eMouaten : Bulletin de Veille


MAP le Mercredi 25 Avril 2018

Le judaïsme, l'une des composantes séculaires et authentiques de l’identité marocaine (chercheurs)




Guelmim - Le judaïsme est l’une des composantes séculaires et authentiques de l’identité marocaine, riche de ses multiples affluents et symbole de la cohabitation et de la coexistence, ont souligné les participants à un séminaire tenu mardi à Guelmim.

Lors de cette rencontre, initiée dans le cadre du 1er forum international sur la tolérance au Sahara par l’organisation mondiale des amis du Sahara marocain, l’universitaire Mostapha Naimi a relevé que la région de Noun Lamta (Oued Noun) constituait un point de convergence historique des différentes religions au Maroc.

Il a souligné, dans ce sens, que le judaïsme "fait partie de la composante ethnico-amazighe ancestrale qui remonte à plus de 3.000 ans", notant que "les premiers signes du monothéisme se sont manifestés dans les gravures rupestres". 

De son côté, le directeur des archives du Maroc, Jamaâ Baida, a fait observer que l’intérêt porté au patrimoine marocain juif "s’inscrit dans le cadre de l’appropriation des éléments de notre présent et de notre passé dans le cadre de l’unité et la pluralité". 

Après avoir rappelé que le composant hébraïque a été consacré dans le préambule de la Constitution aux côtés d'autres composantes de l’identité marocaine, il a noté que la nouvelle Constitution "reflète une appropriation politique de cette composante (juive) après son appropriation scientifique dans laquelle l’université marocaine a joué un grand rôle".

Le 1er forum international de la tolérance au Sahara, initié à l’occasion de l’anniversaire de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, s’est ouvert lundi à Guelmim.

Cette rencontre, initiée en partenariat avec la communauté juive dans la région de Marrakech-Safi sous le signe "Oued Noun, oasis de cohabitation religieuse au Sahara", se propose de mettre en lumière le patrimoine culturel juif dans la région et de revisiter des étapes de l’histoire de la région de Oued Noun, outre la mise en valeur des potentialités touristiques dont regorge le territoire. 

Le forum vise également à contribuer au rayonnement culturel de la région en favorisant le brassage culturel et la consécration de la culture de cohabitation et de tolérance qui distingue le Maroc. 

Au programme de cette rencontre, un hommage qui sera rendu à des personnalités nationales et internationales en guise de reconnaissance pour leurs efforts au service de la première cause nationale, en plus de la désignation d’ambassadeurs de la paix et de la tolérance pour l’année 2018 et la visite de monuments historiques dans la commune Ifrane de l’Anti-Atlas.