Menu
eMouaten : Confidences sur les études du roi Mohammed VI (VIDEO) https://t.co/8DmzCgS6Ag

eMouaten : Bulletin de Veille
Twitter
Facebook
Newsletter
Rss



              
MAP | Reproduit ici le Vendredi 11 Janvier 2019 à 10:29

Maroc. Revue de presse quotidienne du 11/01/2019



Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi :


 
*Le Matin. :

- Ahmed Chaouki Benyoub, le nouveau délégué interministériel aux droits de l'Homme, a réitéré le ferme engagement du Maroc dans les efforts consentis au niveau mondial pour lutter contre la traite des personnes. Benyoub, qui intervenait lors de la séance d’ouverture d’une session de formation des formateurs en matière de lutte contre la traite des humains organisée du 7 au 11 janvier, a souligné l’intérêt particulier porté par la délégation interministérielle aux droits de l’Homme aux programmes et actions menés par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime pour la lutte contre la traite des personnes. Jean-Pierre Sacaze, chef du secteur gouvernance à la délégation de l’Union européenne au Maroc, a souligné, de son côté, les efforts menés par le Royaume pour lutter contre la traite des personnes, rappelant à cet égard que l’Union européenne soutient le Royaume dans ces efforts à travers la mobilisation d’un montant de 800 millions de dirhams depuis janvier 2018.

- Bonne nouvelle pour les éleveurs de la région d’Azilal. Le département de l’Agriculture a mandaté le cabinet Wise Kraft afin de l’accompagner dans la réalisation du projet de renforcement des capacités des éleveurs. Wise Kraft est un cabinet spécialisé dans les études et recherches dans l'économie, la sociologie, l'environnement et l'agriculture. Sa mission : promouvoir la filière viande rouge dans la région. Wise Kraft a remporté ce marché pour plus de 1,8 million de dirhams. Sa mission consistera donc à apporter l’appui nécessaire aux éleveurs d’ovins et de caprins pour les aider à améliorer la conduite alimentaire du cheptel et s’approprier les pratiques qui les aideraient à prévenir les pathologies les plus dominantes et à adopter un programme prophylactique approprié. Il s’agit également d’optimiser les performances de reproduction du cheptel et d’adopter les techniques de sélection les plus appropriées.

*L'Opinion.:

- Le secrétaire général du parti de l'Istiqlal, Nizar Baraka, a affirmé que le parti, fort de son encrage sur le terrain et de sa proximité avec le citoyen, entend ainsi impulser une nouvelle dynamique à son action de terrain pour réhabiliter confiance et crédibilité dans l'action politique, instaurer une nouvelle démarche de travailler et une nouvelle manière de partager avec la société civile et avec l'ensemble des forces vives de la nation. Baraka, qui intervenait lors d’une émission du MATIN TV, a appelé à donner du sens à la politique fiscale sur les bases de la pédagogie, de la sérénité et d'éducation du citoyen.

- Plus de 4 millions de jeunes filles et 450.000 mères ont bénéficié du Programme de promotion de l'éducation à la santé reproductive, lancé il y a vingt ans par le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et le groupe Procter & Gamble (P&G). Les deux partenaires viennent de célébrer les 20 ans de ce Programme ciblant essentiellement les jeunes filles de la première année du collège. Cette initiative vient compléter le programme scolaire en répondant à une problématique réelle d’accès à l’information autour des thématiques liées à la puberté et à la santé reproductive.

*Al Massae. :

- Le ministère de l’Education nationale a fait part de sa décision de ne plus tolérer l’utilisation du téléphone portable dans les établissements scolaires. Il a exhorté directeurs, inspecteurs pédagogiques et cadres administratifs à généraliser l’interdiction d’utilisation des téléphones dans le but de sauvegarder les droits d’apprentissage des élèves et réunir les conditions propices aux responsables pour qu’ils accomplissent leurs tâches dans de meilleures conditions. Le ministère a d’autre part souligné que la commission envoyée par l’académie régionale de Marrakech-Safi pour élucider les circonstances d'une vidéo filmée à l’intérieur d’un établissement scolaire à El Kelaâ des Sraghna va adopter les sanctions disciplinaires qui s’imposent à l’encontre de l’élève qui aurait monté cette vidéo.

