Menu
              
MAP | Reproduit ici le Vendredi 6 Septembre 2019 à 10:12

Maroc. Revue de presse quotidienne du 06/09/2019




Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi:

L'Economiste : 

• Les professionnels du bâtiment sont toujours dans l'attentisme malgré le comportement positif du secteur au cours du premier semestre. "La situation du logement social reste dégradée faute de demandes. Nous n'avons pas encore relevé la moindre accélération sur les constructions alors que la fin de l'échéance des exonérations fiscales approche", précise David Toledano, président de la Fédération des matériaux de construction (FMC). Depuis le début de l'année, le rythme des constructions connaît un frémissement certes sans pour autant retrouver le rythme "normal" des années fastes (470.633 unités en 2011). Au cours de la phase 2010-2018, le nombre total de logements sociaux à 250.000 DH HT construits avoisine les 400.800 unités. En 2018, la production s'est élevée à 165.526 logements et lots dont 139.113 unités économiques et sociales, soit une hausse de 6,4% par rapport à l'année d'avant. 

• Bonne tenue des exportations des services. Sur les 7 premiers mois, la valeur réalisée dépasse les 100 milliards de DH, soit l'équivalent de 71,5% des expéditions totales des biens. Leur excédent s'établit ainsi à plus de 47 milliards de DH, en hausse de 12,5% par rapport à la même période de 2018. Avec l'export des biens, le taux de couverture s'établit ainsi à près de 79%. A l'opposé, les échanges commerciaux des biens se distinguent par un accroissement des achats (10.4 milliards de DH) plus important que celui des ventes (5,3 milliards de DH). D'où le creusement de 4,3% du déficit commercial. Le taux de couverture de la balance des biens atteint ainsi 57,8% au lieu de 58,1% un an auparavant. Selon les données de l'Office des changes, la hausse des importations de biens est imputable principalement à l'accroissement des achats de biens d'équipement, des produits finis de consommation et des achats de demi-produits.

Le Matin :

• Les échanges extérieurs adoptent un profil bas cette année, avec un ralentissement évident aussi bien des exportations que des importations. En effet, au cours des sept premiers mois de 2019, les ventes des marchandises marocaines à l’étranger n’ont progressé que 3,3% à 168,29 milliards et les approvisionnements du pays ne se sont accrus que 3,7% à 291,12 milliards, selon les derniers chiffres publiés par l’Office des changes. Cette évolution s’est traduite par un creusement du déficit commercial qui s’est amplifié de 4,3% à fin juillet dernier, s’établissant à 122,83 milliards de DH. À rappeler qu’à fin juillet 2018, les exportations marocaines ont évolué au rythme de 11,4% et les importations de 10%.

• Les établissements universitaires seront-ils en mesure de supporter le nombre important de nouveaux étudiants? Le secrétaire d’État, chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Khalid Samadi, juge que les préparatifs, lancés depuis le mois de janvier 2019, permettront de gérer ce flux sans anicroche. Sur sa page officielle dans les réseaux sociaux, le responsable gouvernemental a tenu à rappeler que le gouvernement avait validé la création de 23 nouveaux établissements d’enseignement supérieur depuis sa nomination. Se fixant l’objectif de créer 40 établissements universitaires de nouvelle génération, l’Exécutif a établi "une vision claire d’une carte universitaire nationale à l’horizon 2021", a-t-il précisé sur son compte officiel. Mettant l’accent sur les efforts de son département pour l’amélioration de la qualité de l’encadrement, il a rappelé qu’en deux ans, le ministère de tutelle a créé plus de 3.000 postes dans le secteur de l’enseignement supérieur.

Aujourd’hui le Maroc :

• Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Tanger ont arrêté, mercredi, un individu qui s'était évadé début août d'un établissement pénitentiaire de la ville du Détroit, où il purgeait une peine de 12 ans de prison. Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que le détenu, âgé de 27 ans, incarcéré dans le cadre d'une affaire de viol et vol qualifié, avait réussi à s'évader de la prison le 10 août dernier. Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les circonstances de son évasion de l'établissement pénitentiaire où il était détenu, selon la même source.

