Menu
           

Maroc. Revue de presse quotidienne 14/06/2018


Jeudi 14 Juin 2018 Par MAP




Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi : 

*Le Matin. :

- Repenser la promotion du potentiel minier et en hydrocarbures auprès des investisseurs. C'est actuellement le chantier phare de l'Office national des hydrocarbures et des mines (Onhym). Ce dernier planche en effet sur une nouvelle stratégie de promotion des investissements dans ces deux secteurs afin d’améliorer leur attractivité auprès des compagnies marocaines et étrangères. Un appel d’offres vient d’être lancé à cet effet. 

- Quelque 836 personnes démunies et à besoins spécifiques ont bénéficié, mardi à Meknès, de Dons Royaux qui ont été remis par Saâdeddine Smiej, de la Chambellanie Royale. M. Smiej a ainsi procédé à l'annexe de la préfecture de Meknès à la distribution de Dons Royaux au profit des chorfas, des personnes atteintes de maladies chroniques et à besoins spécifiques, ainsi que des familles nécessiteuses et des orphelins de la ville. Ce geste Royal vise à venir en aide aux personnes malades et aux familles démunies de la région.

*Aujourd’hui le Maroc.:

- Casablanca Finance City (CFC) et Frankfurt Main Finance E.V ont signé, lundi, un accord pour une coopération à long terme qui aborde essentiellement les défis actuels auxquels fait face le secteur financier. Cet accord s’inscrit dans le cadre d’un mémorandum d’entente signé par Hubertus Väth, directeur Général de Frankfurt Main Finance E.V et le directeur Général de Casablanca Finance City, Said Ibrahimi, qui participe à la 24e édition de la Conférence de Montréal, précise CFC dans un communiqué.

- La Chambre des conseillers tiendra, mardi prochain, une séance plénière consacrée aux réponses du chef du gouvernement aux questions relatives à la politique générale. Cette séance sera consacrée à l'examen des "Accords de libre-échange et leur impact sur la balance commerciale et la compétitivité des petites et moyennes entreprises" et de "la politique générale relative au développement des langues et des expressions culturelles nationales", indique un communiqué de la Chambre.

* L’Opinion. :

- Une page historique sur la question du Sahara marocain a été inaugurée au siège des Nations unies à New York. En effet, pour la première fois dans les annales du comité des 24 relevant de l’Assemblée générale de l’ONU, deux élus des provinces du Sud y ont participé et pris la parole en leur qualité d’élus de la région du Sahara marocain. Cette participation, entérinée par l’ensemble des membres du comité par consensus, constitue une reconnaissance par les Nations unies, du caractère démocratique des élections régionales du 4 septembre 2015 et une consécration de la légitimité des élus des provinces du sud pour représenter la population de cette région.

- Le Royaume du Maroc et les pays du G5 Sahel œuvrent pour mettre en place un cadre précis pour leurs actions en vue d'assurer la sécurité de la région du Sahel et favoriser la prospérité économique dans une région qui dispose d'énormes potentiels, a souligné, mardi à Rabat, le Secrétaire permanent du G5 Sahel, Maman Sambo Sidikou dans un point de presse à l'issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita. Sambo Sidikou a émis le souhait de voir cette coopération entre le Maroc et les pays du G5 Sahel se renforcer davantage, car elle est "condamnée à réussir".

*L’Economiste. :

- Les SARL ont jusqu’au 30 juin pour tenir leur assemblée générale ordinaire des associés. Bien qu’obligatoire, cette formalité est rarement respectée, surtout dans les structures à caractère familial. La non-tenue de l’assemblée est à l’origine de l’essentiel des dossiers instruits par la justice. Chez certaines SARL, cette démarche reste formelle autant que les décisions qui s’ensuivent : convocation des associés, adoption du PV, adoption du rapport de gestion.

- Les constats de plusieurs études sur la digitalisation des banques marocaines se rejoignent sur un point : il y a encore du travail en termes de connaissance du client. Selon Trusted Advisors, 60% des cadres estiment que leurs entreprises ne connaissent pas suffisamment leurs clients, leurs comportements et leurs attentes. En conséquence, l’offre digitale des banques est assez classique pour l’instant. La consultation sur solde, la commande d’un chéquier, l’édition du RIB sont quelques-unes des fonctionnalités proposées.