*Bayane Alyaoum. :

- La réunion que le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit a tenue avec chacun des leaders des centrales syndicales les plus représentatives n’a apporté aucune nouveauté sur le processus du dialogue social, bloqué faute d’accord avec le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani. Aucune nouvelle offre du gouvernement n'a été évoquée lors de cette réunion, selon des sources du journal. La réunion a été l’occasion d’entendre de nouveau les revendications des syndicats et les raisons qu’ils ont invoquées pour rejeter l’offre du gouvernement, qui consistait à augmenter les salaires de 400 DH répartis sur trois ans. Les syndicats ont souligné que le changement du négociateur ne change en rien leur position sur l’augmentation des salaires. - La part des énergies renouvelables dans le mix électrique national a atteint 35% à fin 2018, avec une capacité installée de plus de 2.965 MW, a indiqué le ministre de l’Énergie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rabbah. Le ministère veille à développer une capacité supplémentaire d'environ 10.000 MW d'énergies renouvelables, répartis en 4.500 MW solaire, 4.200 MW éolien et 1.300 MW hydroélectrique à l’horizon 2030, a-t-il noté.

*Rissalat Al Oumma. :

- Le chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, a rassuré les commerçants et les professionnels et annoncé la suspension des dernières mesures relatives au système informatique de facturation, dans l'attente des rencontres prévues entre les départements gouvernementaux concernés et toutes les parties représentant les catégories des commerçants et les professionnels en vue d'examiner les difficultés et trouver les solutions adéquates. El Otmani, qui intervenait à l'ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, a indiqué qu'une réunion sera tenue lundi prochain entre la Direction générale des impôts (DGI) et l'Administration des Douanes et Impôts Indirects d'une part, et les représentants des commerçants d'autre part, pour débattre de toutes les questions et régler toutes les problématiques qui se posent. Il a fait savoir aussi qu’une autre réunion est prévue le 16 janvier au siège du ministère.

- L’Organisation démocratique des collectivités locales, affiliée à l’ODT, observe jeudi prochain une grève nationale dans tous les services relevant des communes, des assemblées préfectorales et provinciales, des conseils régionaux et des sociétés de gestion déléguée. L'organisation a appelé le ministère de l’Intérieur à mettre fin au blocage du dialogue sectoriel et ouvrir la porte à la négociation collective sur une nouvelle base qui permettrait la satisfaction des aspirations des fonctionnaires des collectivités territoriales, notamment l’amélioration des conditions de travail, la motivation et la formation.
*Akhbar Alyaoum.:

- Après l'entrée en vigueur de la loi fixant les conditions d'emploi des travailleurs domestiques, censée protéger leurs droits, le Conseil de gouvernement a adopté un nouveau décret fixant les conditions d'application du régime de sécurité sociale aux travailleurs et travailleuses domestiques. Le décret définit les conditions d'immatriculation des travailleurs et travailleuses domestiques à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), ainsi que les conditions d'affiliation de leurs employeurs à la caisse, outre les mesures que la CNSS doit prendre dans le cas de la non affiliation d'un employeur ou de la non immatriculation des travailleurs et travailleuses domestiques et la base de calcul des cotisations dues à la CNSS. *Al Ahdath Al Maghribia.:

- Dans le cadre de l'opération annuelle de révision ordinaire des listes électorales générales, les tableaux rectificatifs provisoires élaborés par les commissions administratives et les listes de l’année précédente, sont mis à la disposition du public pour consultation du 10 au 17 janvier, a annoncé le ministre de l’Intérieur dans un communiqué. Ces tableaux sont mis à la disposition du public, du 10 au 17 janvier, dans les bureaux des autorités administratives locales et des services des collectivités et des arrondissements, accompagnés des listes de l’année précédente, précise le ministre, notant que les intéressés peuvent consulter sur place le contenu de ces documents durant les horaires de travail officiels.

- SAMIR: L'Etat ne pense "absolument pas" à relancer la raffinerie, a indiqué le ministre de l’Énergie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rabbah. A ce jour, la Samir ne trouve aucun acquéreur pour relancer ses activités de raffinage. Le ministre a justifié cette position par l'ampleur des investissements nécessaires pour sa remise en service et les lourdes dettes à rembourser. Selon lui, la création d'une nouvelle raffinerie pourrait être moins coûteuse que la reprise de la Samir.


*Al Alam. : - Découverte du gaz à Tendrara dans l'est du Maroc. Des responsables de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) ont indiqué au journal que l'entreprise Sound Energy opère en vertu des permis d'Anoual et de Grand Tendrara. Cette entreprise a réalisé le forage de 3 puits à Tendrara entre 2016 et 2017 dont deux puits ayant affiché des ressources en gaz. Cette découverte a abouti à une concession d'exploitation en août de l'année dernière. L'exploitation du gaz en vertu de cette convention est prévue en 2021.