• Salaheddine Mezouar, président de la CGEM, a réuni ses équipes pour insister sur les axes de la stratégie enclenchée compte tenu des priorités du moment. Il a appelé à une mobilisation de tous pour des prises de décision conformément à la rentrée politique et économique. Il en va du développement des entreprises... Le rappel des principaux points donnent un avant-goût de l'agenda plutôt chargé du patron des patrons qui devra appuyer également la volonté de la plus Haute autorité à l'aboutissement d'un nouveau modèle de développement économique. Les champs de réflexion, objet de la réunion, ont été clairement énumérés. Au menu, des réformes et des projets de loi pour ne citer que la réforme fiscale, le projet de loi de Finances, celui lié à la réforme du code du travail ou encore celui qui traite du droit des grèves. La liste est encore longue… Le nouveau dispositif de formation professionnelle a également été cité parmi les urgences à traiter dans le cadre des nouvelles directives royales.

L’Opinion :

• Le Sénat fédéral brésilien a adopté à une large majorité de ses membres une motion de soutien à l’initiative marocaine d’autonomie pour les provinces du Sud qui "respecte l’intégrité territoriale et la souveraineté nationale du Royaume". Le Président du Sénat, Davi Alcolumbre, a adressé au ministre brésilien des Relations Extérieures, cette motion d’appui à l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc, en vue de trouver une solution politique consensuelle et durable au conflit régional autour du Sahara Marocain. Adopté par 62 Sénateurs sur un total de 81, ce document stipule notamment que "l’appui du Brésil à la proposition marocaine d’autonomie sera cohérent avec les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU et compatible avec la position de la communauté internationale pour la recherche d’une solution politique réaliste et consensuelle à ce conflit régional".

• L'incendie qui s'était déclaré jeudi dernier dans la forêt de Achacha-Tassift, relevant de la province de Chefchaouen, a ravagé quelque 470 hectares de végétation, a indiqué le directeur régional des Eaux et Forêts et de la Lutte contre la Désertification (HCEFLCD) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Abdelaziz Hajjaji. Environ la moitié de la végétation détruite par le feu dans la forêt située dans le parc de Talassemtane, était composée de pins maritimes, de pins d'Alep, de Genévriers et de Chênes verts, tandis que l'autre moitié était sous forme d'herbes secondaires, a précisé Hajjaji. 

Al Bayane :

• Une opération de fraude a touché récemment les factures de plusieurs prestataires de service de la Direction régionale de l'Office national de l'Eau et de l'électricité (ONEE) à Casablanca. Dans un communiqué, l'ONEE a révélé cette opération de fraude survenue le 28 août, suite à la publication par certains sites électroniques, d’informations sur un détournement découvert à l’ONEE. Dès la découverte de ce détournement et sur instructions du Directeur Général, une commission d’enquête interne a été immédiatement mise en place et une plainte déposée auprès du Procureur Général du Roi près la Cour d’appel de Casablanca. Les premières vérifications ont mis au jour le détournement, depuis près de quatre ans, de paiements sur des comptes autres que ceux des prestataires, a précisé l'office.

• Le ministre délégué chargé de la Coopération Africaine, Mohcine Jazouli, a appelé, au Cap (Afrique du Sud), à un choc de financement pour le développement de l’Afrique. Prenant la parole lors de la 28ème édition du Forum Economique Mondial sur l’Afrique, qui se tient du 4 au 6 septembre, Jazouli a souligné qu’un vaste mouvement d’investissement et de production était nécessaire pour fonder une véritable base industrielle créatrice d’emploi capable de transformer les matières premières sur place. Pour le ministre délégué, la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (Zlecaf) va positionner l’Afrique comme la plus grande zone de libre-échange intégrée au monde après l’OMC. La Zlecaf devra stimuler le commerce intra-africain et installer une nouvelle dynamique entre les Etats du continent, a poursuivi Jazouli.

