MAP le Samedi 25 Juillet 2020

Le Maroc, "un modèle pionnier" en matière de communication spirituelle et diplomatique



​Rabat - Le Royaume du Maroc est un modèle pionnier au niveau international en matière de communication spirituelle et diplomatique, et est un pays qui a su entretenir des relations diplomatiques et spirituelles de haut niveau avec la majorité des pays du monde depuis la nuit des temps, a souligné le Centre marocain d'investissement culturel, Massaq.


Le Maroc "a réussi à établir des relations de bon voisinage et à consacrer une culture de communication et de dialogue à la faveur de ses valeurs de coopération, de solidarité et d'engagement dans les bonnes actions et basées sur les initiatives des Rois et Sultans de l’État marocain séculaire", relève le centre dans une analyse.

Les initiatives humaines du Royaume se poursuivent jusqu'à ce jour au plus fort de la crise de coronavirus, constate le centre, citant l'exemple de l'envoi de "tonnes d’aides médicales et sanitaires" à de nombreux pays africains, sur Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine.

Ces relations n'étaient pas une tactique conjoncturelle, ni le résultat de facteurs imposés par les circonstances actuelles marquées par la nécessité d’oeuvrer au sein de grands groupements socio-économiques ou d'exploiter les crises et les conflits pour imposer des opinions ou des orientations, soutient le centre, qui souligne que ces liens sont portés par les valeurs de fraternité, de solidarité, du sentiment d'humanité partagée et du destin commun ainsi que de l'inviolabilité de l’Homme. 

Ces initiatives ont porté plusieurs pays à entretenir avec le Royaume des liens frappés du seau de l'humanisme dans toutes ses déclinaisons, hissant ainsi les relations avec le Maroc au niveau de la communication spirituelle et diplomatique fondée sur l'affection, la fidélité, la pureté et de la bonté.

Cette communication spirituelle entretenue par le Royaume, soutient Massaq, "a préservé de nombreux pays des dangers des guerres et des conflits, et leur a évité des conflits inutiles", rappelant que le Maroc a toujours cherché à unifier les rangs, à conjurer les désaccords, et à privilégier des relations de type gagnant-gagnant. 

Le Maroc a également mis ses expériences à la disposition de pays amis, "devenant un modèle pionnier dans le domaine de la communication spirituelle et diplomatique dans ses plus nobles déclinaisons."

Le Centre Massaq a souligné que le Maroc a adopté la communication spirituelle et religieuse, à travers la promotion du soufisme marocain dans un certain nombre de pays, permettant aux relations d'outrepasser les formes de la coopération économique et de l'échange d'expertises pour englober la protection des âmes et l'instauration de la sécurité et de la tolérance, via une diplomatie spirituelle menée par SM le Roi Mohammed VI.

Il a, en outre, relevé que l'une des manifestations de cette diplomatie est la construction par le Souverain d'un ensemble de mosquées dans les quatre coins de l'Afrique, distribuant des milliers d'exemplaires du Saint Coran, et rendant hommage aux érudits et aux anciens soufis du monde entier, en particulier pendant les causeries religieuses ramadenesques initiées par Feu SM le Roi Hassan II.

Le Centre Massaq a été créé en 2018 à Fès dans l'objectif de construire une économie du savoir, promouvoir la culture comme facteur de développement, et créer des opportunités de succès et d'excellence pour tous par le biais de projets d'investissements culturels qui visent à valoriser le capital symbolique marocain, en l'occurrence le savoir-faire et les compétences, les us et coutumes et les valeurs nationales ancestrales.