*Libération. : 

- Pour perpétuer la tradition de la diplomatie espagnole, le Maroc sera le premier pays qui visitera le nouveau chef du gouvernement espagnol, Pedro Sànchez, depuis son élection le 2 juin. Selon plusieurs sources espagnoles, Madrid travaille déjà avec Rabat pour fixer la date idoine de la rencontre entre Pedro Sànchez et son homologue marocain Saâd Eddine El Othmani.

- L’Organisation marocaine des droits de l’Homme (OMDH) plaide pour la création d’une commission d’enquête sur les prétendus abus dont des saisonnières marocaines ont fait l’objet dans les exploitations agricoles au Sud de l’Espagne. Cette requête a été formulée lors de la première réunion du bureau exécutif de cette ONG après le Xème congrès tenu récemment. L’OMDH exhorte les autorités marocaines à la révision des cahiers des charges concernant ce genre d’emplois. 

*Al Bayane. : 

- Le ministère de l'habitat veille au développement des produits de logement dédiés aux jeunes et aux familles nouvellement constituées, a affirmé mardi le ministre de l'Aménagement du territoire, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la Ville, Abdelahad Fassi Fihri. Il a indiqué que le programme annuel du gouvernement précédent comprend un axe relatif à la promotion du logement pour cette catégorie, toutefois les conditions de sa mise en œuvre n'ont pas été finalisées. Le développement d'un produit de logement pour ces catégories nécessite la mise en place d'un système particulier où les aspects technique, fiscal, architectural et juridique sont en harmonie avec les moyens de financement et de recensement de ces catégories afin de mieux les cibler, a expliqué Fassi Fihri.

L’utilisation du lait en poudre dans la fabrication des laits pasteurisé et UHT est interdite depuis décembre 2000, souligne le ministère de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts dans un communiqué, en réaction aux questions soulevées dernièrement au sujet de l'utilisation de la poudre de lait dans la préparation du lait frais au Maroc.

*Al Ittihad Al Ichtiraki. :

- La Banque mondiale a annoncé mardi un appui additionnel de 125 millions de dollars en faveur du développement de technologies solaires innovantes au Maroc. Ce financement, auquel contribue le Fonds pour les technologies propres à hauteur de 25 millions de dollars, soutiendra le développement et la construction des centrales de Noor-Midelt I et II, qui cumuleront à terme une capacité de 600 à 800 MW, précise l'Institution de Bretton Woods dans un communiqué. Ces installations constitueront le deuxième complexe solaire thermodynamique à concentration (CSP) construit dans le cadre du Plan solaire marocain Noor.

- Le ministre des Mines, des carrières et de l'énergie du Burkina Faso, Bachir Ismaël Ouedraogo, effectue une visite au Maroc pour prospecter de nouvelles opportunités de coopération avec le Royaume. Cette visite fait suite à l'accord de coopération dans les domaines de l’énergie, des mines et de la géologie signé récemment par le ministre de l’Énergie, des mines et du développement durable, Aziz Rabbah, et le ministre burkinabé du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat Harouna Kaboré. Cet accord fixe le cadre de la coopération entre les deux pays dans les domaines de l’énergie, des mines et de la géologie notamment en matière d’échange d’informations, d’expertise, d’expériences et de savoir-faire dans ces domaines.

*Bayan Alyaoum. :

- Le PPS a appelé à mettre en place des initiatives à même de réagir de manière positive et responsable face aux expressions politiques et sociales émanant du peuple. Le parti a mis l’accent, durant la réunion périodique de son bureau, sur la nécessité de placer le dialogue social en tête des priorités pour arriver à des résultats concrets à même de parachever les réformes fondamentales et entamer l'élaboration d'un modèle de développement économique et social, tout en consolidant l’Etat de droit.

- La production céréalière devrait dépasser 100 millions quintaux au cours de l'actuelle saison agricole, a indiqué, mardi à Rabat, le ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch. Répondant à une question centrale à la Chambre des conseillers, sur "l’actuelle saison agricole", Akhannouch a précisé que la production prévisionnelle des 3 céréales principales est estimée à 48,1 millions quintaux de blé tendre, 22,8 millions quintaux de blé dur, et 27,3 millions quintaux d'orge.

*Al Massae. :

- Un rapport de la Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion fait état du surpeuplement des prisons marocaines, avec une augmentation du nombre de prisonniers, qui est passé de 72.000 en 2013 à plus de 83.000 à fin décembre 2017, soit une hausse d'environ 11.000 nouveaux détenus durant cinq ans. Cette augmentation a affecté la capacité d’hébergement, avec moins de 2 mètres pour chaque détenu. Un programme est en cours d’élaboration pour atteindre 3 mètres pour chaque détenu.