Libération :

• Le trafic aérien des passagers au niveau de l’aéroport international d’Agadir-Al Massira a franchi le cap d’un million de passagers à fin juillet, atteignant un total de 1 150 423 voyageurs toutes nationalités confondues. Le trafic aérien du 1er janvier à fin juillet 2019 a connu une hausse de 6,42 % en comparaison avec la même période de l’année précédente (1 081 000 passagers). Avec ce volume, Agadir Al Massira s’accapare 8,18 % du total du trafic des passagers au niveau des différents aéroports du Maroc. 

• Trois projets ont été primés lors du Challenge "EDF Pulse Africa Tour Maroc", étape marocaine du concours d'innovation EDF Pulse Africa, une compétition visant à révéler et à accompagner des innovateurs africains engagés pour le développement énergétique du continent. La start-up marocaine AZOLIS (catégorie Production électrique off-grid) a été désignée comme lauréat du premier "EDF Pulse Africa Tour Maroc". Elle a proposé des batteries intégrant un BMS (Battery Management System) avec "Active Balance" qui permettent d'augmenter leur performance par une durée de vie triplée, d'améliorer leur résistance à la poussière et aux fortes températures. 

Akhbar Al Yaoum :

• Mohamed Benabdelkader, ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, a exposé sa vision de la réforme du système de la fonction publique, portant sur la révision du statut actuel de la fonction publique, de sa structure, de son développement et de ses caractéristiques. Selon une source gouvernementale, le statut général de la fonction publique, qui date de 1958, est « dépassé » et devrait être harmonisé avec les dispositions de la Constitution de 2011. Ce statut « ne s'est pas basé sur la culture du service public », alors que le gouvernement avait adopté la charte des services publics. Parmi les nouveautés de la réforme de la fonction publique figurent la révision du système de mobilité des fonctionnaires, l’accès à la fonction publique et l’avancement. 

• L'opération de distribution des manuels actualisés au titre de la nouvelle saison scolaire sera achevée avant le 25 septembre, a-t-on appris auprès de la direction des curricula au ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Il s'agit de 49 manuels actualisés, sur un total de 390 homologués, concernant les quatre premières années de l'enseignement primaire, souligne la direction, notant que les trois manuels restants, qui concernent les matières des langues arabe et française pour la quatrième année du primaire et des activités scientifiques pour la troisième année du primaire seront distribués du 20 au 25 septembre. S'agissant des stocks de manuels scolaires adoptés pendant les années dernières et qui n'ont pas été écoulés, la même source a souligné qu'il a été convenu avec les libraires de joindre aux quelque 100.000 exemplaires dont ils disposent des annexes contenant des résumés des nouveaux manuels.

Al Ahdat Al Maghribia :

• Des sources au sein de la majorité gouvernementale affirment qu'il est prématuré d'évoquer une quelconque liste de candidats "ministrables", car aucun accord de principe n’a été établi autour de la prochaine architecture gouvernementale qui, elle-même, reste problématique pour Saâd Dine El Otmani, chef de gouvernement. Par ailleurs, d’autres sources toujours de la coalition soulignent que le chef de l’exécutif sera confronté aux revendications de l’USFP, du RNI, et du PPS, ce qui risque de compliquer davantage la mission d’El Otmani. "Même avec la réduction des portefeuilles ministériels, leurs attributions seraient transmises aux régions, et ce, en raison de l’activation de la déconcentration administrative", a indiqué la même source, notant qu’il faudrait fusionner d’autres départements, à l’instar du tourisme et de la culture. 

