eMouaten : Bulletin de Veille


MAP le Mercredi 19 Septembre 2018

Lancement à Madrid du 4ème Programme de formation pour l’internationalisation des entreprises espagnoles au Maroc




Madrid - La quatrième édition du Programme de formation pour l’internationalisation des entreprises espagnoles au Maroc a été lancée, mardi au siège de la Confédération espagnole des organisations patronales (CEOE) à Madrid, en présence d'un parterre d'entrepreneurs, d'opérateurs économiques et de responsables marocains et espagnols.

Initié conjointement par la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et la CEOE, en collaboration avec l’Ambassade du Maroc en Espagne, ce programme de formation vise à permettre aux entreprises espagnoles de prospecter et de mieux connaitre le marché marocain, en vue de mieux orienter leurs investissements et de développer leurs activités, connaissances et réseaux de contacts dans le Royaume.

S'exprimant à cette occasion, l’ambassadeur du Maroc en Espagne, Mme Karima Benyaich, a souligné que ce programme de formation constitue un instrument efficace pour permettre aux entreprises espagnoles désirant développer leurs activités économiques au Maroc de mieux connaitre le contexte politique, économique, social et culturel du Royaume, assurant que cette édition intervient à un moment des plus favorables pour promouvoir l'ouverture des entreprises espagnoles sur le marché marocain, eu égard aux opportunités considérables offertes par le Maroc.

Après avoir souligné l'excellence des relations de coopération entre les Royaumes du Maroc et d'Espagne et les liens d'amitié séculaires solides entre les deux Familles Royales, Mme Benyaich a assuré que cette initiative ambitionne de renforcer la coopération économique entre les deux pays dans le cadre d'un partenariat gagnant-gagnant, mettant en avant l'immense potentiel que recèle le Maroc, à la faveur des réformes multidimensionnelles et des chantiers phares lancés sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI.

"Partenaire privilégié de l'Espagne et porte d'entrée vers le monde arabo-musulman et africain, le Maroc est un pays attractif pour les opérateurs économiques espagnols désirant développer leurs stratégies d'expansion et de diversifier leurs marchés", a-t-elle poursuivi, passant en revue les différentes réformes menées dans les domaines fiscal, financier, éducatif et de travail, les plans sectoriels mis en place, ainsi que les infrastructures d'envergure réalisées qui font du Royaume une plateforme aussi attractive que compétitive.

Dans le même sens, l'ambassadeur du Maroc en Espagne a affirmé que ces réalisations visent, entre autres, à offrir un cadre approprié servant le renforcement de la coopération entre le Maroc et l’Espagne et invitent les deux pays à faire de l'axe économique un catalyseur capable de soutenir la diversification des échanges bilatéraux qui restent, selon elle, en deçà du potentiel et des aspirations des deux pays, soulignant l'importance de développer des partenariats gagnant-gagnant et de renforcer l'ouverture des entreprises espagnoles sur d'autres marchés en Afrique où le Royaume dispose d'une forte présence.

Pour sa part, le directeur de CEOE formation, Juan Carlos Tejeda, a mis en exergue l'importance de ce programme destiné aux entreprises espagnoles intéressées par le développement de leurs affaires et des partenariats avec des opérateurs marocains et celles qui désirent s'installer dans le Royaume, notant que cette formation joue un rôle important dans l'accompagnement de l’internationalisation des entreprises du pays ibérique au Maroc comme porte d’accès vers d’autres marchés, notamment en Afrique et dans le monde.

"Le Maroc est un marché attractif et sûr pour les entreprises espagnoles, et ce pour plusieurs raisons, notamment sa position géographique stratégique, sa stabilité politique, économique et sociale, et ses infrastructures de dimension mondiale", a expliqué, de son côté, le conseiller en chef de l'Office économique et commercial de l'Espagne au Maroc, Luis Oscar Moreno, mettant un accent particulier sur la dynamique industrielle dans laquelle s'est inscrit le Royaume qui l'érige en une plateforme de production et d’exportation performante et attractive pour les grands constructeurs automobiles mondiaux.

Pour le co-président du Conseil économique Maroc-Espagne (CEMAES), Mario Rotllant, ce programme entend promouvoir la création de joint-ventures d'entreprises espagnoles et marocaines, et l'échange d'expériences et d'expertises entre les opérateurs économiques des deux pays, ainsi qu'accompagner le processus d'implantation de structures espagnoles au Maroc, pays qui, a-t-il relevé, occupe une place de choix sur le continent africain, grâce à sa politique africaine prônée par SM le Roi Mohammed VI.

Quant au conseiller délégué du groupe BMCE Bank, Mohamed Bonchaib, il a assuré que le Maroc, grâce à ses avancées économiques, offre des opportunités exceptionnelles aux opérateurs espagnols qui aspirent à diversifier leurs marchés et à optimiser la gestion de leur portefeuille d'investissements, passant en revue les instruments financiers développés par le groupe et les avantages qu'il offre aux investisseurs étrangers en termes de conseil, de financement et d'accompagnement aussi bien au Maroc que dans de nombreux pays africains.

"L'externalisation constitue l'un des vecteurs principaux permettant aux entreprises espagnoles de développer leurs activités, diversifier leurs marchés et de renforcer leurs expériences et savoir-faire, étant donné que le marché national est quasiment saturé", a argumenté, pour sa part, la directrice générale de Chaabi Bank Espagne, Leila Hayat, mettant en avant la diversité des outils de financement et d'accompagnement mis en place par le secteur bancaire marocain en faveur des investisseurs étrangers, en vue de faciliter leur implantation et de favoriser la réussite de leurs projets.

Ce programme de formation, qui se poursuivra jusqu'au 13 décembre prochain, est structuré en quatre modules sur "les opportunités stratégiques du marché de destination et les zones géographiques d'influence", "l'environnement fiscal, la gestion des ressources humaines et le cadre juridique de l'internationalisation au marché de destination", "l'environnement financier, moyens de paiement et les subventions à l'internationalisation" et "plan d'internationalisation, success stories". Ces modules seront animés par des experts et des responsables marocains et espagnols.