eMouaten : Bulletin de Veille
Twitter
Facebook
Rss
Video



              
Rachid Maboudi - MAP | Reproduit ici le Lundi 18 Novembre 2019 à 11:08

Le Forum International de Dakar sur la Paix et la Sécurité, un rendez-vous incontournable des décideurs engagés en Afrique




Le Forum International de Dakar sur la Paix et la Sécurité, un rendez-vous incontournable des décideurs engagés en Afrique
Le Forum International de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique démarre ce lundi à Diamniadio (à une trentaine de km de la capitale sénégalaise), où des décideurs engagés pour la cause africaine et son développement vont débattre et échanger, deux jours durant, dans une tentative de passer, de fond en comble, les moyens à même de renforcer la stabilité et favoriser l'émergence du continent.

Rendez-vous désormais incontournable des foras continentaux et internationaux qui s’intéressent aux questions fondamentales de l’Afrique, en termes de paix, sécurité, développement et lutte contre le terrorisme, ce forum, dont la sixième édition se tient sous le thème "Paix et sécurité en Afrique : les défis actuels du multilatéralisme", rassemble annuellement de nombreux chefs d’États et de gouvernements africains, des partenaires internationaux, ainsi que de multiples acteurs de la Paix et de la Sécurité.

Lancé lors du Sommet de l’Élysée de 2013 organisé par la France, la première édition du forum s’est tenue en décembre 2014 à Dakar, et depuis lors, cette rencontre se tient annuellement au pays de la Téranga.

D’ailleurs, la France a toujours veillé à signer une participation forte à ce rendez-vous, d’autant plus que le Premier ministre Edouard Philippe est à Dakar, depuis samedi, à la tête d’une forte délégation de personnalités du patronat français, culturelles et politiques dont des parlementaires et six membres de son gouvernement.

Si l’environnement sécuritaire africain est devenu de plus en plus complexe, avec de profondes mutations, facteurs d’instabilité et d’incertitude, les menaces et défis sécuritaires, comme l’extrémisme violent, ont, quant à elles, évolué et se combinent désormais avec les trafics illicites de drogue, d’armes, d’êtres humains, la cybercriminalité et les rivalités pour le contrôle des ressources, soulignent les organisateurs de cette rencontre.

Cette hybridation de la violence dérive de causes socio-économiques et de facteurs conjoncturels parmi lesquels, la pauvreté, le chômage, les bouleversements climatiques, les catastrophes naturelles et les épidémies, analysent-ils.

Force est de constater que les cinq premières éditions du Forum ont connu un succès international significatif et ont rassemblé quelque 500 participants de haut niveau venus du monde entier. De nombreux échanges fructueux ont contribué à mieux cerner les nouveaux enjeux sécuritaires et stratégiques auxquels fait face le continent. Ils ont permis ainsi de faire émerger de nouvelles approches dans les politiques de défense, de sécurité et de développement, et de renforcer les partenariats africains avec les instances internationales.

La 6ème édition se penchera sur les différentes problématiques liées aux défis de la paix et de la sécurité dans le continent, à travers trois séances plénières axées respectivement sur les thèmes : "Repenser la sécurité collective : quelles approches ?", "Face à la crise du multilatéralisme : quelles réponses aux défis à la paix et à la sécurité en Afrique ?" et "États, acteurs privés, populations et sécurité en Afrique".

Le programme du Forum qui prévoit un panel de haut niveau, comporte également des ateliers consacrés notamment à l’examen des mécanismes de prévention des conflits et de sortie de crises, au financement des politiques africaines de paix et de sécurité et à la sécurité numérique.

Cette édition vise, ainsi, à contribuer à repenser les mécanismes de sécurité collective et de prévention des conflits et de l'extrémisme violent sur le continent africain et proposer des réponses aux limites des opérations de Paix en Afrique dans un contexte de crise du multilatéralisme.

Attaques répétées des groupes terroristes contre l’armée malienne, expansion de la menace au Burkina Faso et vers les Etats côtiers, sont, entre autres, des événements dramatiques qui démontrent que les responsables sécuritaires auront du pain sur la planche lors de ce conclave et que le combat pour la paix et le développement en Afrique nécessite la conjugaison des efforts de tout un chacun afin d’assurer la sécurité du Sahel et de la sous-région.



Source : https://www.mafrique.info/Le-Forum-International-d...



Nouveau commentaire :

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Les commentaires trop longs peuvent ne pas être publiés en raison de leur longueur. Tous les commentaires sont modérés. eMouaten.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture et nous avons hâte d'avoir de vos nouvelles!