• La lutte contre la migration clandestine, le trafic de drogue et le terrorisme, le crime organisé sont autant de sujets qui ont poussé le Maroc et l’Europe à hisser leur coopération à des niveaux sans précédent. Après la visite d’une délégation marocaine de haut niveau à Rome lundi dernier, le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, a eu des entretiens avec son homologue espagnol, Fernando Grande-Marlaska. Lors d'un point de presse au terme de cette entrevue, le ministre espagnol s’est félicité de la coopération "directe et sincère" entre les deux Royaumes dans les domaines de la lutte contre la migration clandestine, le terrorisme et le crime organisé. Marlaska a qualifié de "positif" le bilan de la coopération maroco-espagnole dans tous ces domaines.

Al Alam :

• L'opération de formation des 15.000 appelés au service militaire pour l’année 2019-2020 a été officiellement lancée ce mardi dans 14 centres de formation des Forces Armées Royales répartis sur l'ensemble du territoire national. Ces stages de formations comprennent plusieurs matières, comme l'éducation morale, l'éducation physique, l'histoire militaire, l'ordre serré et le règlement, le but étant de faire admettre aux jeunes appelés les valeurs morales, un nouveau mode de vie et une discipline sans exemple. 

• Le Secrétaire général du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), Mounir Bensaleh a mis en exergue, mercredi à Mexico, l'expérience du Maroc en matière de migration et ses efforts pour renforcer l'esprit et la tradition de solidarité régionale et de multilatéralisme en faveur de la promotion et la protection des droits des migrants. S'exprimant lors d'une table ronde sur "la protection internationale des personnes migrantes", dans le cadre du troisième sommet ibéro-américain sur la migration et la traite des êtres humains, Bensaleh a souligné que le Maroc, pays d'émigration, de transit et de destination, a mis en en œuvre depuis 2013 une nouvelle politique migratoire basée sur une approche globale, humaniste et respectueuse des droits humains. Cette nouvelle politique migratoire, adoptée conformément aux orientations Royales, et dans la foulée du rapport du CNDH "Étrangers et Droits de l’Homme au Maroc : pour une politique d’asile et d’immigration radicalement nouvelle", a permis d’ériger la question migratoire en tant que priorité de l’agenda politique au Maroc, a-t-il dit.

Bayane Al Yaoum :

• Le Chef du Gouvernement, Saâd Dine El Otmani a appelé toutes les composantes du système éducatif et les parties concernées à respecter, à tous les niveaux, les dispositions de la réforme de l’enseignement. S'exprimant à l'ouverture du Conseil du gouvernement, à l’occasion de la rentrée scolaire, El Otmani a souligné que "nous sommes face à une réforme très importante, depuis la vision stratégique de la réforme (2015-2030), en passant par la loi cadre relative au système de l'éducation, de l'enseignement, de la formation et de la recherche scientifique, récemment adoptée". Dans ce sens, il a affirmé que le gouvernement veillera au suivi du respect de ces dispositions, insistant, par là même, que personne n'a le droit de prendre des décisions unilatérales dans ce domaine. "Il y a un accord avec le ministre de l’Education nationale et les autres composantes du système éducatif" sur l’impératif de mettre en œuvre la réforme, conformément à la vision stratégique et à la loi cadre, et de la manière qui va profiter au pays, a souligné El Otmani.

• Dans le cadre de son projet sur le digital et l'innovation "We Power Innovation", l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) organise, en partenariat avec l'Agence de coopération internationale allemande (GIZ), son premier Hackathon du 20 au 22 septembre 2019 à Casablanca, indique un communiqué de l'Office. Il s'agit d'un événement créatif dans le domaine du digital où des groupes composés de spécialistes métiers et experts dans le secteur des services énergétiques se réunissent dans des ateliers de travail, durant 48 heures d'affilée, pour concourir et développer un ensemble de services liés à la transformation digitale au sein de l'ONEE. L'objectif de ce programme est, d’une part, valoriser la créativité en interne en associant des collaborateurs de l’Office et, d’autre part, permettre à des start-ups de concrétiser leurs solutions en milieu industriel.

