entamées pour la réalisation de la plus grande station, à l'échelle continentale, de dessalement de l'eau de mer à Casablanca. En réponse à une question centrale autour des "mesures entreprises pour remédier à la pénurie d'eau", posée par les groupes de la majorité et de l'opposition à la Chambre des conseillers, Amara a affirmé que les démarches et les étapes procédurales ont été entamées pour la réalisation du projet de dessalement de l'eau de mer de la ville de Casablanca, pour une capacité de traitement d'environ 300 millions m3 d'eau, notant que cette station se veut la plus grande au niveau du continent, pour une enveloppe budgétaire moyennant 10 MMDH. Il a, par ailleurs, expliqué que le projet de dessalement de l'eau de mer de la province de Chtouka Ait Baha a été parachevé, outre le renforcement du débit d'une série de stations de dessalement dans les provinces du Sud du Royaume.

Al Ittihad Al Ichtiraki : 

• La France préoccupée par le blocage en cours à Guergarat. La France est préoccupée par le blocage en cours à Guergarat a affirmé le ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean Yves Le Drian. La France suit avec attention les événements de Guergarat, a indiqué M. Le Drian lors d’un point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, à l’issue de leurs entretiens, soulignant qu'"il faut sortir de cette situation". Le Drian a dans le même sens tenu à saluer la responsabilité dont fait preuve le Maroc. Le chef de la diplomatie française a par ailleurs réitéré la position "constante" de la France soutenant la recherche d’une solution "juste, durable et mutuellement agréée" sous l’égide de l’ONU à la question du Sahara.

Al Alam :

• Industrie: L'accès au financement bancaire jugé "normal" par 83% des patrons au 3ème trimestre 2020. L'accès au financement bancaire a été jugé "normal" par 83% des chefs d'entreprises de l'Industrie et "difficile" par 14% au cours du 3ème trimestre 2020, selon Bank Al-Maghrib (BAM). Par branche, cet accès a été qualifié de "normal" par 88% des industriels de la "chimie et parachimie", 83% de "l'agroalimentaire", 80% de la "mécanique et métallurgie", ainsi que par 55% du "textile et cuir" où il a été également jugé "difficile" par 45% autres industriels, précise BAM dans une note sur les résultats trimestriels de l'enquête de conjoncture. Au T3-2020, le coût du crédit aurait été en stagnation dans l'"agro-alimentaire" et dans la "chimie et parachimie", fait savoir la même source, ajoutant que dans la "mécanique et métallurgie", 53% des entreprises indiquent un coût du crédit inchangé par rapport au trimestre précédent et 41% le déclarent en baisse. En revanche, 68% des industriels du "textile et cuir" indiquent un coût de crédit en stagnation et 26% en hausse.

Akhbar Al Yaoum :

• Tanger Med assume pleinement son rôle pour développer les meilleures pratiques en termes de gestion de plateformes portuaires intégrées. Tanger Med assume pleinement son rôle pour partager son expérience et œuvrer à développer les meilleures pratiques en termes de conduite et de gestion de plateformes portuaires intégrées, a affirmé, à Djibouti, le Président du Groupe Tanger Med, Fouad Brini. "C'est dans ce cadre que nous avons convenu collectivement avec près d’une trentaine d’autorités portuaires le lancement en juillet 2019 d’une plateforme collaborative régulière d’échanges focalisée sur les thématiques d’intérêts communs : la Task Force Portuaire Africaine", a souligné M. Brini dans une allocution lue en son nom lors de l’ouverture de la 2ème édition du Forum Africain des Ports avec la participation de plus 600 personnes représentant 50 pays dans un format hybride (présentiel/digital). Le Maroc a pu durant ces dernières années, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, réaliser une véritable rupture dans le développement des infrastructures portuaires, a ajouté M. Brini dans cette allocution lue par le Directeur développement du groupe Tanger Med, Ahmed Bennis.

Bayane Al Yaoum : 

• Amara: Le redressement financier de l'entreprise nationale en tête des priorités. Le ministre de l'Équipement, du Transport, de la Logistique et de l'Eau, Abdelkader Amara a indiqué que son département prévoit d'assurer les conditions adéquates pour le redressement financier de l'entreprise nationale et la préservation des postes d'emploi. En réponse à une question centrale sur les "moyens à même de dépasser les répercussions de la pandémie de la Covid-19 sur les secteurs de l'équipement, du transport, de la logistique et de l'eau", posée par les groupes de la majorité à la Chambre des représentants, M. Amara a expliqué que son département veille au renforcement du rôle des établissements et des entreprises publics, en tant que levier essentiel dans la création de la richesse et des emplois, outre l'amélioration de la rentabilité financière et économique des investissements du département de tutelle et la consolidation du rôle de l'administration dans l'accompagnement de l'entreprise.


Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Les commentaires trop longs peuvent ne pas être publiés en raison de leur longueur. Tous les commentaires sont modérés. eMouaten.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture et nous avons hâte d'avoir de vos nouvelles!