eMouaten : Bulletin de Veille


MAP le Mercredi 25 Juillet 2018

Les Espagnols découvrent les charmes de Dakhla à Torremolinos




Séville - La région de Dakhla Oued-Eddahab expose, du 21 au 28 juillet, ses atouts touristiques dans la station balnéaire de Torremolinos, relevant de la province de Malaga (sud-Espagne). Un programme aussi riche que diversifié a été mis en place par la représentation de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) à Torremolinos, le conseil de la région de Dakhla Oued-Eddahab ainsi que le conseil régional du tourisme (CRT) de Dakhla, avec le concours du consulat général du Maroc à Algésiras. Tout au long de cette période, le palais des congrès de cette ville espagnole abrite une panoplie d’activités culturelles et artistiques autour des atouts touristiques de cette ville du sud marocain. 

Chants, danse, artisanat hassani ou gastronomie, les organisateurs ne sont pas à court d’idées pour faire valoir la richesse de cette région marocaine qui a un grand succès sur le plan touristique et économique.

“Cette initiative s'inscrit dans le cadre de la promotion du secteur touristique à Dakhla. Nous avons choisi d’organiser cette manifestation à Torremolinos, au vu de l’expérience réussie de cette municipalité en matière d’attrait des touristes”, souligne Yanja Khatat, président du conseil de la région de Dakhla Oued-Eddahab, dans une déclaration à la MAP. “A travers cet événement, nous voulons faire valoir les potentialités touristiques de notre région et surtout son statut de première destination de sport nautique au Maroc”, a-t-il ajouté. 

Outre l’aspect culturel, la délégation marocaine aspire à séduire les opérateurs espagnols afin qu’ils viennent découvrir les potentialités de cette destination aux attraits indéniables. En effet, et en marge du programme culturel, la délégation du conseil de la région et de la CRT a tenu des réunions de travail avec des opérateurs espagnols lesquels ont montré de l’intérêt pour cette région comme destination d’affaires. “Nous voulons lancer un message aux investisseurs espagnols pour leur dire que notre région les accueille à bras ouverts et qu'il s'agit d’une opportunité à saisir au vu des atouts dont regorge la province”. De même, poursuit M. Khatat Yanja, “cette manifestation veut attirer les regards sur les importants projets de développement qu’a connu la ville, et qui ont contribué à la création de l’emploi et à l’essor économique et social de la région”, souligne-t-il. Côté chiffres, 100.000 touristes visitent annuellement cette ville du Sahara marocain, met en exergue M. Khatat Yanja. Toutefois, le président de la région est conscient que la capacité d’hébergement hôtelière de la ville reste le principal handicap à l’envol touristique de la ville. “Nous menons des négociations pour attirer les investisseurs étrangers pour que le réseau hôtelier de la ville se développe et sa capacité litière se renforce. Notre objectif est d’atteindre, à moyen terme, 500.000 voire un million de visiteurs”, souligne-t-il. 

Les représentants de Dakhla ont également mis l’accent, durant leurs différentes rencontres, sur les avantages d’un désenclavement aérien de la ville à travers le renforcement des dessertes aériennes à destination de cette ville du Sahara marocain. Prenant part à cette manifestation, le vice-président du CRT, Omar Alaoui a indiqué à la MAP que la rencontre s'est fixée comme objectif, le renforcement des arrivées des touristes espagnols à Dakhla. “Nous recevons en premier lieu des touristes en provenance de l’Hexagone grâce à la ligne directe qui relie Paris à Dakhla. A travers cette initiative, nous aspirons à ce que les Espagnols se positionnent comme notre principale clientèle”, a-t-il soutenu. A cet effet, M. Alaoui a souligné que des négociations sont en cours pour la mise en place d’une desserte aérienne directe en provenance de Malaga à destination de Dakhla. “Des pourparlers avancés sont en cours avec la compagnie aérienne qui opère sur la ligne Marrakech-Dakhla afin qu’elle lance une connexion Malaga-Dakhla, via la ville ocre comme aéroport de liaison”, indique M. Alaoui. “C’est une région d’avenir et la terre promise des investisseurs opérant dans le secteur de la promotion hôtelière”, ajoute M. Alaoui. Celui-ci a énuméré les différents avantages que la région met à la disposition des opérateurs désireux de s’implanter dans la région, comme l’accompagnement pour l’acquisition des terrains ou les avantages fiscaux au profit des investisseurs. De ce fait, un important groupe espagnol opérant dans le secteur de la promotion hôtelière et déjà présent au Royaume a fait part de son projet de s'installer dans cette région, souligne-t-on auprès de la délégation de Dakhla. De son côté, Azzedine Bijou, le responsable du bureau de l’ONMT à Torremolinos a exprimé sa satisfaction quant à l’organisation de cet événement et ce à quelques semaines seulement de la tenue, sur les mêmes lieux, de la semaine d’Al-Hoceima. “L’accueil réservé était chaleureux et nous avons constaté un réel intérêt de la population ainsi que des touristes pour cette destination aux multiples facettes”, a affirmé M. Bijjou dans une déclaration à la MAP. Pour sa part, le maire de Torremolinos, José Ortiz Galvan a loué cette initiative qui participe au rapprochement entre les deux régions et à la connaissance de l’autre. “L’échange interculturel est une richesse pour les deux parties et nous rapprochent davantage”, a-t-il déclaré à la MAP. Il a souligné que cette action promotionnelle donnera un coup d'accélérateur aux arrivées des touristes vers cette région. 

“C’est intéressant aussi qu’un touriste en visite dans notre région puisse se rendre au Maroc et voir deux continents durant un seul voyage. Cette collaboration entre les deux régions ne peut être que bénéfique”, a-t-il relevé. 

Les organisateurs de cette manifestation souhaitent que cette rencontre devienne un rendez-vous annuel pour mieux se rapprocher du marché espagnol, le deuxième émetteur de touristes vers le Royaume.