- L'indice de confiance des ménages (ICM), dont les composantes portent sur l'évolution du niveau de vie, du chômage, de l'opportunité à effectuer des achats de biens durables et de la situation financière, s'est établi à 79,8 points au 4ème trimestre 2018, contre 85,9 points une année plus tôt, estime le Haut-Commissariat au Plan (HCP). En effet, les résultats de l’enquête de conjoncture auprès des ménages montrent globalement que la confiance des ménages s’est dégradée au T4-2018, indique le HCP dans une note d’information, précisant que 31% des ménages déclarent un maintien au même niveau de vie au cours des 12 derniers mois et 27,8% une amélioration.

*Al Ittihad Al Ichtiraki. :

- Le nombre de personnes tuées dans des accidents de la route a enregistré une baisse de 3,16% entre novembre 2017 et octobre 2018, a annoncé le secrétaire d’État chargé du transport, Mohamed Najib Boulif. Quelque 3.435 personnes ont trouvé la mort dans des accidents durant la même période, a-t-il indiqué lors de la 69ème réunion de l’Assemblée générale du Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC), précisant que 94.431 accidents ont été enregistrés (+6,57%), dont 3.030 mortels (-2,32%). Quant au nombre des blessés graves, il a accusé une baisse de 4,37% pour s'établir à 8.731.

- S'établissant à plus de 75 milliards de DH, la facture énergétique a contribué à l'aggravation du déficit commercial de 10% à près de 104,38 milliards de dirhams (MMDH) à fin novembre 2018. Les achats de gas-oils et fuel-oils ont augmenté de 20,2%, selon l'Office des changes, en passant de 31 MMDH en novembre 2017 à 37,3 MMDH en novembre 2018. Les importations du gaz, du pétrole et des autres hydrocarbures ont augmenté de 17,6%, atteignant 14,6 MMDH durant la même période.
 
*Libération. :

- L’économie marocaine, qui devrait enregistrer un taux de croissance de 3,2% en 2018, soit une progression de 0,2% par rapport aux prévisions de juin dernier, en raison notamment d’une récolte agricole abondante et une conjoncture touristique favorable, devrait fléchir cette année pour se situer à 2,9%, selon le dernier rapport semestriel de la Banque mondiale. Soutenue par les réformes économiques entreprises par le pays et en prévision de la perspective d’une amélioration de l’activité touristique, la croissance attendue cette année devrait remonter à 3,5% l’année prochaine tout comme l’année d’après, a relevé la même source.

- Quelque 43.500 tonnes d'engrais ont été utilisées en 2018 dans la culture des céréales au niveau de la région Fès-Meknès, dont la superficie agricole utile est estimée à plus de 1,3 million d'hectares. Ce chiffre représente une hausse de 266% par rapport à l’année 2008, au cours de laquelle la quantité d’engrais utilisée était seulement de l’ordre de 11.900 tonnes, selon un rapport de la direction régionale de l’agriculture. La superficie, qui sera emblavée en céréales au cours de la saison 2018-2019, est estimée à 716.000 hectares, soit 53% de la superficie totale cultivable dans la région. Quelque 44% de cette superficie est réservée au blé dur, 29% à l'orge et 27% au blé tendre, précise la direction.

*Al Bayane.:

- Le Maroc commémore, vendredi 11 janvier 2019, le 75ème anniversaire de la présentation, par le mouvement national marocain, du manifeste de l'indépendance. Cet événement allait marquer une évolution importante dans la revendication de l'indépendance du pays, soumis à l'occupation étrangère (française et espagnole), depuis 1912. La présentation de ce document historique avait noué avec une nouvelle impulsion de la revendication nationale, qui venait de rompre avec une ancienne démarche qui ne revendiquait qu'une amélioration sur le plan social. 

- Le déficit commercial s'est aggravé de 10% à près de 104,38 milliards de dirhams (MMDH) à fin novembre 2018, contre 94,88 MMDH durant la même période un an auparavant, selon l'Office des changes. Cette aggravation s'explique par un accroissement des importations de 33,78 MMDH, plus importante que celui des exportations (+24,29 MMDH), fait savoir l'Office des changes dans une note sur ses indicateurs mensuels des échanges extérieurs du mois de novembre 2018, ajoutant que le taux de couverture s'est établi à 77,9% entre janvier et novembre 2018 au lieu de 78,3% un an plus tôt.