MAP le Mercredi 22 Juillet 2020

Les principaux hôtels de la ville de Dakhla s’apprêtent à rouvrir leurs portes



​Rabat - Les principaux hôtels de la ville de Dakhla s’apprêtent à rouvrir leurs portes pour répondre à l'engouement des visiteurs et promouvoir le tourisme national, a indiqué mardi un communiqué du groupe Dakhla Attitude.


Après avoir été désignée "Destination de rêve 2020" par la Confédération nationale du Tourisme, l'engouement pour la ville de Dakhla se confirme cette année car, en plus de répondre à ce besoin d'évasion et de nature après cette longue période de confinement, la ville est l'une des régions du Royaume les moins touchées par cette pandémie, souligne le communiqué.

Preuve de cet engouement, relève Dakhla Attitude, l'augmentation croissante des fréquences de vols de la Royal Air Maroc (RAM) à destination de Dakhla qui sont passés de 2 vols hebdomadaire, à 5 la semaine suivante pour atteindre, depuis quelques jours la fréquence d'un vol quotidien et aujourd'hui 9 vols par semaine. La compagnie aérienne Air Arabia effectue, quand à elle, 2 vols par hebdomadaires, note le groupe.

Après la réouverture, il y a quelques jours, des hôtels West Point et la Crique, propriétés du groupe Dakhla, la même source fait savoir que "l'établissement culte Dakhla Attitude ouvrira le 24 juillet et l’hôtel PK 25 le 25 juillet ainsi que l’hôtel Les Dunes", ajoutant qu'en raison de la crise et pour accompagner le tourisme national, les hôtels du groupe "ont joué le jeu en proposant des offres attractives" à savoir une fourchette de prix comprise entre 687 et 770 dirhams la nuitée/personne, en pension complète et qui comprend le transfert aller-retour de l’aéroport et un cours de yoga et un autre de fitness par jour. L’ensemble de ces hôtels prévoient également un "kids club" pour les enfants qui seront du voyage, précise le groupe. Et de conclure que "les équipes de ces établissements sont aujourd’hui sur le qui vive et ont mis en place tous les protocoles sanitaires exigés par les autorités afin d'assurer la protection tant des employés que des touristes pendant leur séjour".