eMouaten : Bulletin de Veille
Twitter
Facebook
Rss
Video



              
MAP | Reproduit ici le Samedi 7 Septembre 2019 à 11:02

Maroc. Revue de presse quotidienne du 07/09/2019




Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce samedi:

Le Matin :

• Masen, le groupe chargé de piloter les énergies renouvelables au Maroc, s'apprête à mettre en place d’un « Système de management intégré santé sécurité au travail et environnement » : SMISSE. L’objectif étant d’améliorer ses performances sur ces volets pour l’ensemble de ses activités, conformément aux normes internationales : ISO 45001 (Santé et à la sécurité au travail) et ISO 14001 (Management environnemental) dernières versions. Masen planche ainsi sur le recrutement d’un cabinet expert dans les systèmes de management santé, sécurité et environnement pour l’accompagner dans ce projet.

• La présidente de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA), Latifa Akharbach, a reçu une délégation de la Haute Autorité de l’audiovisuel et la communication (HAAC) du Bénin, conduite par son président, Rémi Prosper Moretti. Lors de cette entrevue, Akharbach s’est félicitée de la dimension qualitative des relations qu’entretiennent les deux institutions, liées de longue date par un protocole de coopération qui met principalement l’accent sur l’échange d’expériences sur les aspects techniques, administratifs, législatifs et financiers de la régulation audiovisuelle. Akharbach a exprimé la parfaite disposition de la Haute Autorité à approfondir et diversifier cette coopération, à travers notamment des actions de formation communes, des missions d’expertise ou encore des études conjointes.

L’Opinion :

• Le positionnement du Maroc et son rôle dans la promotion de l’environnement des affaires en Afrique ont été mis en avant lors d'un panel initié dans le cadre du 9ème Forum Afrique Expansion, tenu à Montréal. Au cours de ce débat consacré au contexte africain des affaires, le président de l’Inter Africa Capital Group (IACG), Mohamed H’Midouche a mis l'accent sur les atouts du Royaume en tant que hub pour les investisseurs désireux de se positionner sur le marché africain. H'Midouche a, dans ce contexte, souligné le caractère stratégique de la plateforme Casablanca Finance City située à la croisée des continents, notant que le Maroc se positionne comme le premier investisseur en Afrique de l’ouest, notamment dans l’espace de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO). • Les importations continuent de drainer la balance commerciale. Dans son rapport sur les échanges commerciaux, l'Office des changes met l’accent sur l'aggravation du déficit commercial de 5,066 milliards de dirhams à fin juillet 2019, pour atteindre 122,8 milliards de dirhams. Ces évolutions négatives résultent, de toute évidence, d'une hausse des importations par rapport aux exportations, souligne l’Office des changes, ajoutant que les importations au cours de cette période ont augmenté de 10,4 milliards de dirhams par rapport à la même période de l'année dernière pour s’établir à 291,1 milliards de dirhams. En revanche, les exportations n'ont augmenté que de 5,3 milliards de dirhams par rapport à la même période de l'année dernière, enregistrées à la fin du mois de juillet, à 168,3 milliards de dirhams. Face à ces évolutions, le taux de couverture des importations par les exportations est tombé de 58,1% à 57,8%. 

Al Bayane :

• Le flux des Investissements directs étrangers (IDE) au Maroc a atteint près de 10,54 milliards de dirhams (MMDH) à fin juillet 2019 contre 12,72 MMDH un an auparavant, soit une baisse de 17,2%, selon l'Office des changes. Ce résultat s'explique par la hausse des dépenses des IDE de 16% à 8,86 MMDH, conjuguée à une baisse des recettes de 4,7%, explique l'Office des changes dans une note sur les indicateurs des échanges extérieurs du mois de juillet. Quant au flux des Investissements Directs Marocains à l'Étranger (IDME), il a augmenté de 2,97 MMDH au titre des sept premiers mois de 2019, relève la même source, faisant savoir que les dépenses des investissements à l'étranger ont enregistré une hausse de 80,4% à 6,64 MMDH, tandis que les recettes ont baissé légèrement de 1,3%. • L'ONEE va sélectionner des startups à accompagner. En partenariat avec l'Agence de coopération internationale allemande (GIZ), l’ONEE va organiser, son premier Hackathon du 20 au 22 septembre 2019 à Casablanca. Cette compétition d’idées et de solutions réunira 80 participants mixtes (40 collaborateurs ONEE et 40 entrepreneurs), qui seront sélectionnés sur leur motivation et leur compétence autour des sujets de l’innovation. A l'issue de ce Hackathon, trois idées innovantes seront primées et les projets retenus bénéficieront d'un accompagnement pour faire aboutir la collaboration entre l'ONEE et les startups gagnantes.