Al Massae :

• Selon une source informée, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) aurait donné ses instructions pour mener des investigations et prendre les mesures qui s'imposent, après l’utilisation répétée par les policiers de leurs armes de service dans des cas personnels isolés. En effet, des instructions ont été données à une cellule composée de psychologues et de fonctionnaires chargés de l’accompagnement social afin d’écouter des fonctionnaires ayant déjà commis des fautes professionnelles à cause de leur situation sociale. La DGSN a ainsi décidé que certains fonctionnaires exerçant dans des services particuliers ne doivent pas garder leurs armes, mais les remettre au service des armes dans les préfectures de police.

• Les ménages marocains dépensent environ 45% de leurs budgets sur l’alimentation, ce qui en fait un secteur séduisant pour de nombreuses sociétés étrangères. Cette donnée fait du marché marocain une destination préférée des sociétés espagnoles exerçant dans ce domaine, selon des données espagnoles. La proximité géographique du Maroc place les sociétés espagnoles dans une bonne position pour accroitre leurs exportations vers le Maroc. Mais, ces sociétés doivent faire concurrence aux sociétés françaises et bénéficier des facteurs de proximité et du tarif douanier afin d’augmenter le volume de leurs exportations vers le Maroc dans les années à venir.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a démantelé une cellule terroriste liée à "DAECH" composée de cinq extrémistes, âgés entre 27 et 41 ans, s'activant dans les villes de Berkane et Nador. Un communiqué du ministère de l'Intérieur précise que cette opération, qui s’inscrit dans le cadre des efforts visant à faire face aux menaces terroristes, a permis la saisie d'équipements électroniques et d'armes blanches. 

• Le Groupe OCP, l’un des leaders mondiaux dans l’industrie des engrais, et la Commission de l’Union Africaine (UA), en collaboration avec l’Agence de Développement de l’UA (AUDA-NEPAD) ont renforcé leur partenariat pour soutenir le développement de l’Agriculture en Afrique. Un Mémorandum d’entente a été signé, en marge du forum africain sur la révolution verte africaine à Accra, par le PDG du Groupe OCP, Mostafa Terrab, la Commissaire pour l'Agriculture et l'Economie Rurale de la Commission de l'UA, Josefa Leonel Correia Sacko, et le PDG de l’AUDA-NEPAD, Ibrahim Assane Mayaki, représenté par Hamadi Diop, Directeur du Programme Gouvernance des ressources naturelles, sécurité alimentaire et nutrition au sein de l’AUDA-NEPAD. Ce partenariat témoigne de l’engagement mutuel des parties à approfondir la collaboration avec tous les acteurs africains.

Rissalat Al Oumma :

• L'administration de la prison locale de Nador 2 a démenti le contenu d'un enregistrement vidéo, relayé sur des sites électroniques, et dont l'auteur prétend avoir fait l'objet d'"agression et de chantage" de la part du personnel de cet établissement pénitentiaire. L'administration de l'établissement pénitentiaire précise, dans une mise au point , que le contenu de cet enregistrement "est dénué de tout fondement", mais qu'il s'agit de la "réaction dudit détenu à l'application, par le personnel de l'établissement pénitentiaire, de la loi concernant la restriction de ses mouvements, au rejet de sa demande de travailler au sein de la prison pour non-conformité aux critères requis, ainsi qu'à son refus de se soumettre aux inspections et contre-inspections prévues par la loi".

• Le Maroc et la Chine ont convenu d'accélérer les négociations en vue de finaliser le projet d'accord relatif à la création d'un centre de médecine traditionnelle à Casablanca, conçu comme un centre de référence pour les pays d’Afrique dans le cadre de l'initiative "Ceinture et Route". L'annonce a été faite au cours d'un entretien à Rabat entre le ministre de la Santé, Anass Doukkali, et le vice-ministre de la Commission nationale chinoise de la santé, Yu Xuejun, en visite de travail dans le Royaume à la tête d'une délégation chinoise.