Aabidine le Jeudi 27 Août 2020

Le Conseil du gouvernement suit une présentation sur la rentrée scolaire 2020-2021 à la lumière de l’état d’urgence sanitaire




amzazi-31-504x300-1.jpg

Rabat – Le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, M. Saaid Amzazi, a fait, jeudi, une présentation devant le conseil du gouvernement sur la rentrée scolaire 2020-2021 à la lumière de l’état d’urgence sanitaire.

Dans un communiqué lu à l’issue des travaux du conseil, tenu sous la présidence de M. Saad Dine El Otmani, chef du gouvernement, M. Amzazi a affirmé avoir souligné au début de son intervention que la décision concernant la formule pédagogique qui sera adoptée au niveau de l’ensemble des établissements d’enseignement publics et privés et des écoles des missions étrangères, a été prise en tenant compte de la situation épidémiologique préoccupante que connaît actuellement notre pays et afin de garantir le droit d’étude des élèves tout en préservant leur santé et leur sécurité ainsi que celles des cadres pédagogiques et administratifs, ainsi qu’afin de permettre le démarrage des études au temps prévu.

Pour le ministre, donner le choix aux familles pour opter pour l’enseignement présentiel ou à distance ne signifie nullement une “déresponsabilisation” du ministère qui assume pleinement sa responsabilité dans ce cadre, mais plutôt d’un droit de décision accordé aux familles, arguant que l’implication des familles vise principalement à prendre en considération les différentes situations et besoins des citoyens, hommes et femmes, et leur permettre de participer à la décision pédagogique.

M. Amzazi a passé en revue les détails et les mécanismes de mise en oeuvre de la formule pédagogique approuvée, assurant que son département publiera à la fin de cette semaine une note d’encadrement qui comprend le cadre de référence pour chaque mécanisme, en plus du strict protocole de santé qui sera appliqué dans tous les établissements d’enseignement public et qui a été élaboré en coordination avec le ministère de la Santé, tout en accordant aux académies régionales d’éducation et de formation, aux directions régionales et aux établissements d’enseignement l’autorité pédagogique nécessaire pour adapter la formule éducative approuvée en fonction des particularités locales ainsi qu’en fonction de la situation épidémiologique qui prévaut dans les différentes régions, provinces et préfectures.

Par ailleurs, le ministère a oeuvré à la délivrance d’un formulaire permettant aux familles d’exprimer, dans un délai ne dépassant pas le 03 septembre, leur choix pour l’enseignement présentiel, a-t-il rappelé.

Quant au report de l’examen normalisé régional de la première année du baccalauréat, le ministre a expliqué que cette décision a été prise dans le même contexte lié à l’évolution de la situation épidémiologique dans le Royaume, qui appelle à la prudence, d’autant plus que cet examen, a-t-il argué, est compté dans le résultat final de la deuxième année du baccalauréat.

Il a assuré, dans ce contexte, que les étudiants auront la possibilité d’améliorer leurs connaissances et de développer leurs compétences dans les matières prévues, ajoutant que le ministère annoncera la nouvelle date dès que les conditions appropriées pour l’organisation des examens seront réunies.

Au niveau universitaire, le ministre délégué chargé de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, M. Driss Ouaouicha, a affirmé que toutes les décisions relatives aux examens prises par les organes délibérants et décisionnels des universités ont été validées par le département de tutelle, dans le cadre du respect absolu des décisions de ces structures et de l’indépendance des universités.

À cet égard, indique le ministre délégué, tous les examens seront organisés à distance dans les établissements universitaires à polarisation limitée et présentiels dans les établissements universitaires à polarisation ouverte de début septembre à la mi-octobre prochain, assurant qu’il sera procédé à rapprocher le centres d’examen de la résidence des étudiants afin de limiter leurs déplacements avec l’application d’un protocole sanitaire strict qui prend en compte le respect des mesures de prévention et de précaution au sein des centres d’examen.

En ce qui concerne la rentrée universitaire 2020-2021, «l’enseignement à distance» sera adoptée alors que «l’enseignement présentiel» sera appliqué pour les petits groupes d’étudiants et pour les travaux d’orientation et les travaux appliqués.

A l’issue de sa présentation, M. Amzazi a salué l’ensemble des femmes et hommes de la famille de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique pour les efforts exceptionnels qu’ils ont consentis lors de la dernière année scolaire afin d’assurer la continuité pédagogique et d’organiser l’examen national du baccalauréat.

Il a également appelé les familles et les acteurs de l’éducation à s’engager et à se mobiliser pour assurer un lancement réussi de la rentrée scolaire et faire en sorte que les élèves étudient dans des conditions saines et sûres.

Cet article Le Conseil du gouvernement suit une présentation sur la rentrée scolaire 2020-2021 à la lumière de l’état d’urgence sanitaire est apparu en premier sur MAP Express.



Source : http://www.mapexpress.ma/actualite/activite-gouver...