Menu
           

La saison de la chasse officiellement ouverte depuis le 7 octobre


Mardi 9 Octobre 2018 Par ALM




Cette activité permet de mobiliser plus d’un milliard DH La saison de la chasse s’est ouverte le dimanche 7 octobre dans les différentes régions du Royaume.  Pour assurer le bon déroulement de cette nouvelle saison, le Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification a pris un ensemble de mesures depuis...
La saison de la chasse officiellement ouverte depuis le 7 octobre

Cette activité permet de mobiliser plus d’un milliard DH

La saison de la chasse s’est ouverte le dimanche 7 octobre dans les différentes régions du Royaume.  Pour assurer le bon déroulement de cette nouvelle saison, le Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification a pris un ensemble de mesures depuis le mois de septembre. Celles-ci portent, entre autres, sur des ateliers d’information  et de sensibilisation au niveau  local et provincial pour rappeler les dispositions réglementaires en vigueur ainsi que  la mobilisation des agents  pour  le contrôle des réserves de chasse et la lutte contre le braconnage.

Ainsi, le nombre maximum à abattre par journée varie de 1 pour le lièvre et le sanglier, à 2 pour les oies, 4 pour le perdrix, 5 pour les lapins et les bécasses, 10 pour le pigeon biset et la palombe ainsi que les canards, 20 pour la caille et la bécassine et 50 pour les grives, tourterelles et  calandres. Pour les autres espèces de gibier d’eau et de passage, le nombre autorisé par journée de chasse a été fixé à 20. Côté prix, il n’y a aucun changement. Il faudra débourser 150 DH pour une licence de chasse de gibier sédentaire. Même prix pour les gibiers d’eau et migrateurs terrestres. Pour la chasse touristique, les étrangers non-résidents devront verser la somme de 800 DH pour obtenir une licence. Au niveau des redevances relatives aux battues, les frais sont de 100 DH par chasseur inscrit sur la demande de battue pour les nationaux et étrangers résidents. Pour les étrangers non résidents, chaque chasseur devra débourser 500 DH.

En outre, le chasseur devra débourser 500 DH pour le premier sanglier tué en dépassement du nombre fixé par l’autorisation et 1.000 DH à partir du deuxième. Rappelons qu’au cours de la saison écoulée, le nombre de chasseurs s’est chiffré à 79.042 représentant une hausse de 3,5% par rapport à la saison passée  et plus de 65 % depuis la saison 2007-2008. Concernant la chasse touristique, celle-ci continue à enregistrer un essor important, puisque 47 organisateurs de chasse touristique opèrent sur le terrain et organisent ce sport au profit des touristes cynégètes de diverses nationalités. Cette activité d’importance nationale et internationale s’exerce sur près de 700.000 hectares, répartis sur 92 lots au profit de 2.000 touristes cynégètes.

Le nombre de lots amodiés est passé de 565, enregistré pendant la saison 2007-2008, à 1.036 la saison écoulée, soit une augmentation de 83%, totalisant une superficie de 2.849.876 ha dont 1.921.102 ha réservés à la chasse associative et 696.448 ha à la chasse touristique. En termes de portée économique, cette activité permet de mobiliser un montant de plus d’un milliard de dirhams incluant les redevances d’amodiation, les aménagements et l’investissement réalisé, ainsi que les autres rentrées au profit des hôteliers, restaurateurs, guides et autres.



Source




View my Flipboard Magazine.