Libération :

• La consécration de la bonne gouvernance et le renforcement de l'intégrité au sein de l'administration sont au cœur de la nouvelle vision réformatrice du système de la fonction publique, le but étant de jeter les fondements d'une fonction publique qui se démarque par le professionnalisme, l'efficacité et sa capacité de motiver ses éléments et composantes. Le plan d'exécution pour la mise en œuvre de cette vision, présenté jeudi devant le Conseil de gouvernement, s'articule autour de cinq axes, à savoir la gestion par compétences, la restructuration de la haute fonction publique, l’harmonisation des missions de la fonction publique, la révision de sa structure et la motivation et l’amélioration de l’environnement de travail. 

• Le Groupe OCP a annoncé avoir signé un mémorandum d’entente avec la Commission de l’Union africaine (UA) et l’Agence de développement de l’UA (AUDA-NEPAD) visant à soutenir le développement de l’agriculture en Afrique. La cérémonie officialisant la signature de ce mémorandum d’entente s’est déroulée en marge de l’African Green Revolution Forum (AGRF) qui s’est tenu du 3 au 6 septembre à Accra au Ghana. Dans un communiqué conjoint, l’Union africaine, l’AUDA-NEPAD et le groupe OCP ont affirmé que ce mémorandum « témoigne de l’engagement mutuel des parties d’approfondir la collaboration avec tous les acteurs africains, y compris ceux du secteur privé, afin de lutter conjointement contre la faim et la pauvreté grâce à une transformation durable du secteur agricole africain ».

Al Alam :

• A l'issue de la période estivale, marquée particulièrement par l’accroissement de la mobilité des personnes, l’Office national des Chemins de fer (ONCF) a transporté plus de 8 millions de voyageurs, dont 2,5 millions pour la seule période d’Aïd Al Adha, et ce dans les meilleures conditions de sécurité, de confort et de qualité. Dans un communiqué, l'ONCF a indiqué s'être donné comme mot d'ordre "A période exceptionnelle, dispositif exceptionnel", pour cette mobilisation générale, essentiellement à travers une offre de transport étoffée sur l’ensemble du réseau ferré national, des dessertes à cadence horaire aussi bien sur les trains à grande vitesse Al Boraq reliant Casablanca et Tanger, que des trains Al Atlas desservant Marrakech, Casa et Fès ou encore des trains directs connectant Oujda et Nador à Casablanca, Rabat et Tanger.

• La Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP) a décidé d'instaurer, à partir du 2 septembre, un moratoire de sept mois relatif à l'utilisation de la reconnaissance faciale, a annoncé la Commission. Durant cette période, aucune autorisation ne sera délivrée concernant cette technologie afin d'élaborer, sur la base d'une consultation élargie des acteurs publics, privés et de représentants de la société civile et d'experts nationaux et internationaux, une délibération pertinente en la matière, souligne la CNDP dans un communiqué. La reconnaissance faciale est une technologie d'identification et d'authentification qui utilise les caractéristiques physiques du visage des personnes ciblées, explique le communiqué, ajoutant que des réflexions sont en cours, aux niveaux national et international, pour la mise en place de normes définissant un usage, respectant la vie privée des personnes physiques, de cette technologie.

Bayane Al Yaoum :

• Le Conseil de gouvernement a approuvé le projet de décret n° 2.19.37 portant création d'une Direction provisoire au ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l'eau, chargée de superviser la réalisation du port Dakhla Atlantique, présenté par le secrétaire d'État chargé du transport au nom du ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l'eau. Cette direction aura pour missions de faire le suivi des travaux de construction de cette infrastructure, de veiller à la qualité des différents travaux et d’établir des rapports sur leur avancement et leur état comptable, outre la gestion des transactions conclues avec les entreprises, les bureaux et les laboratoires, a indiqué Mustapha El Khalfi, porte-parole du gouvernement, dans un communiqué lu lors d'un point de presse tenu à l'issue de la réunion du Conseil. 

