eMouaten : Bulletin de Veille
Twitter
Facebook
Rss
Video



              
MAP | Reproduit ici le Samedi 12 Octobre 2019 à 13:59

Le règlement de la question du Sahara libérera le potentiel d'intégration de l'Afrique (universitaire congolais)




Nations-Unies(New York) - Le règlement de la question du Sahara libérera tout le processus d'intégration de l’espace nord-ouest africain, nécessaire à la réalisation de l'unité du Continent, a affirmé, vendredi à New York, l'universitaire congolais Kitsoro Firmin C.Kinzounza.

Intervenant devant la 4ème Commission de l'Assemblée générale des Nations-Unies, ce professeur à l'université Marien Ngouabi de Brazzaville, a estimé que l’unité du continent passe par une Afrique en paix avec elle-même libérée de ses conflits dont celui du Sahara, soulignant que "faire taire les armes ne doit pas rester un slogan creux. Il doit être suivi des fait et d’actions tangibles".

Le pétitionnaire a relevé que le Maroc, soucieux de mettre un terme définitif à ce différend régional, a présenté l’Initiative d’autonomie, qui constitue, a-t-il dit, "la solution idoine pour régler cette question qui obère l’intégration régionale souhaitée par notre continent".

Au moment où le terrorisme sévit aux côtés de la criminalité transnationale organisée dans l’espace Sahélo-saharienne, des mouvements séparatistes sans foi ni loi, exacerbent l’instabilité de cet espace auquel est lié la sécurité de la Méditerranée et de l’Europe. La sécurité au Sahel est l’affaire de tous, a-t-il dit.

Il a aussi noté que la situation d’instabilité au Sahel, où pullule le terrorisme aux côtés de la criminalité transnationale organisée, risque d’être exacerbée par l’absence de règlement de la question du Sahara. 

L’'universitaire congolais a relevé aussi que l'aberration du différend régional du Sahara entrave la réalisation du grand dessein intégrationniste de l’Afrique tel qu’il est porté par l’Accord pour la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), soulignant que l’échec de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) en grande partie dû au différend régional autour du Sahara, remet en cause la pertinence de la ZLECA, et affecte négativement l’émergence d’une Afrique intégrée et résiliente.



Source : https://www.mafrique.info/notes/Le-reglement-de-la...