eMouaten : Bulletin de Veille


MAP le Vendredi 19 Juillet 2019

Le Vietnam subit le plus grand nombre d’attaques informatiques hors ligne de toute l'Asie du Sud-Est




Hanoï - Le Vietnam a subi le plus grand nombre d’attaques informatiques hors ligne de toute l'Asie du Sud-Est au deuxième trimestre de cette année et les 30 plus importantes au monde, selon la société de cybersécurité, Kaspersky Security.

Kaspersky Security a récemment révélé qu’à la fin du deuxième trimestre de cette année, la société avait découvert plus de 99 millions d’attaques hors ligne et 19 millions de menaces en ligne, des chiffres en baisse par rapport à la même période de l’année passée.

Entre avril et juin, Kaspersky a détecté plus de 19 millions d'incidents, soit 27,7% des utilisateurs du Vietnam attaqués, ajoutant que le nombre de menaces en ligne a diminué de 36,84% par rapport à la même période de 2018.

Cependant, Kaspersky a détecté plus de 99 millions d'incidents hors ligne au Vietnam, ce qui correspond à 59,9% des utilisateurs attaqués hors ligne. Les attaques hors ligne se produisent lorsque du code malveillant se propage via USB, CD, DVD et autres méthodes hors ligne.

Yeo Siang Tiong, directeur général de Kaspersky en Asie du Sud-Est, a déclaré que le nombre d'attaques en ligne et hors ligne au Vietnam au deuxième trimestre de cette année avait diminué, en grande partie grâce à l'attention portée par le gouvernement à la sécurité des réseaux.

En dépit de ce succès, les entreprises et les organisations locales devraient sensibiliser davantage le public aux attaques de réseau par le biais de cours sur la sécurité des réseaux, a-t-il ajouté.

Les données de Kaspersky ont montré que Singapour était le pays où le nombre de menaces en ligne et hors ligne était le plus faible de la région, avec 1,3 et 2,1 millions respectivement.

L’entreprise a suggéré aux utilisateurs de vérifier soigneusement les liens avant d’accéder aux sites Web afin d’être en sécurité en ligne, appelant les utilisateurs à s'enregistrer uniquement sur des liens sécurisés et éviter de se connecter aux services bancaires ou financiers en ligne via le réseau wifi public.