• Le Maroc et la Chine ont convenu, jeudi, d'accélérer les négociations en vue de finaliser le projet d'accord relatif à la création d'un centre de médecine traditionnelle à Casablanca, conçu comme un centre de référence pour les pays d’Afrique dans le cadre de l'initiative "Ceinture et Route". L'annonce a été faite au cours d'un entretien à Rabat entre le ministre de la Santé, Anass Doukkali, et le vice-ministre de la Commission nationale chinoise de la santé, Yu Xuejun, en visite de travail dans le Royaume à la tête d'une délégation chinoise. Cette entrevue qui s'inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération entre le Maroc et la Chine dans le domaine de la santé a été l'occasion pour les deux parties d’approfondir les discussions entamées lors de la visite du ministre à Pékin à l’occasion du forum sino-arabe, avec son homologue chinois sur le projet de création d'un centre de médecine traditionnelle chinoise ainsi que sur divers axes de coopération dans le secteur.

Akhbar Al Yaoum :

• Saâd Dine El Otmani, chef du gouvernement, devra attendre encore deux semaines pour connaitre la réponse d'Aziz Akhannouch, président du RNI, autour du remaniement ministériel prévu. En effet, le bureau politique du RNI devrait se réunir le 20 septembre prochain. Selon des sources du parti de la colombe, Akhannouch s’est contenté de recevoir un appel téléphonique du chef de l’exécutif, et ne s’est toujours pas entretenu avec El Otmani. Le président du RNI se réunirait avec El Otmani après la réunion du bureau politique du RNI, ont souligné ces mêmes sources. Par contre, une source proche du chef du gouvernement a affirmé que ce dernier s’est réuni avec tous les dirigeants de la majorité, y compris Akhannouch, et exposé sa vision du remaniement gouvernemental. • La crise qui s’est déclenchée cette semaine à Fès entre le PI et le PJD s’est amplifiée davantage suite à la décision du maire de Fès, Idriss Al Azami, leader PJD, de suspendre le salaire du secrétaire provincial de l’UGTM, Driss Abelhad (PI), fonctionnaire à la commune urbaine de Fès. En effet, Al Azami lui reproche d’avoir abandonné son poste, et ce, sans raison valable. Le syndicat de l’UGMT a, pour sa part, menacé d’organiser une marche de protestation dans la ville de Fès. "Cette marche vient en réponse à la décision abusive d’Al Azami, qui a suspendu mon salaire à partir de septembre, avec comme motif l’abandon de poste, alors que je bénéficie d'une décharge syndicale", a souligné Abelhad dans une déclaration au journal. 

Al Ahdat Al Maghribia :

• Avec plus de 12% de part d’audience, Medradio se démarque de ses consœurs radios privées et reste la station qu’écoutent le plus grand nombre d’auditeurs. Elle est à 2 points de pourcentage seulement de la station radio Mohammed VI du Saint Coran qui reste en tête de toutes les radios, avec plus de 14% de part d’audience. Ces chiffres viennent d’être donnés par Radiométrie Maroc dans son dernier rapport sur les résultats d’audience du média radio pour le 2e trimestre de cette année (d’avril à juin 2019 hors Ramadan). Globalement, les nouveaux chiffres Radiométrie Maroc confirment que la radio continue d’être l’un des médias préférés des Marocains. D’avril à juin 2019 (hors Ramadan), 53,96% du total de la population des 11 ans et plus résidant au Maroc ont écouté la radio un jour moyen de semaine, soit 14,605 millions de personnes.

• La coopération entre le Ghana et le Maroc est exemplaire dans le domaine agricole, a relevé, jeudi à Accra, le ministre ghanéen de l'alimentation et de l'agriculture, Owusu Afriyie Akoto. "L'accord signé avec le Groupe marocain OCP visant à optimiser pleinement la chaîne de valeur des engrais dans l’agriculture ghanéenne témoigne de cette coopération exemplaire", a indiqué Akoto, en marge du forum africain sur la révolution verte organisé dans la capitale ghanéenne. Il a noté que les initiatives conjointes du ministère de l'alimentation et de l'agriculture du Ghana et d’OCP amélioreront l’employabilité, permettront l’accès à des engrais de qualité à des prix compétitifs et optimiseront considérablement la consommation d’engrais par les agriculteurs ghanéens.

