Twitter
Facebook
Menu
           

Le taux de réalisation du projet d'aménagement et d’amélioration du niveau de sécurité et de service de la RN9 reliant Marrakech à Ouarzazate dépasse les 30 pc


Vendredi 9 Février 2018 Par MAP




Marrakech - Le taux de réalisation des travaux du projet d’aménagement et d’amélioration de niveau de sécurité et de service de la route nationale n°9 (RN9) reliant les villes de Marrakech et Ouarzazate sur une distance de 177 km, a atteint plus de 30 pc.

Ce projet dont les travaux ont démarré en 2014 et devraient s’achever en 2020, vise à améliorer la qualité de service et à renforcer la sécurité routière en luttant contre les accidents de la route notamment au niveau du tronçon reliant Tichka et Tadart 2, à réduire la durée du voyage et des fermetures et à garantir la fluidité de la circulation. 

Ce projet dont le chantier de réalisation a été visité mercredi par le ministre de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, M. Abdelkader Amara, a nécessité la mobilisation d’une enveloppe budgétaire globale de l’ordre de 1793 millions de DH. 

Ce montant concerne l’aménagement de la route avec 1571 millions de DH et la mise en place des ouvrages d’art (222 millions de DH). Ce chantier d’envergure sera réalisé en 8 tranches dont une tranche déjà achevée, trois autres en cours de réalisation, deux tranches en phase d’étude et deux autres en attente d'autorisation de crédits pour engagement de la transaction.

Ce projet important consiste en le dédoublement de la route entre Marrakech et Aît Ourir sur une distance de 18 km, l’amélioration et l’élargissement de la chaussée entre Aït Ourir et Tadart sur une longueur de 63 km, l’aménagement de la route entre Tadart et Tichka avec trois voies sur une distance de 13,5 km, l’amélioration et l’élargissement de la route entre Tichka et Ait Zineb sur 63 km, le dédoublement de la route entre Ait Zineb et Ouarzazate sur une distance de 18 km, outre la création d’une troisième voie dédiée aux poids-lourds au niveau des tronçons où il y a des pentes difficiles. 

Le projet porte aussi sur la réalisation de ponts et d’ouvrages d’art, des aires de repos, et des bandes d’arrêts d’urgence, des arrêts autocars, des bandes cyclables au niveau de certains tronçons, ainsi que l’aménagement de 24 carrefours et la mise en place des équipements et dispositif de sécurité routière et de signalisation transversale. 

Lors de cette visite, des explications ont été fournies au ministre et à la délégation l’accompagnant sur l’avancement des travaux au niveau des tronçons routiers reliant Marrakech à Ouarzazate, avant que le ministre ne s’enquiert au niveau de la zone de Chouiter (27 km de Marrakech) de l’état de l’opération d’achèvement de la 7è tranche portant sur l’aménagement et le dédoublement de la voie reliant Marrakech à Aït Ourir sur une longueur de 18 km, d’un montant total de près de 125 millions de DH. 

M. Amara s’est arrêté également à Aït Ourir sur le taux d’avancement des travaux de la 7 tranche-bis concernant l’aménagement d’un tronçon routier (voie de contournement) reliant Ait Ourir à Ourzazate et devant atténuer la pression sur le Centre d’Ait Ourir, sur une distance de 5,3 km, d’une enveloppe budgétaire de 18 millions de DH. 

Dans la zone montagneuse d’Abado relevant de la commune rurale d’Ait Hkim, le ministre a assisté au déroulement de l’opération de déneigement menée par les équipes techniques relevant du ministère, en vue du désenclavement de la zone et l’approvisionnement des autochtones en denrées. 

Dans une déclaration à la presse à cette occasion, M. Amara a fait savoir que la route reliant Marrakech à Ouarzazate revêt une importance stratégique car il s’agit d’un axe routier traversant les plaines d’Al Haouz en arrivant à la chaine montagneuse du Haut Atlas ce qui permet de relier le nord au sud du Royaume, outre le fait que la zone dispose d’une géographie difficile d’accès notamment au niveau du tronçon reliant Tazlida et Agelmouss (40 km), particulièrement au niveau de Taddart 2 et le Col de Tichka sur une distance de 13,5 km. 

Et de conclure qu’après l’achèvement des travaux d’aménagement et d’amélioration des tronçons routiers relevant de la RN9, cet axe deviendra plus fluide et meilleur pour les usagers et permettra ainsi de donner une nouvelle impulsion au secteur du tourisme et à la dynamique économique au niveau des différentes zones traversées. 




View my Flipboard Magazine.