- Le chef du ministère public, Mohamed Abdennabaoui, a tranché le débat qui concerne les établissements habilités à questionner le ministère public. Il a affirmé, dans le cadre de la présentation du rapport annuel sur la mise en place de la politique pénale et l’activité du ministère public durant 2017, que ce dernier est soumis à la responsabilité constitutionnelle, notant qu’il est déterminé à respecter la Constitution et le parlement, qui peut débattre du rapport que lui soumet le ministère public. Le parlement, ajoute-il, est tenu cependant de prendre en considération le principe de séparation des pouvoirs et de respecter le pouvoir judiciaire indépendant.

*Al Alam. :

- L'organisation de la Coupe du monde 2026 de football a été attribuée, mercredi à Moscou, à la candidature du trio Etats-Unis-Canada-Mexique."United-2026" s'est imposé en vote finale, lors du 68è Congrès de la FIFA, par 134 voix, devant "Maroc-2026", qui a été soutenu par 65 Fédérations.

- Après la destitution « surprise » de six hauts responsables au ministère de la santé, les magistrats de la Cour des comptes s’apprêtent à vérifier un certain nombre de « marchés » conclus aux grands CHU et à certaines Directions du ministère de la Santé, notamment la Direction du Médicament et de la Pharmacie, soupçonnée de délivrer des autorisations aux sociétés avant l’acquisition des médicaments, ce qui avait mobilisé l’Inspection du ministère de la santé avant l’intervention de la Cour des comptes.

*Rissalat Al Oumma. :

- Une grande convergence existe entre la vision développée par SM le Roi Mohammed VI dans le cadre de la politique africaine et celle développée par les pays du G5 sahel, a indiqué, mardi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita. La vision de Sa Majesté le Roi et la vision du G5 se recoupent sur beaucoup de points pour relever les défis auxquels sont confrontés les pays de la région du Sahel notamment en matière de gouvernance politique, de défis écologiques et démographiques ainsi que de contraintes sociales, a souligné Bourita lors d'un point de presse tenu à l'issue de ses entretiens avec le Secrétaire permanent du G5 Sahel, Maman Sambo Sidikou.

*Akhbar Alyaoum. :

- Après la sortie controversée, il y a presque un mois, de Mustapha Ramid, ministre d'Etat chargé des droits de l’homme, où il avait exprimé son mécontentent du retard qu’a pris l’adoption des projets de loi relatifs au Code pénal et au Code de procédure pénale, le Secrétariat général du gouvernement a enfin publié ces projets. L’examen de ces deux textes sont inscrits à l’ordre du jour du conseil du gouvernement prévu aujourd’hui jeudi. Ces deux projets sont censés provoquer une controverse, notamment au sujet de certaines questions telles que l’avortement, la peine de mort, la détention préventive et la place des libertés dans la politique pénale marocaine.

- L’Inspection du ministère de la Santé entend mettre en lumière l’affaire de la « mortalité des nouveau-nés » dans la Maternité Souissi du CHU Ibn Sina de Rabat, selon des sources du journal. Une délégation de cette inspection s’est rendue au début de semaine dans la Maternité pour vérifier les informations relayées sur cette affaire. Le groupe PAM à la Chambre des représentants a demandé au ministre de la Santé de dévoiler les mesures qu’il compte prendre à ce sujet.

*Al Ahdath Al Maghribia. :

- Après les marches nocturnes qu’elle avait observées il y a deux semaines, la CDT retourne à la protestation le 20 courant. Le syndicat a décidé de mener une grève nationale en signe de protestation contre ce qu’il a qualifié de non-respect par le gouvernement du dialogue social, imputant à l’exécutif l’échec de ce dialogue, allusion faite aux dernières négociations qui n’ont pas donné les résultats escomptés.

- Intervenant lors de la session du C24 à New York, l’Ambassadeur, Représentant Permanent du Royaume du Maroc auprès des Nations Unies, Omar Hilale, a réaffirmé que la question du Sahara marocain est une question d’intégrité territoriale et nullement de "décolonisation". Hilale a ajouté que le Conseil de sécurité ne la considère pas comme une question de “décolonisation” mais un différend régional, qu’il traite sous le Chapitre VI de la Charte des Nations Unies, relatif au règlement pacifique des différends.