Al Massae :

• La première du genre ! Pour être admis au stage d'avocat, le futur stagiaire doit produire un certificat médical délivré par un spécialiste en santé psychologique et mentale. Cette condition, suggérée par un des barreaux, a étonné plus d’un avocat, surtout qu’elle intervient sur fond d’une série de nouvelles conditions visant à restreindre l’accès à la profession d’avocat. Mohamed Chmaou, avocat au barreau de Rabat, a qualifié cette démarche d’un « précédent louable », estimant que ce certificat médical n’abaisse pas l’avocat, mais le protège et protège aussi la profession de pratiques et comportements ayant conduit auparavant à la radiation d’un ensemble de stagiaires et d’avocats.

• Mustapha El Khalfi, porte-parole du gouvernement, n’a pas trouvé de bonnes explications au désordre que connait le secteur de l’enseignement privé, qui continue à ruiner de nombreuses familles marocaines. Dans une tentative de fuir en avant, El Khalfi a estimé que les frais d’assurance, qui se sont élevés à 3.000 DH, et les hausses excessives des prix seraient traités aussitôt après l’entrée en vigueur de la loi-cadre sur l’enseignement. Il a également affirmé que cette loi prévoit des règles pour maitriser les dépenses relatives à l’enseignement privé et que des mesures seraient prises pour préserver le pouvoir d’achat des ménages qui ont des enfants au privé.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Le Maroc s'est engagé dans un processus de lutte contre les violences faites aux femmes en adoptant une approche holistique qui s'appuie sur plusieurs dimensions, dont la prévention, la protection, la prise en charge et l'autonomisation, a souligné le chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani. Intervenant lors de la cérémonie de nomination des membres du Comité national chargé des femmes victimes de violence, El Otmani a relevé que le Royaume a choisi cette approche étant persuadé que l'atteinte des objectifs du développement souhaité est tributaire de la garantie des conditions d'une participation équitable des citoyens, hommes et femmes, sans discrimination ni violence.

• La réforme du système de la fonction publique vise à instaurer les bases d'une fonction publique "professionnelle, efficace et motivante", fondée sur trois piliers : le service public, la compétence du fonctionnaire et l’efficacité de l’administration, a indiqué le ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabdelkader. Dans un exposé sur le plan exécutif de la mise en œuvre de la réforme du système de la fonction publique, M. Benabdelkader a souligné que ce programme repose sur cinq axes de réforme : la gestion par compétences, la restructuration de la haute fonction publique, l’harmonisation des missions de la fonction publique, la révision de sa structure et la motivation et l’amélioration de l’environnement de travail.

Rissalat Al Oumma :

• Les réponses aux propos du socialiste espagnol Pedro Sanchez sur l’élargissement des prérogatives de la Minurso n’ont pas tardé. Le gouvernement marocain a répliqué en, soulignant que la question de l’élargissement des prérogatives de la MINURSO à la surveillance de la situation des droits humains a été définitivement balayée par les Nations unies en 2013. S’exprimant à l’issue du conseil du gouvernement, Mustapha El Khalfi, porte-parole du gouvernement, a affirmé que la résolution du conseil de sécurité souligne la confiance de ses membres dans les rapports relatifs aux droits de l’homme émis par les commissions régionales du Conseil national des droits de l’homme dans les régions Laayoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab.

• Le Maroc décroche une meilleure position sur la liste des pays arabes qui invertissent dans le secteur des énergies renouvelables. A l’échelle mondiale, il a été classé 17ème sur la liste des gros investisseurs en matière d’énergies renouvelables. Les investissements drainés par le Maroc dans ce secteur le placent parmi les pays qui ont investi plus de 3 milliards de dollars pour développer les sources des énergies renouvelables, selon un rapport établi par le Programme des Nations Unies pour l'Environnement, en partenariat avec BloombergNEF.



Nouveau commentaire :

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Les commentaires trop longs peuvent ne pas être publiés en raison de leur longueur. Tous les commentaires sont modérés. eMouaten.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture et nous avons hâte d'avoir de vos nouvelles!